Archives de l’auteur : Rédacteur AMO

Vendredi 11 Décembre – Présentation du CFA, Centre de Formation d’Apprentis du Pays d’Aix

Le CFA, situé au cœur du futur pôle d’activités de plan d’Aillane (33 Hectares), 200 Rue Maurice Estrangin – 13100 Aix-En Provence

Accueil par M. Bruno SANGLINE, Directeur du CFA du Pays d’Aix et présentation de l’opération par les intervenants :

Maître d’Ouvrage : SPLA Pays d’Aix Territoires, représentée par Thierry COLOMBERO, Directeur de la SEMEPA

Architectes : JM BATTESTI ARCHITECTES & ASSOCIES, Jean-Michel BATTESTI, Architecte, Bernard DESILES, Architecte chef de projet et UNIC ARCHITECTURE, Adrien CHAMPSAUR, Architecte / Samuel De PONTUAL, Architecte chef de projet.

Équipe de conception réalisation :

Entreprise : BEC Construction Provence, Mandataire,

Équipe de maitrise d’œuvre : Jean-Michel BATTESTI Architectes & Associés / UNIC Architecture, Architectes, C. PETRINI, Paysagiste – BETEM Paca, Bet Structure – GARCIA Ingénierie, Bet Thermique, Fluides, CFO/CFA, SSI et Développement Durable – BETEM Infra, Bet VRD – IGETEC, Bet Acoustique – R2M, Economiste – ECCI, Bet Cuisine – VRI, Bet Maintenance et Coûts Différés – Qualiconsult – Bureau de Contrôle.

Le nouveau CFA (Centre de Formation d’Apprentis) du Pays d’Aix rassemble les pôles métiers du goût, mécanique, art floral, esthétique, coiffure et vente/commerce. S’y ajoutent les salles d’enseignements généraux ainsi que les locaux de l’administration/direction et salle polyvalente.

Le programme prévoit aussi un gymnase et un plateau sportif extérieur. 

Bâtir autour de l’espace public : Éloigné de la Cité, il importe que se recrée, pour le CFA, les conditions d’une urbanité interne comme moyen de rythmer le déroulement d’une journée d’apprentissage.

C’est entre Campus et Village que se situe le modèle du nouveau CFA, une idée de petite ville offrant une diversité d’espaces, d’ambiances, de lieux …

Un mail Est-Ouest irrigue le pôle formation des métiers du goût au sud, les deux patios centraux via des ruelles amènent les visiteurs jusqu’aux ateliers automobile au Nord et art floral à l’Est.

Depuis le hall de l’administration on accède à l’étage aux salles d’enseignements généraux et au pôle services.

Le parvis, ombragé par un double alignement d’arbres, s’étend depuis l’espace public et accompagnent le cheminement vers l’entrée du CFA. L’enjeu paysager porte ici sur la résilience du site, sa capacité à retrouver ses propriétés initiales (territoire anciennement agricole, structuré par les champs).

L’enjeu est de reconstruire une nouvelle identité paysagère, de créer des continuités par un traitement paysager mettant le projet en résonnance avec son environnement.

Montant des travaux : 16 988 000 € / Surface : 9 083m2 de SDP / Phase : Mission complète + BIM / livrée en 2020. 

(@JM BATTESTI et UNIC ARCHITECTURE).

Vendredi 23 OCTOBRE – Réhabilitation de KEDGE BUSINESS SCHOOL – Campus de Luminy à Marseille

Présentation de l’extension et de la réhabilitation de « KEDGE BUSINESS SCHOOL » Site de Campus Luminy – Marseille

Maître d’ouvrage : Chambre de Commerce et d’Industrie Marseille Provence d’Ouvrage : CCI Marseille Provence

Architectes : GPAA (Nantes)

Programme : Pôle Accueil l’entrée, la restauration ; Pôle Intermédiaire – l’incubateur, la business nursery, les salles de cours, les bureaux ; L’Exécutive Center et le Hub

Calendrier : Chantier en cours, lauréat du concours en avril 2015

Surface : 7 339 M² SDO (6 642M² SP)

Coût total : 21 979 541 € HT dont 3 124 312 € HT pour la réhabilitation

Entreprise BEC Construction / Cotraitants : SERBA BET structure et VRD ; BARBANEL BET fluides HQE ; D. ROUSSEAU économiste / ARCADI paysagiste

HQE : Label Bâtiment Durable Méditerranéen – RT 2012

François JOUART – Directeur Agence, BARBANEL Ingénierie et Fluides

Pierre NACIO – Directeur Général BEC Construction (FAYAT)

Nicolas BOISSIN – Directeur de Travaux, BEC Construction (FAYAT)

Le projet d’extension et de rénovation de l’école de management Kedge Business School de Marseille prend la mesure de l’exceptionnelle qualité de son site : le Parc National des Calanques, en s’inspirant des restanques pour s’implanter à flanc de colline.

L’extension neuve se décompose ainsi en strates successives pour mieux épouser la pente naturelle du terrain. Les strates des volumes construits serpentent en lacet pour gravir la colline et se plient pour adoucir le dénivelé. Se crée ainsi une « articulation » centrale qui devient la rue intérieure de l’école, axe de liaison directe entre le bas et le haut du site. Un motif en losanges, dessiné par la structure métallique supportant les parois de verre du nouvel incubateur, essaime le long des façades lisses du bâtiment neuf, révélant la rue intérieure centrale et les trois équipements majeurs de l’école (salle polyvalente, incubateur et hub). A l’intérieur, l’architecture associée au design est mise au service d’espaces flexibles et modulables et transversaux. Les nombreux liens tissés entre le bâtiment et son site se traduisent à l’intérieur par la qualité de la lumière et des vues panoramiques sur le grand paysage des Calanques, et par le design et les ambiances feutrées des terrasses.

Caractéristiques techniques : Structure béton poteaux – poutres de grandes portées ; Structure métallique dans la rue intérieure et la passerelle de liaison reliant l’extension à l’existant ; Structure métallique en V au droit des façades de l’incubateur / business nursery, du Hub et de l’Exécutive Center. Toitures terrasses accessibles et végétalisées – Façades vitrées et bandeaux en bardage métallique (@ site GPAA Architectes).

Projet intégralement réalisé en maquette numérique BIM. Démarche Bâtiment Durable Méditerranéen validé

en conception par études STD (Simulations Thermiques Dynamiques).

Vendredi 11 SEPTEMBRE – « LES CARRES du GOLF » et « BLANC AZUR » à Aix en Provence

Présentation de l’opération

« LES CARRÉS du GOLF » Aix en Provence

Maître d’Ouvrage : ALTAREA COGEDIM / Architectes : MAP Architecture

Maître d’œuvre d’Exécution : SIGMA Ingénierie / Entreprise en groupement : OVATIS

Et du projet « BLANC AZUR » Aix en Provence

Maître d’Ouvrage : ALTAREA COGEDIM / Jean-Michel BATTESTI, Architectes et Associés

10h00 Rassemblement devant les CARRES du GOLF : 1035 rue Jean René Guilllibert Gautier de la Lauzière – 13290 Aix En Provence. Stationnement sur place ou à proximité.

Cette opération fut initiée en 2016 par ALTAREA COGEDIM avec le GOLF CLUB d’Aix les Milles, dont le Président, Antoine RABUEL, cherchait à céder un foncier. Altarea Cogedim y a associé un terrain appartenant à Fiducial et a obtenu 2 Permis pour 11500 m2 de Bureaux (R+2 et R+3). Le début des travaux a démarré en fin 2018 et la livraison des Bâtiments est prévue en 2020.

Intervenants :

Maître d’Ouvrage : Pascale LESPINAT, Directrice Immobilier d’Entreprise Région Sud, Altarea Cogedim

Architectes : Renaud TARRAZI, Architecte Associé, Imme SAGEMULLER, Architecte, MAP Architecture

Dans cette opération au bord du Golf d’Aix-Marseille, les futurs bâtiments seront immergés dans la nature. Ils restent dans le même langage architectural, mais présentent des variantes en volumes et composition des façades. Le projet répond à la forte demande de locaux adaptés aux enjeux actuels du monde du travail, en misant sur la qualité de vie et la modularité. Cette offre nouvelle permet également de combler le déficit de bureaux dernier cri dans ce pôle tertiaire qui a émergé à partir de la fin des années 1960 dans la périphérie d’Aix, sur les champs qui entouraient le noyau villageois des Milles. D’une part, les dirigeants du golf souhaitaient valoriser une partie de leur foncier afin de financer la modernisation du Club House, et d’autre part, le promoteur s’est donc porté acquéreur de l’espace entourant le 8ème trou du parcours et le Golf Club a réorganisé son parcours. Altarea Cogedim a également acquis le terrain voisin, propriété de FIDUCIAL, qui souhaitait se relocaliser juste à côté.

Les deux parcelles ne formant plus qu’un seul et même tènement foncier, Altarea Cogedim et l’agence MAP Architecture ont imaginé une opération répartie en quatre bâtiments de 2 000 à 5 000 mètres carrés affichant les certifications HQE « excellent » et Breeam « very good ».

Pour les Architectes, l’ensemble des Carrés du Golf est une opération de bureaux qui a la particularité d’associer la rigueur et l’organisation très classique d’un immeuble de bureaux polyvalents, tout en mettant en place des éléments immobiliers contemporains liés au bon usage d’un espace de bureaux situé dans une zone d’activité du sud de la France.

L’aspect classique c’est la trame, ce sont les noyaux et donc la sécabilité du projet et son adaptabilité à quasiment tous les modes d’usages.

La modalité est la mise en place de très nombreux espaces extérieurs, terrasses, balcons, coursives, loggias, permettant de pouvoir profiter de lieux tournés principalement vers l’espaces paysagers du Golf des Milles afin d’y travailler ou de s’y poser. Les parkings, principalement posés sous immeubles mais en pilotis, allient d’un côté, le confort d’une protection climatique.

L’ensemble des bâtiments a fait l’objet d’une étude spécifique, quant à sa conception bioclimatique. Chaque façade a été dessiné en fonction de son orientation. Le Sud très protégé du soleil, le Nord très ouvert et les façades Est/Ouest avec des protections verticales spécifiques au soleil en position basse.

La cinquième façade a été étudiée afin de ne pas proposer d’éléments techniques aux caractéristiques visuelles perturbantes sur le toit et les paysagistes ont fait un travail de couture entre l’espace du Golf, les pins et le Parc d’Activité des Milles pour recréer une atmosphère extrêmement verdoyante.

12h00 Présentation du Projet « BLANC AZUR » qui sera situé à proximité :

Avec Jean-Michel BATTESTI, Architecte, ALTAREA COGEDIM réalise également et à proximité un programme sur un terrain de 6 300 m2, composé d’un immeuble de Bureaux sur 4 niveaux d’une surface totale de 6 530 m2 + 204 places de parking.

BLANC AZUR s’intègre parfaitement à son environnement, tout proche des 54 hectares du Golf-Club d’Aix.

Situé à l’intersection de deux voies structurantes, ce projet bénéficie d’une très bonne visibilité au sein de la zone d’activités. Il se démarque par une alliance réussie entre esthétisme et fonctionnalité. Un jeu régulier de brise-soleil assure protection et intimité aux espaces de travail.

 

 

 

 

Jeudi 16 JUILLET – SOIRÉE ESTIVALE des Membres AMO Provence Méditerranée

« PAVILLON de VENDOME » 13 Rue de la Molle – 13100 Aix en Provence

Le Pavillon de Vendôme ! La plus séduisante des folies héritées du Grand Siècle, fut édifié sur l’ordre de Louis de Mercoeur, Duc de Vendôme, pour abriter ses amours passionnées avec Lucrèce de Forbin Solliès dite « la Belle du Canet ».

Entourée d’un somptueux jardin à la française, la façade principale du pavillon superpose les trois ordres classiques et est ornée de superbes atlantes baroques, de guirlandes de fruits et d’un mascaron qui aurait, dit-on, les traits de la Belle du Canet.
Le Pavillon de Vendôme est acheté en 1906 par un amateur éclairé, Henri Dobler (1863-1941), qui le restaure et le remeuble puis lègue à sa mort le bâtiment et ses collections à la ville d’Aix-en-Provence pour en faire un musée (qui évoque le cadre des hôtels aixois du Grand Siècle). Depuis 1990, le pavillon de Vendôme présente de nombreuses expositions d’art moderne et contemporain.

Une soirée « déconfinée » dans les somptueux jardins du Pavillon Vendôme. Une ambiance de partage et d’amitié autour d’un cocktail et d’une animation musicale…

Vendredi 10 JUILLET – Requalification du Quartier COMTAL – Pôle judiciaire d’Aix-en-Provence

. Au départ du nouveau TGI, parcours à travers les aménagements urbains des Places de Verdun, des Prêcheurs de la Madeleine et Présentation de la réhabilitation de l’historique Hôtel BOYER d’Eguilles

Commentaires

Mairie d’AIX / SPLA Pays d’Aix Territoires-Groupe SEMEPA / Groupe GCH /

Atelier GARCIA.DIAZ / Entreprise FAYAT Bâtiment (TGI)

Rassemblement devant le TGI, Tribunal de Grandes Instances d’Aix en Provence 

Maître d’Ouvrage : APIJ – Agence Publique pour l’Immobilier de la Justice – Ministère de la Justice

Maîtrise d’œuvre : Atelier BARANI (mandataire), Marc BARANI Architectes / WSP / Mazet et Associés / Franck Boutté Consultants / Jean-Paul Lamoureux / Quadrim.

Maîtrise d’œuvre d’exécution : TANGRAM Architectes, Emmanuel DUJARDIN.

Groupement d’Entreprises de Travaux : FAYAT Bâtiment (mandataire) / INEO / AXIMA

Bureaux d’études : COGECI / ALTIA / ETAMINE

 Présentation générale du Chantier par l’Entreprise BEC Construction / Groupe FAYAT

Le chantier de construction du Tribunal de Grande Instance d’Aix-en-Provence permettra le regroupement de l’ensemble des services dans un cadre modernisé conforme aux ambitions de la Justice du XXIe siècle.
Durant la réalisation des travaux préparatoires, le groupement d’entreprises a participé à l’élaboration du projet du maître d’œuvre.

Cette phase collaborative a permis de mieux préparer les interfaces techniques entre la conception du projet et son exécution par les entreprises, visant ainsi à s’assurer que les travaux à venir respecteront les caractéristiques architecturales souhaitées et les performances envisagées. Les travaux de gros-œuvre ont ensuite démarré en octobre 2018. (@APIJ). Les principales caractéristiques techniques du projet du TGI résident dans la réalisation de béton planchette coloré très grande hauteur (14 m) incliné qui forme le socle du tribunal sur lequel seront posés les niveaux de bureaux, habillés des lames de brise soleil orientables en verre. Soit 10 000 m3 de béton, dont 2800 m3 de béton coloré / 837 tonnes d’acier.

Budget : 48,7 M€ (dont 30 M€ TTC de Travaux) / Avril 2018 : démarrage des travaux / 9 120 m² de surface de plancher / 6 576 m2 de surface utile / 6 salles d’audience civiles ou pénales / 12 salles d’audience de cabinet / 12 000 heures d’insertion.

. Parcours (pédestre) d’Urbanisme à travers le projet de requalification du Quartier comtal-Pôle judiciaire, parvis du TGI, place Miollis et jonction vers le centre historique, aménagement des Places Verdun, Prêcheurs et La Madeleine. (Montant des travaux :  10,33 M € HT).

