Voyage d’étude annuel AMO 2011 « ISTANBUL » (Turquie)

Mardi 22 Novembre au Dimanche 27 Novembre 2011
(6 jours / 5 nuits)

Voyage d’étude annuel AMO 2011

Organisé grâce aux concours des Membres Industriels d’AMO :

Electricité de France
GDF Suez

Forbo Sarlino
Jacob Delafon
Knauf Sud-Est

NRA (Cabus & Raulot)
Pro Bureau Aménagement

Steelcase / Mariton

ISTANBUL (Turquie)
ENTRE PASSÉ ET MODERNITÉ

Ville au charme incomparable et au dynamisme incroyable
(Préprogramme réalisé par Claudine ANGLÉS « AILLEURS CULTURE »)

Jour 1 – Mardi 22 novembre 2011

65 Membres AMO ont atterris en soirée à l’aéroport Sahiba Gökçen
situé sur la rive asiatique d’Istanbul.

Pour éviter les embouteillages et bénéficier d’un large panorama sur la rive historique
et la rive européenne, notre embarquement à bord d’un ferry nous a permis de traverser
le Bosphore vers la Rive historique (Sultanahmet).

Nous avons pu nous installer dans un agréable Restaurant (au dernier étage de l’Hôtel AND),
avec une magnifique vue sur la Mosquée bleue et Sainte-Sophie avant de rejoindre notre hôtel, idéalement situé dans le Quartier Européen.

Jour 2 – Mercredi 23 novembre 2011

Départ en Car du groupe à destination de :

La Place de Taksim (partie intégrante du plan directeur d’Henri Prost – 1937).
Regard notamment sur le Centre Culturel d’Atatürk (Hayati Tabanl?o?lu – 1969).
Machka Valley, vaste esplanade aménagée avec le centre de congrès d’Istanbul,
l’Hôtel Hilton, la Bibliothèque municipale…
Quartier de Levent, nouveau centre d’affaires d’Istanbul qui concentre les sièges des grandes entreprises et des banques. Les tours ultramodernes remplacent les minarets sur ces nouveaux territoires ouverts à l’urbanisme depuis le milieu des années 80.

Notre déjeuner était prévu dans un restaurant de cadre typique et élégant,
de spécialités turques, dans le centre commercial de Kanyon (J.Jerde et Tabanl?o?lu – 2006).

Parcours commenté sur 2 réalisations (Tours) :
Levent Lofts – logement loft (Tabanlioglu – 2007)
Sapphire Tower – (Murat Tabanl?o?lu – 2009)

Transfert en Car jusqu’à la Corne d’Or pour y visiter Santral Istanbul,
une ancienne centrale électrique reconvertie en centre culturel (Han Tümertekin).
Le hall des machines se trouve dans le bâtiment moderne et il présente des expositions
d’art contemporain.
Dîner autour du jardin intérieur d’un établissement situé à proximité de l’Hôtel,
dans un cadre agréable du quartier, (bâtiment d’une ancienne école datant de 1902).

Jour 3 – Jeudi 24 novembre 2011

Un transfert en car vers la Rive Asiatique, à travers le célèbre Pont qui enjambe le Bosphore
et qui relie les 2 rives de la ville nous a permis de découvrir une zone géographique
particulièrement dynamique ces dernières décennies en matière d’architecture moderne
(Le gouvernement a le projet d’y réaliser un « Manhattan stambouliote » :
gratte-ciel, centres d’affaires, Marinas, restaurants…)
Vue sur l’ensemble de la ville satellite d’Atasehir et son incroyable concentration de Tours,
située à la jonction de 2 autoroutes à 8 voies. (L’habitat clandestin, qui fut le principal moteur d’urbanisation et de densification de la périphérie d’Istanbul, y sera évoqué).

Visite de sites :
Centre commercial Meydan (FOA – 2007), à l’architecture végétale, offrant un espace vert,
piéton et aéré comme il en existe peu à ?stanbul.
Meridian (RMJM – 2012), projet d’éco quartier dont un complexe résidentiel de 1500 logements
répartis en 5 Tours de 20 à 60 étages.
Evocation d’une nouvelle forme de structuration urbaine :
« Les cités privées » qui agissent en autarcie, comme une ville dans la ville,
indépendante et regroupant le meilleur de l’urbanité dans un cadre aménagé et sécuritaire
(gardes à l’entrée…). Vue sur un ensemble de logements.

