Visite du MUCEM Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée

Maîtrise d’Ouvrage : Ministère de la Culture et de la Communication – Direction Générale des Patrimoines
Maître d’Ouvrage Mandataire : OPPIC, Opérateur du Patrimoine et des Projets Immobiliers de la Culture
Maîtrise d’Œuvre : Rudy RICCIOTTI en association avec CARTA Associés
Propriétaire : Ministère de la Culture et de la Communication
Financement : Etat / Conseil Régional / Conseil Général / Ville de Marseille / Union Européenne / MPM
Entreprise : VINCI Construction

Présentation et Visite du MUCEM (Intervenants et commentaires sur place) :
. Agence Rudy RICCIOTTI / Rudy RICCIOTTI, Architecte, Tillman REICHERT, Architecte Assistant.
. Agence CARTA Associés / Roland CARTA, Architecte.
. Entreprise VINCI Construction/ Pascal FAURE, Directeur Délégué Provence, VINCI Construction France et Jean-François EYNAUDI, Directeur de projet.

Surface construite : 26 000 m2 – Montant de l’investissement : 56 millions d’euros

Situé sur la proue du J4, cet équipement emblématique de la « Cité de la Méditerranée » représente la première création par l’Etat d’un grand Musée National hors de Paris. Il intègre les collections de l’ancien Musée des Arts et traditions populaires et du Musée de l’Homme. Il sera consacré aux ressemblances, différences, emprunts ou oppositions entre les cultures de l’Europe et de la Méditerranée au travers des grands traits de leurs civilisations. Le MUCEM se compose de 2 bâtiments : Le Fort Saint-Jean réhabilité, au travers de l’espace Georges Henri Rivière déjà ouvert au public, qui abritera les expositions temporaires, tandis que le bâtiment sur l’Esplanade du J4 accueillera les expositions permanentes.
Un concours international d’Architecture a été lancé par le Ministère de la Culture en 2002. Le jury a retenu le projet de l’équipe Rudy RICCIOTTI en association avec Roland CARTA. Ce projet est une architecture sous influence locale et sans ambition internationale. Il se veut être une architecture d’accompagnement.

Un équipement qui a été fléché dès 1998 dans les objectifs de l’Opération d’Intérêt National Euroméditerranée en qualité d’équipement culturel structurant destiné à conforter le rôle de Marseille dans les échanges avec la Méditerranée.
L’Etablissement Public et son Conseil d’Administration sont intervenus dans le portage de cet équipement à plusieurs reprises en le faisant inscrire dans plusieurs réunions interministérielles et CIADT qui ont conduit à sa programmation définitive par l’Etat au titre du Ministère de la Culture associé aux Collectivités.

Euroméditerranée est intervenu également en qualité d’aménageur du site (J4, darses…) et en a cédé le terrain à une valeur compatible avec le financement d’un équipement aussi ambitieux (de la même manière que pour la « Villa de la Méditerranée »). L’EPA a joué un rôle majeur avec la collaboration du GPMM dans la transformation spectaculaire de la façade littorale.