Maître d’Ouvrage : Ville d’AIX-EN-PROVENCE 

Equipe de maîtrise d’œuvre : Atelier A. GARCIA-DIAZ Architectes, Urbanistes, Paysagistes (Montpellier) et Vincent Guillermin / Eupalinos / JEOL / SOTREC / TRANSMOBILITES

Entreprise Générale : GREGORI PROVENCE

Accueil et présentation globale du projet d’aménagement et des chantiers par :

Monsieur l’Adjoint à l’Urbanisme de la ville d’Aix

Antoine GARCIA-DIAZ, Architecte, Urbaniste du projet des 3 places

Jean-Jacques CLOUCHOUX, Directeur général des Services Techniques de la ville d’Aix

Christophe CHENAUD, Directeur Général Adjoint, Infrastructures de la ville d’Aix

Poursuivant l’effort de valorisation du cœur de la cité, la ville d’Aix-en-Provence a engagé un grand projet visant à donner une attractivité nouvelle à l’ensemble Est des espaces publics autour de ses réputés équipements judiciaires (Palais de Justice, Cour d’Appel), logés dans des bâtiments à haute valeur patrimoniale.

Pour répondre à cette ambition, l’Atelier A. GARCIA-DIAZ s’est entouré de Vincent GUILLERMIN, Paysagiste à Saint Raphaël, le montpelliérain Laurent DUFOIX, Architecte du Patrimoine, les bureaux d’études lyonnais, JEOL éclairagiste et SOTREC VRD et le marseillais TRANSMOBILITES.

La proposition de l’équipe concerne le caractère global du projet, alliant qualités esthétiques et d’usage et une mise en valeur fine du patrimoine (planchers de verre découvrant quelques fouilles archéologiques remarquables, grande fontaine, mise en lumière, mobilier urbain…).

Tout en déclinant des ambiances particulières qui favorisent une pratique urbaine active et conviviale, le projet fait disparaître la voiture du Quartier comtal et crée le plus vaste forum urbain piéton de la ville d’Aix en s’attachant à en renforcer la commercialité et la convivialité.

. Transfert à pied et découverte du projet de restauration de l’Hôtel BOYER d’Eguilles (chantier achevé), 6 Rue Espariat – 13100 Aix en Provence. 

Un monument historique (ex-Museum d’histoire naturelle) qui accueillera un lieu culturel et commercial atypique avec une Boutique-Musée des senteurs Aroma-Zone et une Librairie-café Boyer d’Eguilles.

A l’issue d’un travail en commun de la Foncière commerciale Groupe GCH, de la ville d’Aix et de la SPLA Pays d’Aix Territoires, le projet a permis de restaurer et rouvrir au public l’un des plus beaux hôtels particuliers d’Aix et de faire renaître une librairie indépendante (25 000 ouvrages) nécessaire dans une grande ville universitaire et judiciaire.

Dans un cadre exceptionnel ayant nécessité 8 millions d’€ et huit années de travaux, le lieu se veut être une destination, une expérience nouvelle en centre-ville…

Présentation du projet et visite des lieux par :

Stéphane GROSCOLAS, PDG, Groupe GCH

Thierry COLOMBERO, Directeur, Groupe SEMEPA

Renaud SORE-LARREGAIN, Responsable Centre-ville, SPLA Pays d’Aix Territoires-Groupe SEMEPA

A+P Architectes du Patrimoine avec la DRAC et l’Agence Régionale du Livre.

Vendredi 06 MARS – Visite de la MEGA, Maison de l’Economie et de la Gestion d’Aix et la Résidence Etudiants du Campus de la Pauliane (Aix en Provence)

1/ La MEGA / Maison de l’Economie et de la Gestion d’Aix 

Projet HQE (concours Septembre 2015) / Surface HON 3 206 m2 / Coût 6 300 000 € HT

Maître d’ouvrage : Aix Marseille Université (AMU)

Maîtrise d’œuvre : CCD ARCHITECTURE APS Paysagiste / TPFI Bet

Entreprise : BEC (Groupe FAYAT)

Intervenants : Yann BRIEUSSEL, Directeur Pôle Grands Projets, Direction du Développement du Patrimoine Immobilier, (AMU) et François Le PUT, Pôle Grands Projets (AMU) / Gérard CERRITTO, Architecte, CCD Architecture.

La Maison de l’Economie et de la Gestion d’Aix-en-Provence (MEGA) est la première construction qui va prendre place sur le nouveau campus universitaire de la Pauliane (Eco-Campus), aux côtés de la Faculté d’Economie et de Gestion (FEG) et des logements étudiants (CROUS). La Faculté regroupera l’ensemble des formations en économie et gestion, à l’exception de l’IAE qui reste à Puyricard. Sur plus de 3000 m² de surface, la MEGA se compose de trois bâtiments reliés entre eux par un jeu de passerelles. Le bâtiment accueillera des laboratoires de recherche représentant plus de 200 Chercheurs et Doctorants d’Aix-Marseille Université. Ces nouveaux locaux offriront des conditions de travail optimales pour les chercheurs, ainsi que des lieux d’échanges et de rencontres.

La conception du projet s’est faite dans un « esprit nature » consciente des avantages d’un environnement enviable et dans lequel la relation dehors/dedans joue un rôle majeur. Un des enjeux forts du projet est de proposer une organisation qui puisse, non seulement se reproduire ou se poursuivre, mais aussi être capable de générer une dynamique de site en harmonie avec le domaine bastidaire. La volumétrie générale et les principes d’implantation des bâtiments ont été étudiés pour répondre sans artifice complexe à cette recherche de dynamique et aux objectifs d’accessibilité et environnementaux. (@ CCD Architecture)

2/ Résidence Etudiants du Campus de la Pauliane, KERN + Associés (2017 – en cours)

Maître d’ouvrage : CROUS Aix-Marseille Avignon

Maîtrise d’œuvre : KERN & Associés Mandataire, Donjerkovic Architecte du patrimoine, Reliefs Paysagiste, Ingérop bet pluri-disciplinaire, AG Études et Développement Economiste et OPC, Igetec Acousticien.

Entreprise : BEC (Groupe FAYAT)

Intervenants : Philippe CARRATERO, Directeur du Patrimoine Immobilier, CROUS / François KERN, Architecte, KERN + Associés / Pierre NACIO, Directeur Général BEC Construction Provence.

Missions : Lauréat du concours, maîtrise d’œuvre complète conception et exécution

Programme : Construction de 296 logements étudiants Certivéa et HQE Aménagement en contexte patrimonial, salles de réunion, fitness, laveries, parc de stationnement vélos et VL et aménagements paysagers.

Surface : 6 924 m² sdp / Montant des travaux : 14.4 M HT

Une mutation mesurée du site patrimonial :

Le projet est composé à partir des lignes structurantes, traces du paysage agricole. Les lignes de clôture et anciens murets sont maintenus. Le sol descendant en pente douce vers la Tèse, laisse le regard passer au travers des rez-de-chaussée jusqu’à l’orée des bosquets. L’implantation est-ouest des bâtiments sur les lignes topographiques permet de jouer sur la pente en créant un niveau rez-de -chaussée bas sur le Chemin de La Guiramande et le début de l’allée des Marronniers, et un niveau rez-de-jardin à la hauteur du terrain naturel du bâtiment sud. (@ KERN + Associés)

Vendredi 31 JANVIER – Présentation « LE MONTICOLE » (SA d’HLM Erilia, Ville de Marseille, Métropole AMP /MRU – ANRU)

Maîtrise d’Ouvrage : SA d’HLM ERILIA et Ville de Marseille

Architectes : Agence LAND, Nicolas Masson, Architecte mandataire et l’Agence BAG ARCHITECTES, Perrine Bernard ; Atelier MIRA, Christophe MONGE

Le Monticole vient parachever la profonde transformation de ce quartier (Plan d’Aou) en renouvellement urbain.

 La richesse de son programme, sa signature architecturale et ses caractéristiques techniques en font un projet remarquable qui intègre logement social, équipements publics et services.

 L’opération comporte la réalisation de 36 logements PLS et 3 autres volumes :

. Une médiathèque de 1 371 m². ERILIA a construit la « coque » de la Médiathèque. La ville de Marseille réalise les aménagements intérieurs du futur équipement. La coque de la Médiathèque a été livrée en VEFA à la Ville de Marseille le 21/03/2019. Elle sera ouverte au public pour l’été 2020.

. Un espace restauration avec un projet de Tiers lieu culinaire de 234 m² (porteurs de projet identifié pour la location des espaces).

. Un espace de 433 m² dont le projet est de devenir une maison de santé.

 Le Maître d’ouvrage est la SA d’HLM ERILIA qui a porté la maîtrise d’ouvrage de l’ensemble de l’opération pour son propre compte (les logements sont tous loués à ce jour) ou pour le compte d’un tiers comme par exemple pour la ville de Marseille qui a acquis dans le cadre d’une VEFA la coque de la médiathèque.

Les deux agences d’architecture (Land et Bag architecture) se sont associées pour gagner le concours en 2014. Elles sont accompagnées par les bureaux d’études : INGENIERIE 84 pour la structure, ADRET pour les fluides et le Cabinet MORERE pour l’économie de la construction.

En juin 2017, l’entreprise FRANÇOIS FONDEVILLE a remporté l’appel d’offre en tant qu’entreprise générale pour la construction de ce projet mixte.

L’Atelier Mira a remporté l’appel d’offre de la ville de Marseille en 2018 pour l’aménagement de la médiathèque.

Le chantier de construction de cette opération se développe sur la parcelle de l’ancienne école de Plan d’Aou, désaffectée depuis 2006 et démolie au démarrage du chantier.

  • Démarrage du chantier : 3 juillet 2017
  • Livraison en VEFA de la coque de la médiathèque à la Ville de Marseille : 21 Mars 2019
  • Date de fin de chantier des Logements : 16 Octobre 2019
  • Emménagement des locataires : Fin octobre 2019

10h00 Rassemblement sur la Place du Sud (devant la Médiathèque), 13015 Marseille (ancienne « allée des Galions » pour les GPS) Stationnement conseillé pour les véhicules, Rue des Frégates.

Présentation de l’opération et parcours commenté sur site / Intervenants :

Maîtrise d’Ouvrage :

 Ville de Marseille :

. Gilles SPITZ, Directeur des études et grands projets de construction

. Sébastien CAVALIER, Directeur de l’action culturelle

Mission Renouvellement Urbain :

. Nicolas BINET, Directeur de la mission renouvellement urbain – Métropole AMP

. Laure PORTALÉ, Chef de Projet Renouvellement Urbain

SA d’HLM Erilia :

. Jean-Luc BONDON, Directeur du Développement de la Promotion et du Renouvellement Urbain

. Djilali DEROUICHE, Directeur Adjoint chargé de la Maîtrise d’Ouvrage

. Didier ILLARY, Chef de service Maîtrise d’Ouvrage Territorial

Architectes :

Nicolas Masson, Agence LAND, Architecte Mandataire et Perrine Bernard, Agence BAG ARCHITECTES,

Christophe Monge, Atelier MIRA

Au revoir François…

Tu as fondé AMO en 1994 et après avoir rassemblé une dizaine de Membres, l’Association a réellement pris son envol en 1996 en comptant plus de 50 adhérents à cette époque…

Auparavant, et en ta qualité d’Architecte Associé, j’ai eu la chance de faire partie de ton équipe pendant plusieurs années dans cette belle Agence ATELIER 9 (MAP Architecture aujourd’hui) et tes activités para professionnelles me passionnaient… Grâce à ton dynamisme contagieux, nous étions tous à l’affût d’apprendre… de comprendre… de savoir… de découvrir…

Tu réussissais à rassembler tellement d’énergie dans tous tes engagements au sein de ton Agence, ajoutés à ceux liés à la Présidence du Syndicat des Architectes des Bouches du Rhône, du SETSO, du COBATY, de l’Office Régional du Bâtiment, d’ACCORD Méditerranée, du Conseil Régional de l’Ordre des Architectes PACA, de la MAISON de l’Architecture et pour finir par celle d’AMO Provence Méditerranée en 1996.

Comment ne pas s’enrichir de toute cette matière que tu accumulais au quotidien et que tu parvenais à enseigner à tous tes collaborateurs presque malgré toi. Comment ne pas être admiratifs de tes valeurs, de ton instinct créatif, de tes dons d’orateur et de ton charisme naturel.

Il est bien douloureux aujourd’hui d’accepter la réalité du départ de notre « Maître », notre « Complice », notre « Ami » qui s’en est allé vers d’autres cieux en décembre 2019… Le quotidien professionnel de tes proches collaborateurs est animé de ton empreinte tellement riche de tes enseignements, de ta persévérance et de tes fondamentaux…

Porteur impliqué des valeurs et des ambitions de notre Association en faveur de la qualité architecturale, tes successeurs ont su prolonger ton oeuvre avec engagement et respect et il en sera de même pour les temps à venir.

Dans notre vaste monde professionnel, la liste de tes amis, partenaires, admirateurs, est longue. Tous tes compagnons de route d’AMO peuvent témoigner de leur estime pour toi, ajoutés à ceux qui t’ont accompagné et rejoint à travers ta vraie grande passion pour la peinture…

Je vais terminer par une phrase qui était tienne « Poursuis ton chemin, vis tes défis et tes missions et avance avec passion… car quelles que soient tes craintes, tes appréhensions, tes frayeurs ou tes doutes, n’oublies pas que celui qui n’a plus le trac, c’est celui qu’il n’a plus de talent »…

Hommage de Ghislaine à François GUY, Président Fondateur d’AMO Provence Méditerranée

Jeudi 19 DÉCEMBRE – ASSEMBLÉE GÉNÉRALE des MEMBRES AMO Provence Méditerranée

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE   (Place du Marché LES DOCKS) 

Ordre du Jour : Bilan annuel 2019 :

. Compte-rendu des Activités 2018/2019

. Les nouveaux Adhérents en 2019

. Les Visites – Les Commissions de travail et les autres initiatives (voyage annuel).

. Approbation des Comptes 2018 et Budget estimatif 2019.

 

. Election (et /ou renouvellement) des Membres du Conseil d’Administration d’AMO.

Les nouveaux Membres du CA élus en séance (19 Personnes) : 

Pierre CICCOTTO, Directeur du Développement Territorial Sud-Paca, Habitat en Région (MO Privé)

Philippe VESCO, Architecte Associé, Sas 3 A Architectes Associés (Architecte)

Gilles FERAUD, Architecte Associé, CFL Architecture (Architecte)

Michel JOULIN, PDG, AFIM Méditerranée, (MO Privé)

Bernard CASSE, INGECO, (Bet Economiste)

Gérard CERRITO, Architecte Associé, CCD Architecture (Architecte)

Nicolas GEX, Directeur Général Région Provence, Agence, PITCH Promotion (MO Privé)

Didier LEDEUIL, Ingénieur, Sas LDC Ingénierie (Bet)

Arnaud MICHEL, Responsable Commercial Méditerranée, DELTA LIGHT (Industriel)

Daniel DELUY, Architecte, m2dc Concept (Architecte)

Jean-Luc BONDON, Directeur du Développement, de la Maîtrise d’Ouvrage et du Renouvellement Urbain, ERILIA (MO Public)

Véronique VIDAL, Président, OBRA Ingénierie (Bet)

Lionel SEROPIAN, Directeur Régional, NEXITY Immobilier Résidentiel  Région Sud (MO Privé)

Laurent MERIC, Architecte, Directeur Général Adjoint, Urbanisme, Foncier, Patrimoine, Ville de Marseille

Laure LAPASSET , Directrice Commerciale, Pro Bureau Aménagement (Industriel)

Laure DELIVRÉ, Directrice de Programmes, LINKCITY (Mo Privé) 

Hélène ALLARD, Responsable Prescription, SONEPAR Méditerranée (Industriel)

Christian RUEL, Directeur Administratif, Financier, RH, MAP Architecture (Architecte) 

Frédéric BERTRAND, Directeur Opérationnel Aménagement et Construction, SOLEAM (MO Public)

 

et SOIRÉE ANNUELLE 2019 de tous les Membres AMO !!

