Vendredi 27 AVRIL 2018 – Visite du LYCÉE SIMONE VEIL

D’une capacité d’accueil de 855 élèves, le Lycée « Simone Veil » concerne une construction neuve, composée d’un externat, d’un gymnase, d’un plateau sportif et 6 Logements de fonction. Il a nécessité plus de deux ans de travaux pour une première rentrée de 240 élèves en Septembre 2017.

Maître d’ouvrage : Région Provence-Alpes-Côte d’Azur
Maître d’ouvrage délégué : AREA Provence-Alpes-Côte d’Azur, Chef de projet, Lydia Labbé (Antenne Sud)
Maître d’œuvre : Corinne VEZZONI et Associés
Bureaux d’études : ARTELIA (BET pluridisciplinaire) / SERIUS (BET cuisine) / EGIS (BET aménagement) / FONTANEZ (BET acoustique) / MARTEL & MICHEL (paysagistes).

Calendrier : Lancement des travaux mars 2015 – Livraison Août 2017
Surface : 13 974 m2 SU / Coût travaux : 25 M€ HT / Coût total opération : 37 M€ TTC

Démarche : BDM (Bâtiment Durable Méditerranée) niveau argent

La totalité des élèves fréquenteront l’établissement à partir de la rentrée 2019. De la seconde à la terminale, les sections sont à la fois générales, technologiques et professionnelles. On y trouve également une filière Sciences et Technologie de Laboratoire (STL) et Hygiène Propreté et Stérilisation (HPS). À terme, deux BTS devraient également être intégrés, en Sciences et Métiers de l’Environnement et en Biotechnologie. Les équipements de l’établissement comprennent les ateliers propres à ces disciplines, les locaux d’enseignements dévolus aux formations générales et technologiques ainsi que toutes les fonctions nécessaires à la vie Lycéenne à savoir, CDI, salle polyvalente, restauration, gymnase et aires sportives.

L’Architecte a volontairement élaboré les plans des bâtiments dans le respect de leur environnement et de leur histoire agricole de sorte à ce qu’ils n’impactent que la moitié de la surface du terrain alloué. L’autre moitié pouvant être restituée telle qu’elle était à l’origine, composée de vergers, d’amandiers et peut-être en attente d’un autre usage futur.

La partie correspondant aux bâtiments a été édifiée en restanques successives suivent la topologie naturelle du terrain pour que chaque toit serve de salle de classe, d’espace de récréation ou de jardin. Les usages ont été superposés pour compacter les bâtiments. Le toit du  gymnase servant de lieu de vie pour le village, qui, jusqu’à présent, n’en avait pas, et entre autres, de place pour le marché. Ce choix d’aménagement des bâtiments permet aussi de collecter les eaux de pluie qui servent ensuite à l’arrosage des jardins. Sur le plan énergétique, les salles de classe, comme les couloirs extérieurs, sont exposés plein sud pour bénéficier d’une meilleure luminosité. Des patios végétalisés et des percées ont été créés pour permettre une perspective et une belle respiration à l’établissement. Les bâtiments sont en béton brut, teintés d’ocre dans le respect de la couleur de l’église de Saint-Mitre qui jouxte le lycée. Les parements intérieurs des éléments sont ainsi « brut-fini », laissant le béton apparent sur les murs et plafonds. Le même béton teinté poli en phases successives, est également utilisé pour l’ensemble des revêtements de sols. Ces dispositions nécessitent des soins particuliers pour la mise en œuvre des coffrages et des bétons.

Les espaces paysagers extérieurs sont extrêmement marqués :

– soutènements successifs par murs en gabions,

– aménagement du lit d’un talweg pour les eaux pluviales,

– paroi épinglée en limite Est du projet.

Pour autant les soins apportés par les concepteurs au traitement paysager permettront d’agrémenter les espaces extérieurs tout en ménageant une vue panoramique ouverte vers le Sud. En juin 2015, l’évaluation de l’opération dans le cadre de la démarche environnementale Bâtiment Durable Méditerranéen (BDM) a obtenu le niveau argent avec 65 points/100. Le projet répond également aux exigences environnementales de la ZAC de Ste-Marthe, Il a été remarqué pour :
– la qualité de la gestion des eaux pluviales sur le site (forte contrainte au départ),
– l’originalité d’utiliser le toit du gymnase comme espace public (place de marché),

– Le parti pris de fortement végétaliser le site, notamment avec des toitures plantées,
– Une insertion du site réussi dans le quartier grâce à une desserte qui tient compte du schéma de circulation du Nord-Est de la Ville, et un développement des transports en communs, des modes doux. 

10h00   RV devant le Lycée « Simone Veil », 44 Rue des Pâquerettes – 13013 Marseille

Présentation de l’opération et visite / Intervenants :

Marie-Florence BULTEAU-RAMBAUD,  Conseillère  Régionale, déléguée à l’Apprentissage et à la formation Professionnelle, Conseil Régional Paca

. Laurent GELLÉ-LACROIX, Directeur Général, AREA Paca

. Corinne VEZZONI, Architecte, C. VEZZONI & Associés

. Eric LARATTE, Directeur Antenne Sud, AREA Paca

. Lydia LABBÉ, Chef de Projet, Antenne Sud, AREA Paca