Notre déjeuner était prévu dans un restaurant entouré de verdure, situé directement sous
le 2 ème pont suspendu du Bosphore, au bord de l’eau.

Notre retour sur la rive européenne s’est effectué en bateau.
Visite du SSM Concert Hall (NSMH / Nevzat Sayin – 2009), niché sur les rives du Bosphore,
à l’abri des regards.
Panorama sur les célèbres « Yali », anciennes résidences d’été en bois qui surplombent le Bosphore.

En fin d’après-midi, sur la rive de Besiktas, nous avons pu découvrir le projet d’extension
du Musée de la Marine (Teget Architectes 2011), qui devrait être opérationnel en novembre 2011.
Il exposera des navires ottomans sous une structure de poutres en treillis habitables.
L’ossature de l’édifice est formée de portiques auto portants indépendants les uns des autres
entre lesquels s’infiltrent la lumière naturelle et le paysage du Bosphore.

Notre retour en bateau et funiculaire à destination de l’hôtel nous a permis une pause avant
un dîner dans un restaurant proche de l’hôtel. Situé dans un immeuble des années 1900,
qui offrait, depuis le 7ème étage, une vue superbe sur les rives du Bosphore ;
la rive asiatique et celle de la Vieille Ville.

Jour 4 – Vendredi 25 novembre 2011

Départ du groupe à pied vers le quartier d’Istiklal (avenue de l’Indépendance),
qui est l’un des plus beaux exemples d’immeubles de la fin 19éme et début 20éme siècle.
Les projets de rénovation de bâtiments anciens y sont nombreux et abritent pour la plupart
des galeries d’art contemporain. Principaux mécènes : les banques AKBank, Garanti.
Parcours de visites pédestres (en deux groupes) :
Borusan Cultural Centre (rénovation par GAD – 2009), dont la structure neuve a été
insérée dans les murs du bâtiment ancien.
Salt Galata, ancien siège de la Banque Impériale Ottomane (Alexandre Vallaury, 1890) :
Dernier grand chantier de rénovation d’envergure d’Istanbul. La restauration de l’ensemble
(Han Tümertekin – 2011) devrait être achevée pour le mois de novembre.
Il contient une bibliothèque, avec une salle d’exposition et de conférences
et le Musée de la Banque ottomane.
Une opération d’un très haut niveau de qualité commentée par son Architecte, Han Tümertekin.
Regard sur l’escalier Camando, donné par la famille Camondo à la municipalité
(célèbre famille de banquiers). C’est un escalier baroque qui relie la rue des banquiers
aux quartiers hauts de Pera.
Salt Beyoglü (rénovation par Han Tümertekin – 2011), un mélange de style où bois,
pierre, béton brut ou peint se côtoient dans un immense hall épuré, jalonné de colonnes
d’inspiration ottomane.
Notre déjeuner s’est déroulé dans un Bistro ouvert il y a quelques mois,
au sein de Salt Beyoglü, également rénové par l’Architecte Han Tümertekin.
L’après-midi et la soirée libre ont permis de poursuivre la séquence sur le thème de l’architecture contemporaine avec la visite d’Istanbul Modern (Sanat Muzesi – 2005),
Musée d’art moderne et contemporain, installé dans un ancien entrepôt naval des années 50,
sur les Docks de Karaköy.
Sur le trajet du retour vers l’Hôtel, possibilité de flâner dans le quartier autour de l’hôtel
(le quartier de Beyoglü). Nombreuses boutiques internationales, bars, cafés,
restaurants sur l’avenue Istiklal. Il s’agissait d’un quartier incroyablement animé.
Certains ont pu voir, à proximité de la Place de Tünel, la rue commerçante Galip dede Caddesi
avec sa concentration de magasins d’instruments de musiques et ses petites boutiques
en tout genre (design, sacs en cuir, vêtements…) ainsi que la Tour génoise de Galata
(vue panoramique sur toute la ville).