Ambiance musicale, Cocktail dînatoire avec Ateliers culinaires…! Dégustation du Rhum « MANIKOU »…

Vendredi 25 Octobre – Présentation de l’opération « LA CALANQUE » ZAC Saint-Just – îlot Sainte-Adélaïde (Photo : @AMETIS Golem Images)

Maître d’Ouvrage : AMETIS Provence Alpes Côte d’Azur, IDEOM

Maître d’Œuvre : Ateliers JEAN NOUVEL, Chef de Projet ; Didier LOBJOIS, Architecte

Maître d’Œuvre d’exécution et OPC : CEC – Bruno SALINESI

Ingénieurs : LRING (Structure, APS/PC), SECMO (Structure, DCE), TEP2E (Fluides, APS/PC), ERIC (Fluides, DCE), BUREAU VERITAS (Bureau de Contrôle), ARCORA (BET Façades), Ingénieurs et Paysages (Paysage), SHL (BET VRD – APS/PC), CEC WRD (BET VRD – DCE).

« Créer un paysage pour l’habiter. Le sculpter sous le bleu du ciel, avec des rochers souvenirs de calanques, avec des pins doués pour l’escalade. Mais aussi pour le protéger : derrière la courbe d’un grand mur bleu, loin des nuisances, il cultivera son secret ». Jean Nouvel

Le Programme :

Opération mixte de sept bâtiments R+7 à R+15 abritant 546 logements répartis en plusieurs objets :

. Une résidence de 156 logements locatifs,

. Un ensemble de 37 appartements en accession sociale à la propriété (PSLA),

. Une résidence de 101 logements en accession libre à prix maîtrisés,

. Une résidence hôtelière à vocation sociale de 134 logements,

. Une résidence pour jeunes actifs de 66 logements

. Un ensemble de 52 logements locatifs intermédiaires.
. Un parc logistique pour le Dôme (parking pour l’accueil de 5 semi-remorques)
. 700 m² de locaux d’activités en rez-de-chaussée

Rassemblement N° 44 Av de Saint-Just, 13004 Marseille

Intervenants :

. Architecte : Didier LOBJOIS, Architecte, Chef de Projet, Ateliers JEAN NOUVEL

. Maître d’Ouvrage : Olivier BARRAU, Chef de Groupe Construction, AMETIS Provence Alpes Côte d’Azur

Le projet est la retranscription d’un paysage total et englobant, comme un tout unificateur, à la fois souverain et identitaire. Il installe une géographie dans un cœur d’îlot verdoyant, calme, et silencieux.

Véritable topographie habitée, ce paysage méditerranéen est sculpté horizontalement et verticalement. Ses anfractuosités sont colonisées par une végétation haute (arbres, arbustes) et sa silhouette est ciselée de crêtes, noyées dans des jardins d’altitude. La silhouette du projet s’inscrit dans une jonction volumétrique adaptée entre un bâtiment public très haut et un quartier résidentiel beaucoup plus bas.

Structuré autour d’une architecture simple et bioclimatique, le projet est entièrement porté par le paysage constitué autour de façades géographiques, de sols plantés recréant des canopées d’ombres et de lumières, et de toitures jardins, véritable cinquième façade végétale, inspirées par les jardins méditerranéens. Une façade écran monumentale de couleur bleue viendra envelopper au nord, à l’est et à l’ouest l’ensemble de la composition urbaine, la protégeant ainsi d’un environnement acoustique agressif. Pensée comme un cadre de vie à part, La Calanque offre, par son architecture, une multitude de façons de l’habiter. L’implantation des bâtiments au sein de la parcelle permet un ensoleillement maximum des façades sud et du cœur d’îlot, de se protéger des nuisances sonores des routes en créant un cœur d’îlot calme et ensoleillé, d’organiser des vues lointaines vers l’horizon grâce aux différentes hauteurs des bâtiments entre le nord et le sud, de disposer d’un jardin généreux au centre du projet pour les résidents et ainsi augmenter le cadre général paysager du quartier. (@Site AMETIS).

 

Du 26 au 30 NOVEMBRE – Voyage annuel AMO Provence 2019 – NAPLES le Renouveau

Organisé grâce aux précieux concours des Membres Industriels d’AMO :  

Electricité de France, ENEDIS, GRDF, PRO BUREAU AMENAGEMENT/STEELCASE, LAFARGEHOLCIM France, SAUNIER-DUVAL, JACOB-DELAFON, SONEPAR MEDITERRANEE, SOPREMA, LEGRAND, DELTA LIGHT

Programme étudié par Claudine ANGLES, AILLEURS CULTURE

« Les artistes et les touristes la boudaient. Depuis les années 1980, Naples avait une image de vieille capitale détériorée et chaotique. Cette ville qui attira Byron, le Caravage ou Verdi et qui fut l’un des centres culturels les plus foisonnants d’Europe semblait s’être endormie au pied du Vésuve. Ses musées et ses monuments, couvrant trois millénaires d’Histoire, étaient devenus inaccessibles à cause de leur état de délabrement ou de leurs horaires fantaisistes.

Mais aujourd’hui, la ville se réveille pour reconquérir son titre de capitale culturelle. Elle regorge de musées et de galeries d’art contemporain (plus nombreuses qu’à Milan ou à Turin), de cafés littéraires, de salles de concert et d’étranges magasins où l’on vend aussi bien des légumes et du pain que des tableaux d’artistes contemporains. La Naples d’aujourd’hui ressemble à ce Vésuve en pleine éruption peint par Andy Warhol en 1985. La rapidité des transformations dont Naples est le théâtre depuis quelques années a favorisé son émergence culturelle sur la scène internationale. Désignée récemment par Time Magazine comme «la ville la plus à l’avant-garde d’Europe », Naples n’en finit pas d’étonner… » Extrait d’un article paru dans l’Express en avril 2006. 

Le premier après-midi fut dédié aux projets de rénovations et requalifications urbaines, dans un quartier défavorisé du centre historique. Regard sur le magnifique escalier du Palazzo Spagnolo, considéré comme l’un des plus beaux exemples d’architecture baroque civile napolitaine, datant de 1738.

  • Fondation Morra Greco (2019 – A B5) Installé dans un ancien palais du XVIIIème siècle, sur les fondations d’un ancien couvent du XIVème siècle, il s’agit d’un rare exemple de restauration où ont été conservées les marques de chaque époque jusqu’au XXème siècle. Des fresques du XVIIIème siècle restées intactes y ont été retrouvées lors du chantier. Présentation du projet par l’Architecte Francesca Brancaccio
  • Made in Cloister (2016 – Keller Architettura) Un ancien cloître renaissance du XVIème siècle, qui fut ensuite une usine de production de laine, a été reconverti en un centre culturel et une galerie d’art contemporain. Outre le projet artistique, il y a également un projet social et symbolique de requalification du quartier. Présentation du projet par un représentant du Maître d’Ouvrage.

Le deuxième jour :

Trajet jusqu’à la Gare centrale : Regard sur le projet de requalification de la Place Garibaldi (Dominique Perrault). Depuis le 1er janvier 2015, dix provinces italiennes ont été transformées en villes métropolitaines. C’est le cas de Naples, qui passe d’une ville de 970 000 habitants à une métropole de plus de 4 millions habitants, étendue sur 1 170 km² et unifiant 92 communes.

La mise en service de la station Garibaldi, permet de lier la ligne de métro 1 à la ligne 2, mais aussi de joindre le réseau provincial, le réseau national et la ligne à grande vitesse.

La Piazza Garibaldi se retrouve au cœur de la nouvelle métropole formant une porte d’accès au centre historique, mais également à l’ensemble de la province.

La place devient un pôle multimodal, grâce auquel les cinq sites majeurs du système de transport napolitain seront en connexion. Rencontre avec le Maître d’Ouvrage – Metropolitana di Napoli.

Visite du quartier du Centre d’Affaires (CDN), où se dressent les grattes ciels de Naples avec des signatures d’Architectes comme Kenz? Tange et Renzo Piano.  Au centre, une œuvre de l’artiste Gennaro Regina (artiste designer napolitain) : « l’Homme de Vitruve ». Il s’agit de la plus importante intervention urbanistique des années 1980/1990, au cœur de la ville. Le quartier regroupe des tours de bureaux, quelques logements, des commerces et une église moderne. L’extension du métro vers le quartier est en cours.

Départ en car pour voir découvrir la Gare tgv de Napoli Afragola Zaha Hadid – 2017. Cette gare ferroviaire a été conçue pour être l’un des points de connexion clés du sud du pays. Elle est desservie par quatre lignes interurbaines à grande vitesse, trois lignes interrégionales et une ligne de banlieue locale. Cette structure en béton armé supporte notamment un hall surélevé de nervures d’acier, recouvert de Corian® et un toit vitré.

Continuation pour la ville de SALERNE, située au sud de Naples, qui veut se distinguer par son architecture contemporaine et qui a fait appel à des Architectes internationaux pour valoriser son centre : Zaha Hadid, Santiago Calatrava, David Chipperfield, Ricardo Bofill, Oriol Bohigas….

Visite pédestre du projet de la Gare-maritime – Zaha Hadid – 2016.  Située à un endroit stratégique, entre la côte amalfitaine et les plages du Cilento, près des îles de la baie de Naples – Capri et Ischia – ainsi que des zones archéologiques de Pompéi, Herculanum et Paestum, la gare maritime de Salerne, qui aura coûté plus de 20 millions d’euros, se veut l’emblème du secteur des croisières, en plein boom à travers le monde. Sa forme d' »huitre« , telle qu’elle est définie par les Architectes, grâce à une coque extérieure dure, protège du soleil intense de la Méditerranée et abrite des espaces intérieurs fluides et confortables.

Vue sur le projet de logement Crescent de Ricardo Bofill, toujours en cours de construction…

Retour vers Naples en car en longeant le front de mer faisant partie du plan d’aménagement d’Oriol Bohigas. Arrêt à la Cour de Justice, Palazzo di Giustizia de David Chipperfield – 2018.

Arrêt pour voir le projet le Vulcano Buono (Renzo Piano – 2007). Il s’agit d’une vaste zone à usage mixte, incluant un centre commercial dont l’architecture rappelle la forme du Vésuve qui domine la région. Il s’agit d’une vision moderne d’une place de marché traditionnelle. Le diamètre du centre commercial est de 320 m, et ses pentes végétalisées s’élèvent de 25 à 41 m de hauteur.

Le troisième jour :

Visite du projet du Duomo de Pozzuoli (Gnosis Progetti – 2014), qui domine la baie éponyme du haut du Rione Terra, premier site à avoir été habité. Le projet de restauration de ce temple-église devait conserver son caractère historique et cultuel. Le contraste entre les parois de verre, les colonnes de marbre de l’ancien temple romain et les fresques de l’église baroque est saisissant. Rencontre avec l’Architecte.

Retour vers Naples pour la visite d’un bâtiment unique et à forte valeur sentimentale pour les habitants de la ville, qui abrite aujourd’hui la Fondation Ezio De Felice, Architecte napolitain qui en avait fait son atelier. Construit en 1642 par Cosimo Fanzago, pour une princesse napolitaine, le Palazzo Donn’Anna est resté inachevé. Visite du Théâtre et des grottes, longtemps unique accès au palais, elles sont restées intactes. La vue sur la mer et le Vésuve est magnifique. Rencontre avec l’Architecte.

Départ pour le Vomero, colline d’où l’on jouit d’un des plus beaux panoramas sur la ville et le Vésuve. Descente de la Colline en funiculaire à destination de la Gare.

La gare du funiculaire de Montesanto – Silvio d’Ascia Architecture, est un projet de restructuration et d’extension qui constitue une étape importante du plan régional des transports de Naples et du réseau du métro napolitain. Ce pôle d’échanges est conçu comme un volume unique, valorisant la gare d’origine de 1889 et facilitant les connexions entre le métro, les trains régionaux et le funiculaire. Balade architecturale à pied et en métro.

Continuation à pied vers la partie monumentale de Naples, caractérisée par ses monuments imposants : places, palais et châteaux comme le théâtre San Carlo, la Galerie Umberto I…. Largement réaménagé à plusieurs reprises au cours des siècles, ce quartier présente une grande diversité dans le style de ses monuments, édifiés à différentes époques de l’histoire Napolitaine.

Sur le parcours, regard sur des bâtiments à l’architecture rationaliste, issus de la politique urbaine sous Mussolini : Palazzo dell’INA (1938), Palazzo delle Poste (1936), Palazzo della Provincia (1940), Palazzo dell’Intendenza di Finanza (1937).

Naples, ville très dense au tissu urbain particulièrement serré, laisse peu de place en surface aux transports. L’accent est mis sur les stations de métro dont le réseau est en pleine expansion.

L’administration communale a décidé d’installer des œuvres dans le métro pour promouvoir l’art contemporain. Plus de 200 œuvres d’une centaine d’artistes (Michelangelo Pistoletto, Jannis Kounellis…) y ont été installées ainsi que des vestiges, retrouvés lors de fouilles archéologiques.

Visite de la station Municipio (Álvaro Siza et Eduardo Souto de Moura), Toledo (Oscar Tusquets Blanca) et Università (Karim Rashid).

Quatrième jour libre avant le retour…

Vendredi 25 OCTOBRE – Présentation de l’opération « LA CALANQUE » ZAC Saint-Just – îlot Sainte-Adélaïde

Maître d’Ouvrage : AMETIS Provence Alpes Côte d’Azur, IDEOM

Maître d’Œuvre : Ateliers JEAN NOUVEL, Chef de Projet ; Didier LOBJOIS, Architecte

Maître d’Œuvre d’exécution et OPC : CEC – Bruno SALINESI

Ingénieurs : LRING (Structure, APS/PC), SECMO (Structure, DCE), TEP2E (Fluides, APS/PC), ERIC (Fluides, DCE), BUREAU VERITAS (Bureau de Contrôle), ARCORA (BET Façades), Ingénieurs et Paysages (Paysage), SHL (BET VRD – APS/PC), CEC WRD (BET VRD – DCE).

« Créer un paysage pour l’habiter. Le sculpter sous le bleu du ciel, avec des rochers souvenirs de calanques, avec des pins doués pour l’escalade. Mais aussi pour le protéger : derrière la courbe d’un grand mur bleu, loin des nuisances, il cultivera son secret ». Jean Nouvel

Le Programme :

Opération mixte de sept bâtiments R+7 à R+15 abritant 546 logements répartis en plusieurs objets :

. Une résidence de 156 logements locatifs,

. Un ensemble de 37 appartements en accession sociale à la propriété (PSLA),

. Une résidence de 101 logements en accession libre à prix maîtrisés,

. Une résidence hôtelière à vocation sociale de 134 logements,

. Une résidence pour jeunes actifs de 66 logements

. Un ensemble de 52 logements locatifs intermédiaires.

. Un parc logistique pour le Dôme (parking pour l’accueil de 5 semi-remorques) et 700 m² de locaux d’activités en rez-de-chaussée

Intervenants :

. Architecte : Didier LOBJOIS, Architecte, Chef de Projet, Ateliers JEAN NOUVEL

. Maître d’Ouvrage : Olivier BARRAU, Chef de Groupe Construction, AMETIS Provence Alpes Côte d’Azur

Le projet est la retranscription d’un paysage total et englobant, comme un tout unificateur, à la fois souverain et identitaire. Il installe une géographie dans un cœur d’îlot verdoyant, calme, et silencieux.

Véritable topographie habitée, ce paysage méditerranéen est sculpté horizontalement et verticalement. Ses anfractuosités sont colonisées par une végétation haute (arbres, arbustes) et sa silhouette est ciselée de crêtes, noyées dans des jardins d’altitude. La silhouette du projet s’inscrit dans une jonction volumétrique adaptée entre un bâtiment public très haut et un quartier résidentiel beaucoup plus bas.

Structuré autour d’une architecture simple et bioclimatique, le projet est entièrement porté par le paysage constitué autour de façades géographiques, de sols plantés recréant des canopées d’ombres et de lumières, et de toitures jardins, véritable cinquième façade végétale, inspirées par les jardins méditerranéens. Une façade écran monumentale de couleur bleue viendra envelopper au nord, à l’est et à l’ouest l’ensemble de la composition urbaine, la protégeant ainsi d’un environnement acoustique agressif. Pensée comme un cadre de vie à part, La Calanque offre, par son architecture, une multitude de façons de l’habiter. L’implantation des bâtiments au sein de la parcelle permet un ensoleillement maximum des façades sud et du cœur d’îlot, de se protéger des nuisances sonores des routes en créant un cœur d’îlot calme et ensoleillé, d’organiser des vues lointaines vers l’horizon grâce aux différentes hauteurs des bâtiments entre le nord et le sud, de disposer d’un jardin généreux au centre du projet pour les résidents et ainsi augmenter le cadre général paysager du quartier. (@Site AMETIS).

 

Vendredi 04 OCTOBRE – Présentation de la rénovation de la POSTE COLBERT

Un bâtiment du XIXème siècle transformé en un espace de travail contemporain

Maître d’Ouvrage : POSTE IMMO, Groupe LA POSTE

Architecte : CARTA Associés

Entreprises : VINCI CONSTRUCTION France, Travaux du Midi et GIRARD

Bet Structure SECMO, Bet Fluides CINFORA, Bet QE INDDIGO

10h00  Rassemblement dans la rue, devant la cabane de surveillance (chantier de la POSTE COLBERT), Angle Rue Colbert / Rue Saint-Cannat, 13001 Marseille (à la pointe opposée de la façade principale, soit du côté de la Place Sadi-Carnot). Parking conseillé : « REPUBLIQUE » Sortie pédestre du parking « Sadi-Carnot » et descendre à pied la Rue Colbert sur 30 m.

Intervenants :

Maîtrise d’Ouvrage : Marie ESCAMILLA, Responsable de Projets et Patricia MARTIN MARTIN, Chef de projet, POSTE IMMO, Groupe La POSTE

Architecte : Roland CARTAStéphan BERNARD, Architectes Associés, CARTA Associés

Entreprise : Jérôme HERMITTE, Directeur de Projets, Travaux du Midi Provence

Entre 1889 et 1891, la Poste Colbert a été construite par l’Architecte aixois Joseph Huot. A l’époque le bâtiment présente une silhouette caractéristique avec sa tourelle télégraphique. Sa décoration en façade est relativement sobre et se limite à quatre médaillons de physiciens sur la façade principale, côté rue Barbusse, sculptés par Stanislas Clastrier en 1891 sur le thème de l’invention du télégraphe.

Alors qu’il accueillait jusqu’en 2009 le public pour les différents services postaux, il fut vidé de ses employés en 2012.

D’une surface actuelle de 12 500 m2, ce bâtiment sera désormais voué à recevoir près de 400 employés du groupe La Poste, des services administratifs, bancaires et immobiliers.

En effet, fin 2015, le groupe La Poste, propriétaire de la Poste Colbert, lançait un concours national pour la réhabilitation de ce bâtiment emblématique du quartier de « derrière la Bourse ». C’est le projet de l’agence CARTA Associés, qui a été retenu sur cinq projets candidats, avec la volonté et l’ambition de respecter l’histoire du lieu, de conserver au maximum les éléments originels du bâtiment, sans oublier d’y associer les ingrédients essentiels de liberté et de lumière pour les utilisateur comme a pu le souligner Roland CARTA.

Fin 2016 et 2017, les travaux préparatoires de dépollution furent engagés, notamment de l’amiante et du plomb, ainsi que le curage de l’édifice. Fin 2017, les travaux de réhabilitation furent ensuite engagés et programmés pour une durée de 18 mois avec une livraison prévisionnelle pour la fin 2019. L’installation des salariés s’effectuera dans le prolongement, soit en 2020.

Près de 400 salariés, actuellement dispatchés sur une dizaine de sites et services du Groupe la POSTE, pourront bénéficier des espaces suivants :

. Un hall d’accueil, en lieu et place de l’ancien, avec toujours l’entrée principale qui donne sur la rue Henri Barbusse,

. Des bureaux,

. Un restaurant d’entreprise réservé aux employés,

. Un parking aménagé en sous-sol de 40 places dont l’entrée se fera rue Saint-Cannat,

. Trois patios,

. 600 m² de terrasse végétalisée

. Des espaces ouverts à la location… (Coworking…).

Le bâtiment sort de son ancienne fonction de « bureau de poste » et donc de son ouverture réelle au grand public. En revanche, avec la présence de l’espace dédié aux crédits immobiliers du groupe La Poste, il recevra dans tous les cas un public extérieur, sans oublier les espaces dédiés à la location.

Par ailleurs, en sa qualité d’acteur responsable, le Groupe La POSTE s’est engagé dans une démarche complète en matière de développement durable. Le projet va au-delà de la règlementation en vigueur et vise plusieurs certifications : BREEAM, HQE Rénovation, Label Bâtiment Durable Méditerranéen.

 

Mardi 17 SEPTEMBRE « SMART NEXUS » Villes et Bâtiments Intelligents

Une journée organisée par le « réseau rassemblé » SMART NEXUS,

Lieu : LA COQUE, Place Henri Verneuil, 13002 Marseille

Inscription : smartnexus@nexus-forum.org

http://www.nexus-forum.org/

Description

Journée de rencontres sur la transition numérique urbaine et la Capitale économique de la Méditerranée rassemblant les acteurs du “foncier intelligent” (architectes, promoteurs, constructeurs, digital, énergéticiens), de l’innovation et des infrastructures.

Une séance de démonstration permettra d’expérimenter les nouveaux outils de l’exploitation foncière et des usages urbains.

Objectif

L’initiative, née des échanges avec les élus et les acteurs du territoire, vise à promouvoir la transition numérique du territoire et du foncier régional dans un cadre national (plans BIM 2022, villes moyennes, réseau THD, 5G), et à fédérer les parties prenantes. Plus particulièrement :

  • resserrer les échanges entre les acteurs locaux et nationaux
  • accélérer le déploiement du numérique comme vecteur du développement économique
  • structurer la vision de Marseille-Aix comme métropole Euroméditerranéenne

Audience

120 participants issus des entreprises, groupements et institutions concernés.

Contexte

Adopter la rupture technologique en cours et engager la « smartisation » urbaine est un impératif de survie économique qui s’impose à la Métropole naissante. A la croisée des transitions numérique et énergétique, la diffusion de solutions « smart » innovantes est le vecteur d’une modernisation que porte l’avènement du BIM (Building Information Modeling), du CIM (City Information Modeling – cf. note Nexus CIM-BIM) et de la 5G.

Smart Nexus vise à promouvoir les opportunités d’exploitation liées à la digitalisation du bâti comme vecteur d’attractivité et de transformation économique.

En réunissant les acteurs et prescripteurs régionaux du foncier, de l’énergie et de l’innovation Smart Nexus et ses partenaires, notamment Dalkia, EDF et Euroméditerranée, ambitionnent d’offrir une plateforme internationale qui situera, d’édition en édition, les grands enjeux de la capitale économique de la Méditerranée. Smart Nexus vise à animer et structurer une vision partagée de la digitalisation, de l’impact des données sur l’intelligence collective et la conception des usages urbains de demain.

P R O G R A M M E

09h00 ACCUEIL / 09h30 OUVERTURE 

  1. La ville connectée

09h45 – 09h55 L’intelligence collective issue des données et son impact sur les nouvelles innovations – Rémy Lagarrigue, Redman

09h55 – 10h05 L’open data du foncier – Claude Bertolino, directrice-général, EPF Paca

10h05 – 10h15 Les nouveaux enjeux juridiques – Me de Cazalet, Blum-Engelhard-de Cazalet Avocats

10h15 – 10h30 BIM et IoT : les nouvelles interactions des exploitants et des usagers – Emmanuel Ballandras, Directeur développement Partenariats & Relations extérieures, Legrand

10h30 – 10h45 Permis de construire numérique et gestion prédictive de la ville – François Pelegrin, architecte et auteur

 

10h45 – 11h00 Pause

  1. Innovation, technologies, immobilier

11h00 – 11h45 Table ronde : Assurer la continuité de la construction à l’usage

  • Retour d’expérience BIM – Philippe Polart, Direction technique nationale, Dalkia
  • Dynedoc, la solution de stockage, partage et collaboration qui monte : démonstration Philippe Escojido, fondateur
  • Prospective, le BIM demain – Didier Roustan, Directeur Solutions innovantes, Dalkia

11h45 – 11h55 Résilience, données, usages : l’expérience d’un promoteur – N. Gex, Pitch Promotion

11h55 – 12h10 Le smart port et son domaine foncier – Hervé Martel, directeur-général, GPMM

12h10 – 12h20 L’Université, acteur foncier du territoire – Yvon Berland, président honoraire, AMU

12h20 – 12h30 Les opportunités du BIM : efficacité énergétique et rentabilité des projets fonciers – EDF

12h30 – 13h15 Table ronde : le contexte national

  • Etat des lieux de la politique nationale pour le foncier intelligent, l’éclairage du PUCA (Plan, Urbanisme, Construction, Architecture) – Hélène Peskine, secrétaire permanente
  • Le Plan BIM 2022 : la conversion du territoire national – Yves Laffoucrière

13h15 – 14h15 Cocktail déjeunatoire

  1. Aix-Marseille, Smart territoire

 14h15 BIM et CIM – Séance de démonstration, La Coque

Mardi 09 JUILLET 2019 – SOIRÉE ESTIVALE des Membres AMO

Une pause « Urbaine » en terrasse privée et aux saveurs italiennes…

Mojito / Spritz / Proseco / Antipasti / Stracciatella di Burrata / Poulpe Rôti / Vitello Tonato / Beignets 

Polpetone … Barbera d’Alba / Lugana / Lo Schietto

Dans une ambiance de partage et d’amitié avec Animation musicale… Pour une belle Soirée, seul ou accompagné… Mais tous ensemble… !!!

Vendredi 21 JUIN 2019 – Présentation du Pôle numérique French Tech d’Aix-La Constance

Concédant :  Ville d’Aix-en-Provence

Concessionnaire : Sté Publique Locale d’Aménagement SPLA Pays d’Aix Territoires – Groupe SEMEPA

Rendez-vous à la SMAC, Salle des Musiques Actuelles, Chemin des Aubépines, 13100 Aix en Provence  

Présentation du Pôle numérique par Thierry COLOMBERO, Directeur adjoint du Groupe SEMEPA et Jean-François ROUCOLE, Directeur de l’Aménagement, Groupe SEMEPA.

Parcours à travers l’opération

Avant-poste de la transformation des quartiers Ouest d’Aix et du plateau de La Constance-Valcros, le Pôle numérique labellisé French Tech sort progressivement de terre sur 5 ha et, à terme, sans doute près de 20 ha. Entre Jas de Bouffan et Pôle économique et commercial des Milles, le futur pôle tertiaire dédié à l’innovation fait l’objet d’une opération d’aménagement issue de l’ancien POS de la Ville et désormais rattachée au projet de ZAC de La Constance.

La concession de l’opération a été confiée par la Ville d’Aix à la SPLA du Groupe SEMEPA. Le Pôle numérique d’Aix-La Constance comprendra notamment, en vitrine sur l’autoroute A8, mais protégée de ses nuisances par un long talus végétalisé, la Salle des Musiques Actuelles du Pays d’Aix, le siège social du Groupe Voyage Privé et son campus associant locaux dédiés au e-tourisme, site sportif, Ecole des XV, restaurant d’entreprise, pépinière de l’innovation numérique. Des locaux destinés à des Start-ups prometteuses, d’autres projets innovants en cours d’élaboration, ainsi que des filières universitaires dédiées à l’innovation complèteront le projet au cours des prochaines années…

Le Pôle numérique s’inscrit dans l’esprit de smart city. La stratégie publique d’innovation développée par la ville sur ces nouvelles opérations urbaines et en centre-ville sera commentée par Stéphane PAOLI, Adjoint au Maire d’Aix en Provence en charge du Numérique et de la Smart City.

Le projet a également été conçu avec le souci de la préservation du patrimoine naturel et architectural existant, ainsi que celui de la valorisation des vues et sites cézanniens. C’est aussi autour de ces principes d’aménagement qu’a été conçu le plan global d’urbanisme de la ZAC de La Constance proposé par l’Agence lauréate Christian DEVILLERS (Grand Prix de l’Urbanisme), associée pour le projet à l’Atelier Stéphane FERNANDEZ.

Pour la première fois en France, un projet d’aménagement tel que celui du Pôle numérique ainsi que celui de la ZAC de 100 ha dans lequel il s’inscrit ont été orientés et conditionnés par la prise en compte d’une œuvre d’artiste. Sous le contrôle du Conservateur en chef du patrimoine, Denis COUTAGNE, Président de la Société internationale Paul Cézanne, une part de l’identité du quartier reposera sur une mise en perspective de l’œuvre de Paul Cézanne, ce qu’il nous expliquera in situ.

Deux gestes architecturaux marqueront l’aménagement :

. La future SMAC, Salle des Musiques Actuelles du Pays d’Aix, monument inattendu signé des Architectes Rudy RICCIOTTI et Jean-Michel BATTESTI.

. Le Campus « Voyage Privé » imaginé par l’Agence TANGRAM, Emmanuel DUJARDIN,

Lundi 17 JUIN 2019 (19h00) Présentation du projet de l’IMVT – Institut Méditerranéen de la Ville et des Territoires à Marseille

« Origine du Projet / Programme / Concours / Equipe Lauréate »

Avec

Bernard IMBERTON, Chef de Département, OPPIC, Opérateur du Patrimoine et des Projets Immobiliers de la Culture – Ministère de la Culture

En présence de

José MORALES, Président de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Marseille

Lieu – LACOQUE – Place Henri Verneuil – 13002 Marseille

L’Institut Méditerranéen de la ville et des Territoires (IMVT) ; la nouvelle Ecole Nationale Supérieure d’Architecture associée avec l’Institut d’Urbanisme et d’Aménagement Régional et l’Ecole Nationale Supérieure de Paysage, sera situé dans le centre-ville, à proximité de la gare Saint-Charles, sur l’esplanade de la Porte d’Aix. Un nouveau pôle d’enseignement supérieur qui réunira, d’ici 2021, des centaines d’étudiants en architecture, paysage et urbanisme à Marseille

 . Maître d’Ouvrage : Ministère de la Culture, Direction Générale des Patrimoines (Paris).

. Maître d’Ouvrage Délégué : OPPIC – Opérateur du Patrimoine et des Projets Immobiliers de la Culture (Paris)

. Equipe lauréate : NP2F Architectes (mandataire) / Marion Bernard, Architecte (Marseille) / Point Supreme Architects, Architectes (Athènes, Grèce) / Odile Seyler & Jacques Lucan Architectes (Paris)

Et l’Atelier Roberta, Paysagiste (Paris) / DVVD, BET structure (Paris) / ALTO Ingénierie, BET fluides et Environnement (Bussy-Saint-Martin) / VPEAS, Economiste (Paris) / PEUTZ et Associés, Acousticien (Paris) / 8-18, Eclairagiste (Paris) / AVR, Bet VRD (Noisy-le-Grand).