Un premier contact avec la vieille ville (quartier Sultanahmet) a pu être effectué à travers la découverte des lieux suivants :

  • Le Grand Bazaar, un immense marché couvert abritant de nombreuses échoppes
    dans un dédalede ruelles et passages : bijoutiers, marchands de tapis, antiquaires,
    marchands de souvenirs, vêtements…composé de 23 portes pour y accéder.
  • Le Bazar Egyptien et le marché aux épices (Misir Çarsisi), dans le quartier de
    « Eminönü » Là encore, nombreuses échoppes à visiter avec des bijoutiers, du textile
    et surtout des tas d’épices et spécialités sucrées à découvrir
    (dont les célèbres loukoums et Baklavas).
  • Le Pont de Galata, qui relie la presqu’île de la Vieille Ville et le quartier européen.
    Au-dessus s’y côtoient piétons,voitures, trams et pêcheurs à la ligne.
    Au niveau intermédiaire, de nombreux restaurants proposent des
    spécialités de poissons. Au niveau inférieur, un passage souterrain avec de nombreuses
    petites échoppes (souvenirs, gadgets, vêtements).

JOUR 5 – Samedi 26 novembre 2011

Une matinée consacrée à la visite commentée du Palais de Topkapi, résidence des sultans et souverains ottomans du XVème au XIXème.

Des visites culturelles (incontournables) :
Dans la Vieille Ville (quartier Sultanahmet) outre le Grand Bazaar, Le Bazar Egyptien
(marché aux épices), et le Pont de Galata, plusieurs sites, situés à proximité à pied les uns
des autres ont fait l’objet de visite personnelle :
La célèbre Basilique Sainte Sophie (Aya Sofya), ancienne église romaine,
devenue mosquée puis Musée.
La Mosquée Bleue, la plus connue pour ses 6 minarets et mosaïques de couleur bleue.
La Basilique Citerne, une incroyable citerne byzantine souterraine qui date du
VIème siècle et qui servit à alimenter le Palais de Topkapi.
A voir pour ses centaines de colonnes romaines extrêmement bien conservées
baignées dans l’obscurité.
La Mosquée Rustem Pasa, moins fréquentée et avec de magnifiques mosaïques colorées.
Toujours dans la Vieille Ville mais un peu plus au nord :
La Mosquée de Soliman le Magnifique (le dixième sultan ottoman), construite sur
les plans d’un Grand Architecte de son époque (Chargea Sinan).
Entièrement rénovée à l’occasion de «Istanbul 2010»

Vers la Corne d’Or :
Sur le parcours, vue sur les anciennes murailles classées au Patrimoine Mondial de l’Unesco.
L’église Saint Sauveur in Chora (Kahriye Camii) qui abrite des mosaïques byzantines du
XIVème siècle de toute beauté et très bien conservées.
Le Café Pierre Lotti (pour la vue sur la Corne d’Or)

Sur les rives du Bosphore :
Le Palais de Dolmabahce, un somptueux édifice (un Versailles version ottomane)
érigé par le Sultan Abdülmecit en 1853. Il hébergea la Cour Impériale jusqu’en 1923,
date de la fondation de la République. Ce fut la résidence du dernier Sultan puis celle
du Président Atatürk. Visite de l’intérieur du Palais richement décoré.

Le Musée Sakip Sabanci, installé dans une magnifique villa des années 20
ayant appartenu au prince Mehmed Ali Hasan, qui présente aujourd’hui de magnifiques
collections de peinture turque des années 1875 à 1950, période où les échanges avec
l’Europe étaient particulièrement fertiles et où certains Ottomans vécurent à Paris.
Il y a un très bon restaurant sur le site (Changa in the museum), avec
une vue splendide sur le Bosphore.

Côté rive asiatique :
Le Palais de Beylerbeyi, ancien palais d’été des Sultans Ottomans de style rococo.
Des hôtes royaux y séjournèrent.
A voir pour son intérieur et superbe jardin en terrasses.

JOUR 6 – Dimanche 27 novembre 2011

Un décollage pour Marseille en milieu de matinée nous permettait de rejoindre
l’aéroport Sahiba Gökçen situé sur la rive asiatique d’Istanbul.