Surfaces : 13 500 m2 de surface de plancher (SP), 9 655 m2 de surface utile (SU), 8 500 m2 d’espaces extérieurs.

Calendrier prévisionnel : lauréat du concours décembre 2017 – Etudes de mars 2018 à juillet 2019 Consultation des entreprises second semestre 2019 – Début des travaux 1er Trimestre 2020 – Livraison rentrée universitaire 2022.

L’IMVT n’est pas la simple addition de trois écoles existantes (Architecture, Urbanisme, Paysage) mais se doit d’être une entité fédératrice. Il a vocation à déve­lopper des relations, des échanges, des collabora­tions entre les trois établissements, mais aussi vers un environnement géographique et disciplinaire élargi.

L’Institut s’adresse à Marseille et sa région mais il a aussi vocation à rayonner à l’échelle européenne et méditerranéenne. L’Institut est de ce fait suscep­tible d’accueillir des étudiants, chercheurs et par­tenaires d’autres écoles ou institutions qui se pré­occupent du monde méditerranéen, de ses évolu­tions et mutations.

L’Institut a deux objectifs principaux : l’Enseigne­ment et la Recherche.

L’enseignement suppose de disposer de nombreux locaux aux occupations plus ou moins temporaires (pour des cours, des sémi­naires, des ateliers de projet, etc.).

La recherche suppose une occupation plus permanente de labo­ratoires, de chercheurs et de doctorants que l’Ins­titut formera et accueillera pour répondre à ses ambitions.

 

Vendredi 24 MAI 2019 – Le Grand Projet Urbain PORT MARIANNE à Montpellier

Parcours sur site : Bassin et Zac Jacques Cœur / Zac Parc Marianne / Ensemble Immobilier « Palomaya »

. Présentation du Groupe SERM SA3MLe Groupe / Ses Métiers / Ses Réalisations / Ses Projets, avec :

Christophe PEREZ, Directeur Général du Groupe SERM – SA3M

Cédric TEL-BOIMA, Directeur Adjoint du Groupe SERM – SA3M

. Présentation de la Ville de Montpellier Son Histoire / Sa Stratégie,  avec :

Rémy AILLERET, Directeur Adjoint, Département Mutualisé du Développement et de l’Aménagement Durables du Territoire Montpellier Méditerranée Métropole et Ville de Montpellier.

. Déjeuner et Transfert à pied :

. Au « Pavillon de l’Hôtel de Ville » présentation de la maquette « PORT MARIANNE » avec nos interlocuteurs, Philippe BONON, A + Architecture, Architecte Urbaniste, et Frédéric DOSTE, Directeur opérationnel du Groupe SERM-SA3M. Parcours autour du bassin et dans la ZAC Jacques CŒUR.

. Présentation de l’ensemble Immobilier « PALOMAYA », Place Pablo Picasso.

Maîtres d’Ouvrage (Co promotion) : Crédit Agricole Immobilier/PITCH Promotion

Jean-François GAPILLOUT, Directeur Général, PITCH Promotion,

Philippe BOURCE, Directeur d’Agence Languedoc-Roussillon, Crédit Agricole Immobilier

. Présentation de la Zac PARC MARIANNE, commentée par François ROUX, IMAGINE Architectes, Architecte associé à Architecture Studio, Michel Desvigne et Traverses.

Le secteur de Port Marianne, au sud-est de Montpellier, s’étend sur 400 ha et poursuit le développement de la ville vers la mer. Lancé en 1988, il comprend plusieurs zones d’aménagement concerté (ZAC) au cœur d’un périmètre qui débute à « Richter » pour rejoindre les quartiers bordant l’avenue « Raymond Dugrand ». Port Marianne regroupe des réalisations aux fonctions très diversifiées afin d’offrir un confort de vie aux habitants, soit :

. 7 quartiers : Richter, Consuls de mer, Jacques Cœur, les Jardins de la Lironde, Rive Gauche, Parc Marianne et Republique,

. Un pôle universitaire (Richter),

. Un pôle d’affaires autour de la Place Ernest Granier, Un pôle de centralité commerciale et d’affaires le long de l’avenue Raymond Dugrand et autour de la Place Pablo Picasso, ainsi qu’un complexe ludique et commercial (Odysseum).

Mise en concession : 1988 /400 ha / 6 800 logements / 50 000 m² de bureaux

Concédant : Ville de Montpellier / Aménageur : Groupe SERM – SA3M

Architectes et paysagistes :

Consuls de mer : Rob Krier, associé à Nicolas Lebunetel

Richter : Adrien Fainsilber, René Dottelonde, Michel Desvigne

Jacques Cœur : groupement Archimède (Denis Bedeau, Philippe Bonon, François Fontès, Antoine Garcia Diaz)

Jardins de la Lironde : Christian De Portzamparc, Michel Desvigne

Parc Marianne : Architecture Studio et Imagine, Michel Desvigne et Traverse

Rive Gauche : Pierre Tourre et le bureau d’étude Tribu

Portes de la Méditerranée – Odysseum : Bruno Fortier, Praxys

Hippocrate : Bruno Fortier, Praxys

(Source : SERM et SA3M).

 

Parcours dans :

. Parc MARIANNE

40 ha / 2 000 logements / 8 ha de parc / 2 groupes scolaires

Concédant : Ville de Montpellier / Aménageur : SERM
Architectes et paysagistes : Architecture Studio, Imagine, Michel Desvigne et Traverses

Un nouveau quartier de Montpellier qui surprend par sa capacité à associer ville et nature, qualité de vie et centralité.?L’habitat est conçu autour d’un grand parc boisé, le parc Georges Charpak, traversé de bout en bout par la rivière La Lironde. A l’ouest, le miroir d’eau, le bassin Jacques Cœur et le Lez renforcent l’attrait et l’originalité de ce quartier urbain, réalisé autour d’un patrimoine naturel originellement agricole.?Les immeubles de logements de 9 à 5 étages, disposés en gradins orientés vers le parc et proches de nombreux équipements publics, offrent aux habitants un confort paisible. (Source : SERM et SA3M).

 

. PALOMAYA : Ensemble Immobilier Place Pablo Picasso

Maîtres d’ouvrage : Crédit Agricole Immobilier / Pitch Promotion
Architecte : Wilmotte & Associés – Architecte associé : Jean-Baptiste Miralles
BET Thermique et Fluides : BG Ingénieurs Conseils / Bet Structure : Verdier / AMO Environnementale : Green Affair

Superficie : 19 697 m² / Logements : 11 998 m² / Bureaux : 4 111 m² / Commerces : 3 588 m²
Programme : Création d’un programme mixte de 6 bâtiments (du R+6 au R+12) comprenant des logements, bureaux et commerces.

Les objectifs du projet vont permettre de :
– donner aux axes urbains une échelle humaine, au service de la qualité urbaine et architecturale, en respectant le contexte, la mixité des usages et la limitation des ressources énergétiques.
– intégrer le projet dans son environnement avec la volonté d’assurer une cohésion territoriale.

(Source : Site Wilmotte & Associés).

Vendredi 26 AVRIL 2019 – Présentation du MRS3, le 3ème Data Center de Marseille (commentée par Bouygues Bâtiment Sud-Est)

Maître d’Ouvrage : INTERXION HOLDING NV

Architecte : DK Architectes (Paris)

Acteurs du projet :

Critical Building (AMO), Mandataire : Bouygues Energies & Services CET), Bouygues Bâtiment Sud-Est (Génie-Civil)

Présentation du MRS3, le 3ème Data Center de Marseille :

. Arnaud MANZONI – Directeur Travaux Méditerranée – BOUYGUES Bâtiment Sud-Est

. Jean-Baptiste DUCOURAU – Chef de service Adjoint Travaux – BOUYGUES Bâtiment Sud-Est

. Maxime POTTEAU – Chef de service Travaux – BOUYGUES Energies & Services

. Guilhem GALY – Chef de service Adjoint Travaux – BOUYGUES Energies & Services

INTERXION HOLDING NV (NYSE: INXN), l’un des principaux fournisseurs de services de data centers de colocation neutres vis-à-vis des opérateurs Télécom et des fournisseurs de cloud en Europe, annonce en Décembre 2018, qu’en réponse à la demande croissante de ses clients, il va construire un troisième data center à Marseille, nommé MRS3.

En 2018, INTERXION inaugure la 1ère tranche de son deuxième centre de données (data center). Il prévoit l’aménagement d’un troisième dans une ancienne base sous-marine. Situé dans la zone du port de Marseille, ce Data Center fournit déjà l’environnement idéal pour les câbles sous-marins souhaitant faire atterrer leurs systèmes à Marseille. Cela offre une opportunité unique d’accéder à l’ensemble de la communauté de clients présents sur le campus d’INTERXION à Marseille. Treize câbles de télécommunications sous-marins arrivent aux plages du Prado à Marseille et 3 autres, qui représenteront une capacité équivalente aux treize premiers seront créés. Déployés pour certains sur près de 20 000 km, ils relient Marseille à des dizaines de pays jusqu’à la Chine. La distribution de contenus se développe : transmission (broadcast), Internet sans opérateur de réseau traditionnel (over-the-top service ou OTT), vidéo en direct (live vidéo), etc…

MRS2 héberge déjà plusieurs fournisseurs de connectivité et de contenu internationaux et locaux qui considèrent Marseille et MRS2 comme des emplacements stratégiques pour la diffusion de contenu. Située dans le centre-ville, cette installation met à disposition une infrastructure de courant ondulé en 2N+1 et un système de refroidissement en N+1, ce en parallèle de systèmes d’alerte et de supervision.

Baptisé MRS3, INTERXION s’engage sur un troisième site en cours de réalisation à travers la rénovation profonde de l’ancienne base de sous-marins créée par l’armée allemande durant la seconde guerre mondiale sous le nom de code « Martha » et jamais utilisée.

Soit 8 000 m2 au sol / 1 bâtiment de 250 m de long et un toit en béton armé de 5.50 m d’épaisseur.  

Une fois achevé, MRS3 devrait disposer de 7 100 m2 de salles informatiques pour une puissance totale de 17 MW.

Une première phase d’ouverture au 4ème Trimestre 2019. Un investissement de 140 millions d’Euros.

MRS3 aura vocation à devenir un point névralgique de création, de stockage et de distribution de contenus pour les plates-formes hyperscale cloud et média numérique d’envergure mondiale.

MRS3, additionné aux data centers MRS1 et MRS2, vient renforcer le hub de connectivité et de contenu que représente Marseille. Avec la présence de plus de 130 opérateurs Télécom et celle des 13 câbles sous-marins de télécommunication, la ville offre un accès direct à 43 pays et à plus de 4,5 milliards de personnes en Europe, en Afrique, au Moyen-Orient et en Asie.

Avec l’annonce de ce projet, Le positionnement stratégique de Marseille au cœur des échanges numériques mondiaux va continuer à se renforcer dans les années à venir, et notamment avec l’arrivée de nouveaux câbles sous-marins et la consommation galopante de contenus média par-delà la méditerranée ; Une conjoncture que les clients d’INTERXION, acteurs du monde des médias numériques et du cloud notamment, ont d’ores et déjà identifiée, et pour lesquels INTERXION franchi aujourd’hui une nouvelle étape.

Vendredi 12 AVRIL 2019 – 2 VISITES à Aix en Provence

. L’Extension de la MmsH – Maison méditerranéenne des sciences de l’Homme

Maître d’Ouvrage : Rectorat Aix-Marseille

Architectes : FRADIN WECK Architecture

Bureaux d’études : Adret, Ingénierie 84, NaldeoBureau de contrôle : Apave

 . L’Aménagement du Stade Maurice David (Jas du Bouffan)

Maître d’Ouvrage : SPLA Pays d’Aix Territoires

Architectes : UNIC Architecture, Adrien Champsaur Architecte – Jean-Charles Casasnovas, Directeur Technique

Equipe Conception réalisation : Entreprise Fondeville, mandataire ; GL Events : tribunes

Equipe de maitrise d’œuvre : Unic architecture, Architecte

CET, Bet Structure, Thermique, Fluides – Betem infra, Bet VRD

Acoustique conseil, Bet acoustique, IQE Concept, Bet QEB

1 – La Maison méditerranéenne des sciences de l’Homme est un campus de recherche et de formation en sciences humaines et sociales, spécialisé sur le monde méditerranéen.

Présentation et visite / Intervenants :

Pierre CHAUVET, Directeur de la DESR, Rectorat Aix-Marseille par intérim

Sylvestre SUSINI, Chargé de Projet, Rectorat Aix-Marseille

Sophie BOUFFIER, Directrice de la MMS

Christiane LAYE, Responsable Administrative, MMSH

Ignacio TILLARD et Olivier BROUWEZ, Architectes Associés, FRADIN WECK Architecture

Bastien TREILLE, Architecte, FRADIN WECK Architecture

Fondée en 1996 par Robert Ilbert, qui en a assuré la direction jusqu’à fin 2007, la MmsH est une composante d’Aix-Marseille Université, appuyée sur une unité mixte de service et de recherche. Dans un bâtiment de 12 000 m², elle rassemble 10 Unités mixtes de recherche et l’Ecole doctorale 355 « Espaces, Cultures, Sociétés ». Elle coordonne le Labex – LabexMed « Les sciences humaines et sociales au cœur de l’interdisciplinarité pour la Méditerranée » jusqu’en 2020.

Réalisé dans les années 90 par François GUY (MAP Architecture ex ATELIER 9), le bâtiment initial de la MmsH présente une architecture sobre et élégante dans un style méditerranéen.

Le projet d’extension s’insère au Nord de la composition générale, en lieu et place du parking existant. L’agence FRADIN WECK Architecture a privilégié une insertion respectueuse de l’architecture et du fonctionnement actuel et a opté pour un projet respectant le schéma général existant et venant s’insérer comme le dernier morceau du puzzle dans la composition générale.

Le programme de l’ensemble de l’extension se répartit sur deux niveaux comptabilisant une surface totale de 1000 m² environ. Le nouveau bâtiment s’intègre dans cette organisation comme une pièce nouvelle à cet ensemble. Le projet, bien que pensé comme un bâtiment unitaire, se décompose en trois volumes séparés par deux failles verticales cadrées sur le jardin central et ménageant des transparences à travers le bâtiment.

Les éléments du programme se répartissent sur deux niveaux avec au rez-de-chaussée le hall d’entrée pouvant devenir lieu d’exposition, la salle de séminaire, la salle de convivialité, et les espaces de manipulation. A l’étage sont organisés les différents bureaux des chercheurs et de l’administration, ainsi que des ateliers de travail et des salles informatiques. Une passerelle en béton permet de connecter le bâtiment au reste du campus à l’étage, depuis la vaste terrasse du bâtiment initial. Le bâtiment a vocation à ne pas perturber l’harmonie du lieu et à contribuer à l’image d’une architecture méditerranéenne et à la minéralité affirmée.

2 – Visite de l’Aménagement du Stade Maurice David (Jas du Bouffan)

Présentation et visite / Intervenants :

. SPLA Pays d’Aix Territoires, Thierry Colombero, Directeur Adjoint Groupe SEMEPA

. Club Provence Rugby (Utilisateur)

. UNIC Architecture – Adrien Champsaur et Jean-François Patte, Architectes Associés

SHON : 1119m2 / 2400 m2 de parvis extérieur – Budget : 8 400 000 € (Financement Métropole Aix Marseille Provence)

Phase : Concours conception réalisation sur APS Lauréat Mission complète. 1ere phase réalisée : tribune nord, bâtiment d’accueil et parvis.

Le projet consiste à requalifier le complexe Maurice David et ses accès. Les aménagements prévoient la construction de deux tribunes d’une capacité de 5000 places assises ainsi qu’un parvis et un bâtiment d’accueil comprenant une billetterie, une salle de musculation, des boutiques, un pôle administratif, des espaces open space et des locaux techniques. Une mise aux normes du site est réalisée afin de résoudre des problèmes d’inondabilité et de conformité liée aux bâtiments ERP.

Un des objectifs de cette opération est de qualifier le complexe dans son rapport au quartier et aux espaces publics. Les espaces s’organisent autour d’une circulation centrale selon les exigences relationnelles du programme avec sur le parvis les grands espaces, boutiques et open space, à l’ouest les bureaux et au centre les espaces communs ainsi qu’une entrée sassée. La gestion des flux à l’intérieur de l’enceinte est optimisée.

Le choix d’implantation associé à la modularité des tribunes, permet d’envisager facilement la reconversion éventuelle du site en cas de démontage des tribunes. @Source Unic Architecture

 

Vendredi 08 MARS 2019 – Visite du Multiplexe EUROPACORP La JOLIETTE

Maître d’Ouvrage : Le groupe Cinémas Pathé-Gaumont

Promoteur : GSE

Architecte : MAP Architecture

Après avoir acquis le projet à EuropaCorp (Luc Besson), le groupe Cinémas Pathé-Gaumont Maître d’Ouvrage) ouvre ce multiplexe à Marseille.

La société EuropaCorp La Joliette, filiale des Cinémas Pathé-Gaumont a confié à GSE la réalisation de son cinéma multiplexe de 14 salles à Marseille qui intègre les dernières technologies et innovations en matière d’expérience cinématographique.

GSE assure la réalisation des travaux de bâtiment, depuis les terrassements et la dépollution du site, en passant par le clos-couvert, les installations techniques et le second œuvre jusqu’aux finitions complètes de l’ensemble des locaux. De plus, pour s’assurer du bon fonctionnement final du projet et du respect du planning de mise en exploitation, la société EuropaCorp La Joliette a confié à GSE la coordination des lots cinématographique, la mise en œuvre des équipements de sonorisation et de projection, les travaux d’agencement, les fauteuils des salles et mobiliers divers, ainsi que les enseignes et les équipements de signalétique.

D’un coût de 24 M€, le multiplexe EuropaCorp la Joliette proposera au public 2 080 fauteuils répartis sur 14 salles de cinéma (de 70 places à 386 places). D’une surface totale de plancher de 11 400 m2 avec une emprise au sol de 3 400 m2 en R+4, l’opération s’inscrit dans un pôle culture composé de la salle de spectacles du Silo située juste en face, et, à quelques dizaines de mètres, du théâtre de la Joliette.

Renaud TARRAZI, Architecte, Agence MAP Architecture, a repensé le cinéma en s’appuyant sur le dessin du premier concepteur, l’Architecte Christian Marina de MP&A. Le complexe, dont les façades sont revêtues de manière différentes suivant l’expression recherchée, est composé de formes franches et simplifiées.

À l’instar de toutes les réalisations de GSE, ce projet est réalisé sous BIM (Building Information Modeling). Cela contribue à garantir la qualité de la conception et de la réalisation, en simplifiant notamment la synthèse structurelle et technique. Les travaux ont démarré en Avril 2017, pour une mise en exploitation au 1tr 2019. Situé dans le quartier de La Joliette, le multiplexe est réalisé dans un contexte urbain dense et complexe. Il constituera le point d’orgue du pôle tertiaire et de services EUROMED CENTER.

. 10h30 : RV devant l’entrée principale du Multiplexe EuropaCorp La Joliette

Angle Quai du Lazaret / Rue Chanterac – 13002 (Parkings publics à proximité) ou Tramway Station « Euroméditerranée / Gantès ». Depuis la place Henri-Verneuil, entrer dans la faille entre le Golden Tulip et l’Astrolabe et se rendre jusqu’au bout du passage.

. 10h45 à 12h45 / Présentation avec visuel + Visite de l’opération commentée par :

. Pierre-François DUWAT, Directeur, EuropaCorp (ou représenté..)

. Christophe DEVERRE, Directeur de Projets Sénior, GSE

. Renaud TARRAZI, Architecte, MAP Architecture

 

. 13h00 à 14h30 – Déjeuner de groupe.

Mercredi 23 JANVIER 2019 – DÉBAT avec Mme Claude BERTOLINO – Directrice Générale de l’EPF

15 ans d’activités de l’EPF, Etablissement Public Foncier Provence Alpes Côte d’Azur

Bilan des Actions et Perspectives…

L’EPF soutient et facilite les politiques foncières des collectivités :

Créé en 2001, l’Etablissement Public Foncier Provence Alpes Côte d’Azur met en œuvre, pour le compte de l’Etat et des collectivités territoriales qui en ont la compétence, des stratégies foncières publiques. Il bénéficie des prérogatives de la puissance publique en matière d’interventions foncières pour réaliser sa mission.

L’EPF Provence Alpes Côte d’Azur aide les collectivités à assurer la maîtrise foncière de leurs projets. Il est un accélérateur de projets capable de mobiliser des moyens d’acquisition et d’ingénierie foncière. Avant d’engager des acquisitions, l’EPF  accompagne les collectivités dans leur démarche de projet. Il s’attache à rendre une opération d’aménagement faisable et économiquement raisonnable.

L’EPF est un Etablissement Public de l’Etat à caractère Industriel et Commercial doté de ressources financières propres, assurées par la Taxe Spéciale d’Equipement.

Ces ressources lui permettent d’acheter des terrains bâtis ou non bâtis et de les conserver le temps nécessaire à la préparation des projets. Il les revend, au prix de revient, au moment où le projet est prêt à être réalisé.

L’EPF est présidé par un élu de la Région membre de son Conseil d’Administration qui comprend des élus du Conseil Régional, des Conseils Généraux et des trois Chambres Consulaires.

Vendredi 18 JANVIER 2019 « Les FABRIQUES – Le futur écoquartier méditerranéen » XXL Marseille

Les Fabriques est un futur écoquartier développé sur 14 ha par Linkcity et UrbanEra dans le périmètre de l’Opération d’Intérêt National menée par Euroméditerranée.

Le nom du projet « Les Fabriques » traduit la volonté de conforter l’identité et l’attractivité du quartier autour des valeurs de fabrication locale, de recyclage, de frugalité et de proximité qui font sa réputation, notamment grâce au Marché aux Puces. Il incarne le choix de concevoir un quartier en lien avec le patrimoine existant, et les nouvelles technologies.

Le projet prévoit une mixité des usages, il fait la part belle aux piétons et aux venelles, intègre un parking silo de 1200 places et propose de nouvelles places publiques. Il regroupe une diversité de logements pour favoriser une diversité de population : jeunes actifs, étudiants, retraités, familles. Pour créer un réel morceau de ville, seront réalisés des immeubles de bureaux, des commerces de proximité, des locaux d’activités ainsi que des écoles, crèche et centres de formation.

Pensée autour des futurs usages de la ville qui se dessinent, la conception prend également en compte les enjeux environnementaux, économiques et sociaux du site pour un développement durable au service des habitants et usagers actuels et à venir. Il intègre des innovations au service du confort et de l’économie d’usage.

 

Les Fabriques en quelques chiffres :

Le quartier, nouvelle porte d’entrée nord de la ville de Marseille, prendra place en front de mer entre Smartseille et le Marché aux puces sur 250 000 m² : 170 000 m² de logements / 44 000 m² de bureaux / 24 000 m² de commerces et activités et 10 000 m² d’équipements publics.

 

Les Dates Clés :

Juin 2015 : Lancement de l’Appel à Manifestation d’Intérêt par Euroméditerranée

Novembre 2015 : Linkcity et UrbanEra lauréat

2018 : Installation d’ICI Marseille – Arrivée des makers

Mars 2019 : Dépôt du premier permis de construire / 2020 : Début des travaux / 2022 : Arrivée des premiers habitants.

 

Les acteurs du Projet : 

. LA SOCIETE DE PROJET XXL MARSEILLE – La société XXL Marseille a été constituée par les sociétés Bouygues Immobilier et Linkcity pour intervenir en tant qu’Opérateur urbain. 

.  LINKCITY – Linkcity regroupe les filiales de développement immobilier de Bouygues Construction. 

. URBANERA – Avec la démarche UrbanEra®, Bouygues Immobilier s’engage aux côtés des collectivités locales dans la création et la gestion à long terme d’écoquartiers durables. 

. KERN+Associés Architectes Urbanistes – Pour concevoir son projet d’écoquartier, la société de projet XXL Marseille est accompagnée par le cabinet d’Architectes-Urbanistes François Kern et associés. Dans le cadre du plan guide de la ZAC Littorale, il conçoit le plan d’urbanisme du quartier des Fabriques. 

 

10h00 Rassemblement du groupe dans la « MAISON de PROJET » 77 Rue de Lyon, 13015 Marseille, possibilité de parking sur place / Métro Bougainville – Bus 70 (Arrêt Cap pinède)

 

Présentation générale du projet avec : 

. Paul COLOMBANI – Directeur Adjoint, EUROMEDITERRANEE 

. Anne VILLARD – Codirectrice de la Sté de Projet XXL (Linkcity) 

. Martine FRANCOIS – Codirectrice de la Sté de Projet XXL (Bouygues Immobilier) 

. François KERN et Anne IACAZIO, KERN+Associés Architectes Urbanistes

 

10h15 : Division en 2 groupes :

Groupe 1 : Dans le showroom, présentation du projet des Fabriques par l’équipe XXL et François Kern

Groupe 2 : Visite du Makerspace d’ICI Marseille par Nicolas Bard ou David Ben haim

11h30 : Inversion des groupes 

 

Les Fabriques un lieu créatif et productif 

Les Fabriques, c’est avant tout un quartier à vivre, artistique et culturel, doté autant des derniers services numériques que des restaurants de proximité, des écoles, des crèches et des équipements sportifs qui ajoutent à la qualité de vie de l’endroit où l’on habite et travaille. C’est aussi un quartier connecté, avec internet accessible à tous.

Linkcity et UrbanEra souhaitent faire du quartier des Fabriques un lieu créatif et productif. Un lieu où se rencontrent artisanat et start-up pour offrir concrètement des solutions à la transformation numérique des entreprises.

Les Fabriques, c’est un garage, à l’échelle d’un quartier, où on teste, où on échoue, où on rencontre, et où on recommence. C’est un lieu où l’on peut se former aux métiers du numérique et du design, un lieu de prototypage.

C’est un lieu où développer, expérimenter et réaliser des projets, que ce soit au sein d’ICI Marseille, grâce au Fablab, où grâce à l’ensemble de l’écosystème qui sera articulé autour de ce lieu. ICI MARSEILLE est une Manufacture collaborative et solidaire pour relancer un territoire productif au cœur de ville. C’est la première pierre de cette ambition des Fabriques. Avec ses formations, ses artisans, ses designers, son fablab, ce makerspace ancre physiquement cette volonté d’une ruche mêlant une très grande diversité de profils, favorisant le partage et l’éclosion de nouvelles idées.

 

12h45 – Transfert pour le déjeuner du Groupe dans le « Royal Docks CAFÉ » situé dans la Magasin « ROYAL RACER », les DocksAtrium 10.3 (Parking Rue des Docks).

 

 

Mercredi 19 Décembre – ASSEMBLÉE GÉNÉRALE 2018 et SOIRÉE ANNUELLE de tous les Membres AMO Provence Méditerranée

 

Soirée annuelle de tous les Membres AMO Provence Méditerranée dans le décor du ROYAL DOCK CAFÉ situé dans le Magasin « The ROYAL RACER » (en face de la Capitainerie – Atrium 10.3).

Bilan annuel 2017/2018 :

. Compte-rendu des Activités 2018

. Les nouveaux Adhérents en 2018

. Les Visites – Les Commissions de travail et les autres initiatives (voyage annuel).

. Approbation des Comptes 2017 et Bilan estimatif 2018

Ambiance de partage et d’amitié, Cocktail dînatoire, Ambiance musicale dans « The Royal Dock Café », un nouvel espace de vie situé au cœur des Docks et aménagé dans la boutique d’accessoires et vêtements motos pour Gentleman Riders !

Séjour de visites à MONACO – Vendredi 07 Décembre 2018

(Départ le Jeudi 06 Décembre en soirée / Covoiturage)

VENDREDI 07 Décembre

08h45 – RV devant LE CASINO / Accueil par le Directeur Technique de la SBM, pour rejoindre l’Immeuble « les terrasses » et accéder aux Bureaux de la SBM – 2 Av de Monte-Carlo.

Accueil par la SBM – Sté des Bains de Mer et présentation des projets en cours par la SBM (exposé général et projection). 

La Société des Bains de Mer de Monaco est une Société contrôlée par l’État monégasque fondée par ordonnance souveraine du Prince Charles III de Monaco en 1863 et dont Mr François Blanc prendra la présidence en tant que principal actionnaire, afin d’assurer le développement du quartier de Monte-Carlo, par la création de l’Opéra de Monte-Carlo, du Casino de Monte-Carlo et de l’Hôtel de Paris.

 10h00/11h00 Visite avec le Chef de projet Maîtrise d’Ouvrage, Direction Travaux, SBM

. La Rénovation de L’Hôtel de Paris – Un véritable challenge – Architectes : M. Richard MARTINET M. Gabriel VIORA, Architecte monégasque.

Le 6 octobre 2014, l’Hôtel de Paris, fleuron hôtelier du groupe Monte-Carlo Société des Bains de Mer, a vécu l’un des moments les plus historiques de ses 150 ans d’existence : le lancement de l’important programme de rénovation et de restructuration prévu pour durer 4 ans et qui à terme prévoit un sens encore plus aigüe au rêve de François Blanc « un hôtel qui dépasse tout ce qui a été créé jusqu’ici ».

Durant la période de rénovation, l’hôtel est resté ouvert avec 53 chambres et suites. Sa réouverture complète est planifiée pour Décembre 2018. La rénovation porte sur l’ensemble de l’établissement, avec une recomposition tant des espaces dédiés à la clientèle que des espaces de services. La capacité globale d’hébergement sera similaire à la capacité actuelle, mais la superficie des chambres et suites sera augmentée et la proportion de suites accrue.

Parmi les innovations majeures du programme figurent la création d’une cour-jardin au centre de l’établissement et une mise en valeur des toits qui accueilleront un nouvel espace spa, fitness et piscine, des suites d’exception et une « villa sur le toit » avec jardin et piscine privés. Cette rénovation et ces innovations permettront à l’Hôtel de Paris de continuer à rester à la pointe des attentes de la clientèle toujours plus exigeante des palaces.

La façade historique de l’hôtel face au Café de Paris restera intacte. Les lieux de légende, tels que le Hall d’entrée et la Cave, et les établissements emblématiques, tels que le Bar Américain, la Salle Empire, le Louis XV et le Grill, seront maintenus. Conformément à l’engagement de la S.B.M. en matière de développement durable, le projet s’inscrit dans le référentiel BREEAM (Building Research Establishment Environmental Assessment Method).

11h00/12h00 Visite avec le Chef de Projet Maîtrise d’Ouvrage, Direction Travaux, SBM

. ONE MONTE-CARLO Un nouveau quartier au cœur de la Principauté

La construction du « One Monte-Carlo », le nouveau quartier situé Place du Casino à Monaco, s’achèvera fin 2018. Le projet permettra à la Principauté de développer son offre de séminaires, incentives, conventions et expositions. Monaco accueillera, fin 2018, le « One Monte-Carlo », un nouveau quartier situé Place du Casino et qui permettra à la Principauté de développer son offre de séminaires, incentives, conventions et expositions. Initié par Monte-Carlo Société des Bains de Mer, ce projet urbanistique d’envergure est signé par le cabinet d’Architectes Rogers Stirk Harbour + Partners et par Alexandre Giraldi.

Il s’agit d’un ensemble de sept constructions élaborées en transparence et en fluidité. Ce quartier, entouré de jardins et partiellement piéton, concentrera des appartements, des boutiques, des bureaux, ainsi que des salles de réunion, banquets et expositions.

12h30/14h45 – Déjeuner du Groupe

15h00 – Présentation du projet « ANSE du PORTIER » :

Il y a quelques années, le prince Albert II a donné le feu vert au prestigieux projet baptisé « Anse du Portier ». Pour répondre à la demande grandissante d’appartements de luxe, la principauté va augmenter sa superficie de 6 hectares en gagnant des terres sur la mer. On y installera un nouvel écoquartier qui comprendra, au milieu de jardins luxuriants, 120 appartements de luxe, un port de plaisance et des villas avec vue sur mer.

La principauté et ses investisseurs tablent sur 2,5 à 3 milliards de revenus avec le projet « Anse du Portier ». Sur ces nouvelles terres, 60.000 mètres carrés d’habitations et de commerces vont être construits, d’après un projet conçu, entre autres, par Renzo Piano, connu pour avoir conçu le Centre Pompidou à Paris. Ces nouveaux lopins les pieds dans l’eau devraient s’arracher entre 50.000 et 100.000 euros par mètre carré, soit bien plus que ce que l’on paie à Hyde Park à Londres ou à Central Park à New York. Enfin, une promenade sera construite sur le littoral pour permettre à la population monégasque, de profiter de la mer.

« Ce projet donnera une nouvelle impulsion à Monaco », expliquait Michel Dotta, Président de la chambre de commerce et de l’association des agents immobiliers de Monaco. « Cela fait des années que la demande d’appartements dépasse l’offre de 10%. Les prix augmentent chaque année de 5 à 6%. L’arrivée sur le marché de nouveaux appartements de luxe est donc plus que bienvenue ». Il annonçait les chiffres ; chaque année, 400 à 500 appartements changent de mains pour un prix moyen de 41.000 euros par mètre carré. L’an dernier, le prix moyen d’un appartement était de 4,5 millions d’euros. « Notre public s’internationalise de plus en plus, ce qui maintient la stabilité du marché ».

16h30/17h00 : Retour Marseille / Aix ou autres… Covoiturage.

Mardi 27 NOVEMBRE 2018 – DÉBAT AMO à 19H00

Avec

Laure Agnès CARADEC

Conseillère Départementale des Bouches du Rhône.

Adjointe au Maire de la Ville de Marseille, Déléguée à l’Urbanisme / Projet métropolitain / Patrimoine municipal et foncier / Droit des Sols.

Présidente de l’Établissement Public d’Aménagement Euroméditerranée.
Vice-Présidente et Membre du bureau de la FNAU [Fédération Nationale des Agences d’Urbanisme].
Présidente de l’AGAM [Agence d’urbanisme de l’Agglomération Marseillaise].
Présidente du CAUE [Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement].

 (Lieu : Office du Tourisme, 11 La Canebière, 13001 Marseille)

Le PLUi

La loi ELAN

La création de l’Agence d’Urbanisme Métropolitaine au 1er janvier 2019

Le champ de l’urbanisme poursuit sa mutation : au plan national avec la loi Elan, plus localement avec la mise en place d’un document d’urbanisme intercommunal et le regroupement des agences à une échelle métropolitaine.

Comment la collectivité appréhende-t-elle ces évolutions ?

Quelles sont les ambitions portées par ce nouveau cadre d’intervention ?

Voilà l’occasion d’en débattre avec une actrice institutionnelle majeure.

Jeudi 22 NOVEMBRE 2018 – Soirée découverte du « Schindler Lounge »

Un de nos amis Industriels d’AMO, Mr Gilles HERSENT, Ingénieur Commercial SCHINDLER France, sera heureux d’accueillir les Membres d’AMO à la soirée découverte du « Schindler Lounge » Jeudi 22 Novembre prochain, à partir de 19h00 (Cocktail dînatoire).

Lieu : Palais du Pharo, 58 Bd Charles Livon, 13007 Marseille (Stationnement Parking public en face).

 Il espère vous accueillir nombreux à cette révolution digitale de Schindler. Invitation individuelle à prévoir chez AMO Provence.  

Les FICHES « PATHOLOGIE du BATIMENT » de la SMA et AQC

Jeudi 15 NOVEMBRE 2018 (19H00 à 20h30) Syndicat des Architectes 13 – Echanges avec la SMABTP

Échanges avec la SMABTP, Membre AMO  
Jeudi 15 novembre 2018
| SA13 | 19h-20h30

Syndicat des Architectes des BdR – 130 AVENUE DU PRADO 13008 MARSEILLE

Inscription ici   http://sa13.fr/spip.php?article398

Un apéritif clôturera la séance

Avec les interventions de :
Sophie DEL POZO (conseillère en assurance construction à la SMABTP pour les architectes et maîtres d’œuvre de la région PACA)
Nicolas BLANCPAIN
(Responsable commercial Direction Régionale Sud Est à la SMABTP).

La SMABTP, vous propose d’échanger sur 2 sujets d’actualité :

1 / LES ASSUREURS LPS (Libre Prestation de Service) ET LES CONSÉQUENCES DE LEUR DISPARITION EN ASSURANCE CONSTRUCTION
Plusieurs assureurs étrangers proposant en France des contrats d’assurance construction ont été mis en liquidation, laissant plusieurs milliers de professionnels Français sans assurance (maitres d’ouvrages, entreprises, bureaux d’études…).
Dans le domaine de la responsabilité Décennale obligatoire, ces professionnels peuvent se retrouver seuls face aux sinistres pouvant survenir sur les ouvrages sur lesquels ils sont intervenus, et ce dans les 10 ans de garantie.

Vous architectes, qui travaillez avec des professionnels ( BET, MOA, entreprises) assurés chez des LPS sur une même opération, il convient d’être vigilant !

1/ Solidité financière des assureurs : comment faire le bon choix ?
La défaillance d’une compagnie d’assurance : un risque réel
Assureurs défaillants : des exemples récents
Les conséquences d’une défaillance d’une compagnie d’assurance en matière d’assurance construction
Les 5 questions à se poser pour un professionnel qui s’assure

2/ Bien gérer ses risques et choisir son assureur
Mesurer son risque et ses responsabilités pour bien anticiper
Comment et pourquoi être bien assuré

2 / LA CYBER CRIMINALITE ET LA PROTECTION DES DONNEES (RGPD)

1/ Les enjeux des cybers risques
2/ Le processus BIM et la protection des données numériques
3/ Les nouvelles garanties SMA : Cyber Risque informatique et TRC (Tout Risque Chantier) Cyber

 

Samedi 13 au Mercredi 17 OCTOBRE 2018 Voyage annuel AMO à CHICAGO

Située sur la rive Ouest du lac Michigan, Chicago est la troisième plus grande ville des Etats-Unis, après New York et Los Angeles. Capitale mondiale de l’Architecture moderne, la ville est un véritable musée à ciel ouvert, dressant un fabuleux panorama depuis la période Art Déco jusqu’à nos jours avec quelques-uns des plus beaux gratte-ciels. La ville reste incontournable pour les Architectes du monde entier. 

Jour 1 – SAMEDI 13 OCTOBRE 2018

12H30 Arrivée à Chicago et transfert pour le centre-ville et première découverte de la ville, avec un arrêt au Planétarium Adler d’où la vue sur la skyline de Chicago qui est fabuleuse.

Puis, présentation de la ville autour de la maquette exposée dans le tout nouveau bâtiment rénové de la Chicago Architecture Foundation, avec vue sur la rivière Chicago.

Transfert jusqu’à l’hôtel en car et dîner.

Jour 2 – DIMANCHE 14 OCTOBRE 2018

Journée dédiée à la visite du « Loop », le quartier d’affaires de Chicago qui a connu d’importantes mutations ces 15 dernières années. Ancien quartier déserté après la fermeture des bureaux, c’est aujourd’hui un endroit habité et animé. Tout au long de la journée, découverte à pied, des buildings des plus anciens aux plus modernes.

Déplacement à pied et en métro aérien, d’où les points de vue sur les gratte-ciels et la rivière sont magnifiquesParcours pédestre :

. le Centre Culturel de Chicago, construit en 1893. Il abrite de beaux intérieurs dont une magnifique
coupole en verre sous un dôme Tiffany 

. le Carson Pierie Scott, conçu par Louis Sullivan en 1899

. la tour Aqua des Architectes Studio Gang (2010)

. le Millenium Park «le plus grand roof-top du monde».

Le Millenium Park a été créé dans la partie Nord-Ouest de Grant Park, le long du lac Michigan, spécialement destiné à l’Architecture et à l’art contemporain. Il a été ouvert au public en 2004. Plusieurs Artistes et Architectes du monde entier ont été engagés pour participer à sa conception : Anish Kapoor avec le Cloud Gate (surnommé le « haricot ») Jaume Plensa avec la Crown Fountain et Frank Gehry avec le pavillon Jay Pritzker.

Regard sur l’extension de l’Art Institute of Chicago de Renzo Piano.

Continuation sur la Riverwalk, promenade ouverte tout le long de la Chicago River, au pied des buildings les plus emblématiques de la ville, pour aller déjeuner dans un restaurant installé le long de la rivière Chicago, dans un ancien bâtiment industriel.

Après le déjeuner, à l’ouest du Loop découverte des bâtiments les plus emblématiques notamment dans le « Financial District » :

  • l’Hôtel de Ville (1911), des Architectes Holabird and Root, connus pour leurs constructions de style de l’Ecole de Chicago
  • la Daley Plaza où trône une sculpture monumentale de Picasso
  • le Daley Centre (1965 – Architecte Charles Francis Murphy), considéré comme l’un des immeubles les plus innovants du mouvement moderne de l’Architecture de Chicago.
  • le Board of Trade, Bourse fondée en 1848
  • le Rookery réaménagé en 1905 parFrank Lloyd Wright
  • le Monadnock, un des premiers gratte-ciels de Chicago
  • la Federal Plaza avec le Kluczynski Federal Building de Mies van der RohePuis, montée à l’observatoire de la célèbre Willis Tower (anciennement Sears Tower), œuvre de l’Architecte Bruce Graham dont la construction s’est achevée en 1973. Il s’agit de la plus haute tour de Chicago.

Retour à l’hôtel en métro aérien et à pied.

Dîner libre et soirée libre / Nuit à l’hôtel.

Jour 3 – LUNDI 15 OCTOBRE 2018

Départ en car vers le sud du Loop, pour l’UFC Campus de Chicago. Visite de la Robie House une maison historique conçue par Frank Lloyd Wright entre 1906 et 1909 dans le style Prairie Houses. Elle est considérée comme l’une des principales réalisations de l’Architecte. Le groupe sera divisé en 3 sous-groupes. Pendant que deux groupes visiteront la Robie House, un groupe ira voir la Rockefeller Chapel datant de 1928, et inversement.

Puis, à pied pour voir la librairie Joe & Rika Mansueto (Murphy/Jahn Architects – 2011) abritée sous un dôme vitré.

Parcours en bus au sein du campus pour voir le bâtiment des Résidences Etudiantes de Gang Studio construit en 2016 et le Logan centre for the Arts (William Tsian – 2012), un centre pluridisciplinaire passif à la certification LEED argent, équipé d’un toit végétalisé et de panneaux solaires.

Pause déjeuner et continuation pour le Campus Mies Van Der Rohe où se trouve le « Institute of Technology » imaginé par l’Architecte éponyme.

Tout aussi remarquable dans son design que dans son programme éducatif, l’Illinois Institute of Technology (IIT) occupe un campus qui réalise le projet du célèbre moderniste Ludwig Mies van der Rohe, venu pour diriger l’Ecole d’Architecture de l’institut en 1938 après avoir fui l’Allemagne nazie.

L’IIT s’est forgé une réputation mondiale d’excellence dans les domaines de la technologie et du design. Le siège de l’Ecole d’Architecture est le chef-d’œuvre du campus. Regard sur les logements étudiants.

Croisière architecturale sur la rivière Chicago. Du bateau, les points de vue sur les buildings sont remarquables.

Dîner et soirée libre. Nuit à l’hôtel.

Jour 4 – MARDI 16 OCTOBRE 2018

Départ en car pour Oak Park, quartier résidentiel situé à quelques kilomètres à l’ouest de Chicago où sont situés la maison et l’atelier de F.L Wright.

Visite de sa maison, qui lui a servi de résidence et d’atelier de 1889 à 1909 – les 20 premières années de sa carrière. Sa maison était un laboratoire d’Architecture, essayant ses concepts avant de les partager avec ses clients.

Le groupe sera divisé en 3 sous-groupes. Pendant que deux groupes visiteront la maison, un groupe ira visiter Unity Temple, une église conçue par F.L Wright et qui vient de rouvrir après plusieurs années de travaux. Inversion des groupes.

Retour vers le centre de Chicago et Fulton Market, où d’anciens entrepôts sont rénovés pour accueillir des bureaux et des sièges de grandes entreprises tels que Google et Mc Donald.

Déjeuner libre sur North Milwaukee, un quartier branché, entre concept store, friperies et restaurants aux saveurs métissées.

Continuation pour Logan Square, un quartier en plein renouveau le long du Milwaukee corridor où se développent de nombreux nouveaux projets notamment de bureaux et logements.

Cet ancien quartier ouvrier, abandonné et mal famé, fait aujourd’hui partie des quartiers émergents où la densité se développe et où les familles s’installent.

Nous verrons la 606, une promenade aménagée en 2015 sur une ancienne voie ferrée, qui a permis de dynamiser le développement du quartier.

Rencontre avec l’Agence de Caroll Ross Barney qui a dessiné les aménagements récents le long de la rivière de Chicago.

Retour à l’hôtel à pied et fin d’après-midi libre.

Dîner dans un restaurant à l’ambiance jazzy et feutrée, proche de la rivière, dont les bâtiments sont tout illuminés le soir.

 Retour à l’hôtel à pied.

Jour 5 – MERCREDI 17 OCTOBRE 2018

Matinée libre et déjeuner libre, pour découvrir la ville à sa convenance :

  • La célèbre Hancock Tower, le musée d’Art contemporain ou le shopping sur la Michigan Avenue.
  • Le « Art Institute of Chicago» et l’extension de Renzo Piano, qui abrite l’une des plus importantes collections d’art des États-Unis. Divisée en 15 départements, elle couvre aussi bien l’antiquité que les arts asiatiques, le dessin, la photographie, les arts décoratifs ou encore la peinture du XIIIème au XXème siècle.
  • Le Musée d’Histoire de la ville de Chicago, intéressant musée qui rassemble des costumes, des peintures, des sculptures et des photographies sur l’histoire de la ville et du pays

13H45 – Rendez-vous dans le hall de l’hôtel et récupération des bagages.

Transfert à l’aéroport de Chicago O’Hare pour enregistrer à destination de Marseille via Paris Charles de Gaulle.

Vendredi 05 OCTOBRE 2018 – VISITE « Quartier CHALUCET » à TOULON

« Quartier de la créativité et de la connaissance CHALUCET » Toulon

Maitrise d’ouvrage :

TPM – Métropole Toulon Provence Méditerranée / Ville de Toulon / Conseil Départemental du VAR

CCIV – Chambre de Commerce et d’Industrie du Var et EPA Etablissement Public Foncier (Partenaire)

 

Maitrise d’œuvre associée :

Vezzoni et Associés Architecte mandataire et Devillers et Associés Architecte associé

HYL Paysagiste / Bet ADRET (fluides, HQE, sécurité incendie) / Bet Ingénierie 84 (structure)

Bet Cerretti (VRD) / CEC (Economiste et planification de chantier) / Ginger CEBTP (géotechnique)

Francis Fontanez (Acousticien) / 8’18’’ (Conception Lumière).

Infographie (perspectivistes) : Golem

 

Entreprises Gros Œuvre Charpente Métallique :

TLR – Travaux du Midi Var / Leon Grosse / Renaudat

Présentation du projet autour de la maquette et parcours sur site

 

Intervenants :

VEZZONI & Associés, Maxime CLAUDE Architecte Associé, Architectes Mandataires

Jean-Michel AGOSTA, Directeur d’Activité, Travaux du Midi Var – VINCI Construction France

Renaud GAGU, Ingénieur Méthodes, DRTO – VINCI Construction France

Alain BACHET, Responsable Méthodes, LEON GROSSE

Sur 4 hectares, situé à Toulon et organisé autour de plusieurs maîtrises d’ouvrage, le programme de Chalucet*, quartier de la créativité et de la connaissance, regroupe à la fois une problématique de reconquête de centre-ville, d’urbanisme opérationnel et de création d’une véritable mixité.

Un des enjeux primordiaux de la reconquête du site de Chalucet est de l’inscrire dans le cadre de la Promenade verte des remparts à laquelle il appartient. Il doit restaurer des continuités résolument naturelles et de nouvelles connexions avec le cœur de ville.
La proposition de l’agence C. VEZZONI & Associés procède du basculement de cette composition symétrique pour mettre en œuvre latéralement, à l’Est, une large bande de promenade qui accompagne la rue Chalucet et vient compléter le collier vert Henri-IV.

Le projet urbain développé répond à une triple approche : urbaine, paysagère et environnementale. La recomposition de l’îlot fédère deux quartiers : la ville haussmannienne, son orthogonalité impeccable et la ville du XXe siècle, plus lâche, qui s’appuie sur l’oblicité dictée par la trace des anciens remparts.

Situé à l’articulation de ces deux trames urbaines, le futur quartier de la créativité et de la connaissance trouve de nouvelles continuités Est/Ouest, offrant une totale perméabilité de l’îlot. Coupé en deux par un jardin ouvert en point bas et un hôpital fermant le site pendant plusieurs siècles en point haut, il devient, dans le cadre de sa reconquête, un quartier ouvert avec des parcours Nord/Sud et des traversées Est/Ouest qui assurent les connexions avec la gare et l’hyper-centre, animé de commerces et d’équipements de loisirs.

Chalucet est conforme à la démarche Bâtiments Durables Méditerranéens. Les dispositions d’architecture bioclimatique ont participé à la construction projet : les bâtiments profitent des apports solaires passifs, protègent les espaces intérieurs des vents et nuisances sonores urbaines; les espaces paysagers participent à la création d’îlots de fraîcheur par le choix des végétaux et l’aménagement de bassins et coursiers d’eau servant par ailleurs à tisser le “fil bleu” de la nouvelle promenade Chalucet.
Ce nouveau quartier de ville durable réconcilie la nature et la ville, dans l’esprit du 19ème siècle.(Source site C. VEZZONI & Associés).

Composition du projet :

. Des logements et commerces : un immeuble de 165 logements de typologie très diversifiée (ICADE)

. Des bureaux et un accueil du public pour l’administration du Conseil départemental du Var

. Une école supérieure internationale de commerce Kedge BS (Chambre de Commerce et d’Industrie du Var)

. L’École supérieure d’art et de design et une pépinière d’entreprises de TVT (Toulon Provence Méditerranée)

. La Médiathèque de Chalucet, cœur du nouveau quartier, ouverte sur le Jardin Alexandre 1er (Ville de Toulon)

. L’écrin de verdure, le Jardin Alexandre 1er requalifié et restauré dans sa dimension historique

Vendredi 13 JUILLET 2018 – Visite du Le TOYOKO-INN et du KLEY MARSEILLE

Le TOYOKO-INN, Marseille – Hôtel de 267 chambres, catégorie 3*

Maître d’ouvrage : TOYOKO Inn Co

Le KLEY MARSEILLE, Marseille – Réhabilitation d’un Immeuble de bureaux en Résidence Etudiante et en hôtel de 60 chambres

Maître d’ouvrage : BOUYGUES Immobilier 

Architecte des 2 opérations : TANGRAM Architectes

RV devant Le TOYOKO-INN, Marseille / 267 chambres, catégorie 3*- Av du Général LECLERC, 13003 Marseille (Stationnement sur place/Parking de l’hôtel).

Intervenants :

Akiko Ryuzaki – Toyoko Inn, Directrice de l’hôtel

Emmanuel Dujardin – Tangram Architectes

Maître d’ouvrage : TOYOKO Inn Co

Architectes : TANGRAM Architectes

Bureau d’étude associé : G2i  / BET Structure : GARNIER / Bureau de contrôle : VERITAS

Entreprises générales : DUMEZ Méditerranée (phase A), TOYOKO Inn Germany (phase B)

Surface : 6.191 m² SDP / Montant des travaux 15.5 M€ H.T.

La chaîne d’hôtels nippone Toyoko Inn s’implante pour la première fois hors d’Asie, à la Porte d’Aix – Marseille.

C’est sur l’enveloppe du bâtiment que Tangram a incorporé les codes de l’architecture japonaise contemporaine, caractérisée par la simplicité des formes, des couleurs, et l’exécution maîtrisée des détails.

L’hôtel, bloc monolithique immaculé, se dresse comme un signal aux portes de Marseille. Première façade frontale de la Ville, il renvoie la lumière forte du soleil. Le volume d’une grande pureté de la façade est ponctué de fenêtres de dimensions et d’épaisseur différentes, positionnées suivant un rythme aléatoire, évoquant la calligraphie et la juxtaposition des enseignes verticales si répandues au Japon. Disposées selon un rythme aléatoire, ces ouvertures impriment un mouvement original à la paroi : ainsi est-il difficile de compter le nombre d’étages et la cadence des chambres derrière la façade. Côté Est, le bâtiment se détache du sol. L’escalier semble pouvoir se glisser sous le volume blanc, comme une invitation à entrer dans l’hôtel. (Source : Tangram)

Transfert à pied

 11h30LE KLEY – 23 Rue Mathieu STILATTI, 13003 Marseille

Programme de réhabilitation d’un immeuble de bureaux de la CPAM en Résidence Etudiante de 267 logements étudiants et en un hôtel de 60 chambres.

Intervenants :

Rémy Courtès, Directeur des Opérations, Bouygues Immobilier

Emmanuel Dujardin, Tangram Architectes.

Quentin Misdariis, Groupe KLEY, Directeur du Kley Marseille

Maître d’ouvrage : Bouygues Immobilier

Exploitant : Groupe Kley

Architectes : TANGRAM Architectes

Entreprises : Evangelista, 3M

Maitrise d’œuvre : Elite Groupe (espaces intérieurs)

Surface : 7.966 m² SDP / Montant des travaux 11 M€ H.T.

Marquant l’entrée de Marseille, cet immeuble de bureaux construit dans les années 60 par la CPAM est réhabilité en logements étudiants.

Posté en bordure d’autoroute, le bâtiment est en lien constant avec le flux des voitures. Ainsi, bien qu’immobile, il s’offre aux automobilistes sous différents aspects, en fonction du sens de leur déplacement, de leur vitesse, de leur placement sur la route.

La façade Ouest est habillée d’écailles, disposées selon 7 angles différent et positionnées de manière à symboliser les volutes et mouvements d’air provoqués par le passage des véhicules, la mouvance de la mer que l’on aperçoit au loin, la façade devient alors véritablement changeante, en perpétuel mouvement au gré du déplacement des automobilistes et de la course du soleil. Les teintes orangées, jaunes et or répondent au soleil couchant auquel la façade ouest fait face tous les soirs. La lumière, caractéristique de Marseille, semble alors enflammer le bâtiment.

Au-delà de l’esthétisme, ces écailles ont également un rôle protecteur. Elles agissent comme des brise-soleil, prévenant de la surchauffe et de l’éblouissement sans pour autant réduire la luminosité à l’intérieur des chambres.

L’accès à la résidence se fait depuis le parvis extérieur réaménagé. Une fois dans le grand hall, l’accueil ouvre ses portes. Deux noyaux verticaux donnent accès aux différents étages. Le rez-de-chaussée accueille les espaces communs – lounge, petit déjeuner, patio– éclairés naturellement par une grande baie vitrée s’ouvrant vers la terrasse intérieure paysagère. (Source : Tangram)

Jeudi 05 JUILLET 2018 à partir de 20h00, SOIRÉE ESTIVALE AMO

LE GREENWICH – Restaurant panoramique « A L’ETAGE » 142 Av Pierre Mendès France – 13008 Marseille (Escale Borely).

Depuis sa terrasse avec vue panoramique sur la mer, le Restaurant « A L’ETAGE » accueille cette année les Membres d’AMO pour leur « Soirée Estivale » !!

OPEN Bar : Vasque de mojito ou punch et cocktail sans alcool

Gambas en robe de carotte…. Chaud froid de volaille au wasabi…. Crevettes laquées au tandoori…

Dans une ambiance de partage et d’amitié – Animation musicale Jazz & Soul par Docteur X Ray

 

Vendredi 29 JUIN 2018 – ENSP, ECOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DE LA PHOTOGRAPHIE ARLES

Maitrise d’Ouvrage

OPPIC, Opérateur du Patrimoine et des Projets Immobiliers de la Culture

Equipe Maîtrise d’œuvre : 

ATELIER MARC BARANIMarc BARANI, Architecte

MAZET & Associés, Economiste / KHEPHREN INGENIERIE, BET structure / ESPACE TEMPS, BET fluides

ACL, conception lumière / ACV, BET acoustique / DUCKS SCENO, Scénographe / ELEMENTS Ingénierie, BE Environnement

Perspectives : © RSI, NYS & MURARO

OPC : CEC Coordination

Gros Œuvre Etendu (Lot N° 1) : Cotraitants : LAGARRIGUE (CARDINAL EDIFICE) / GUINTOLI (Agence Arles)

Sous-traitant : NGE Fondations (Ex. GTS agence PACA), 3 Filiales du Groupe NGE

Programme : Espaces publics d’expositions et de conférences, bibliothèque spécialisée, salles de cours et de formation continue, studios de prise de vue, laboratoires, et résidence artistique.

Surface : 4014 m² SU / Coût 11,8 M€ HT / Concours juin 2014 – Etudes Septembre 2014.

Arles est devenue au fil du temps, la ville de la photographie.

Le palimpseste organique et stratifié de la ville ancienne d’Arles, s’arrête sur un bel éperon rocheux, tranché net par l’horizontalité de l’infrastructure ferroviaire qui file en contrebas.

Le projet de Frank Gehry, qui puise son inspiration dans la massivité de la roche, ouvre la voie pour traduire la deuxième composante structurante du site, c’est-à-dire la linéarité des infrastructures.

A la verticalité vibrante du projet de Gehry, répond l’horizontalité tendue de l’ENSP. Sa toiture soulevée par quatre blocs de béton flotte au-dessus du parvis, laisse filer le regard jusqu’à l’église des Mouleyrès, assure la continuité urbaine. L’école articule deux figures simples et historiques de la ville d’Arles.

La halle, en référence au patrimoine industriel de la ZAC des Ateliers et le patio minéral, ancré dans son sol. Elle est à la fois, linéaire et extravertie, compacte et introvertie.

Extravertie, elle s’ouvre sur l’espace public, égraine auditorium Fab Lab et salles d’exposition le long du parvis, incite le public à franchir ses portes. Introvertie, elle regroupe enseignement et recherche autour d’un patio pour favoriser concentration et échanges.

Le passage des lieux tous publics aux lieux exclusivement dédiés à l’enseignement, se fait graduellement sur trois niveaux depuis le sol de la ville, jusqu’à celui du parc.

Au centre du bâtiment, le foyer se prolonge dans le patio, par un amphithéâtre formant une agrafe en forme de brèche, comme une respiration pour des usages non programmés.

L’école a été conçue comme un habitat flexible et évolutif. Les perspectives figurant sur les panneaux, montrent des espaces vides, mono-matière, déterminés à minima par la structure du bâtiment et le travail sur la lumière naturelle. Elles veulent dire la disponibilité des espaces, leur capacité à accueillir le foisonnement de la vie étudiante, le détournement des fonctions, les monstrations improvisées, les échanges informels.

Parce que par-delà les correspondances entre photographie et architecture, lorsqu’on évoque les notions de regard, de cadrage, de lumière, de mouvement, ce projet a pour ambition de capter le vivant et de le mettre au cœur du processus de création. Ce qui est aussi à nos yeux, le but ultime de la photographie, pour qu’elle continue à trouver sa place dans ce début de XXIe siècle, instable, mutant et passionnant. © RSI Studio/ATELIER MARC BARANI.

10H00 – Stationnement Avenue Victor Hugo / Accueil Entrée chantier ENSP Rue Victor Hugo, en face de la Fondation Luma. La salle de réunion est en contre bas en traversant le chantier. Accueil par les Responsables de l’opération de l’Entreprise LAGARRIGUE – CARDINAL EDIFICE : Pascal CARLOS, Jacques-Hervé CONILH et Geoffrey BOULET.

Visite : Marc BARANI, Architecte – Moritz KRUGER, ATELIER MARC BARANI

13h00 : Déjeuner au « Restaurant l’AFFENAGE » 4 Rue Molière – 13200 ARLES

 

MERCREDI 27 JUIN 2018 – DÉBAT AMO « Le logement à Marseille et dans l’aire métropolitaine, actualité du projet de la Loi ELAN »

A 19h00 à l’Office du Tourisme de Marseille

DÉBAT avec

Arlette FRUCTUS

Vice-Présidente de la métropole Aix-Marseille Provence
Vice-Présidente de la Région Provence Alpes Côte d’Azur, Présidente de la Commission Vie Associative, Solidarité, Cohésion Sociale
Adjoint au Maire de Marseille, en charge de la délégation Logement, Politique de la Ville, Rénovation Urbaine
Présidente du Groupement d’intérêt public Marseille Rénovation Urbaine (GIP MRU)

Les projets en cours et à venir du Logement à Marseille et dans l’aire métropolitaine…

Arlette Fructus souhaite faire entendre la voix de la métropole Aix-Marseille Provence, auprès de l’Etat. Elle propose de « faire bouger les lignes » en créant « un pacte de confiance » entre la métropole et l’Etat pour se diriger vers un objectif de production de logements sociaux à l’échelon métropolitain…

En charge de la délégation habitat-politique de la ville, elle tient à faire respecter le calendrier d’élaboration du plan local d’habitat (PLH) de la métropole Aix-Marseille Provence. « Le diagnostic montre que la population de la métropole connaît une croissance endogène de 4 500 personnes par an, une hausse contrebalancée par la baisse du solde migratoire. L’objectif serait de préserver, voire de renforcer l’attractivité économique locale : produire du Logement près des grands bassins d’emploi associé à une desserte convenable sur le plan des transports. »…

Actualité du projet de la loi ELAN (Evolution du Logement, de l’Aménagement et du Numérique) : « Une réforme qui ne peut réussir que si elle est partagée… » …

 

Vendredi 18 MAI 2018 – PORT Saint LOUIS du Rhône / ETUDE AMÉNAGEMENT et de FAISABILITÉ de l’Interface VILLE/PORT et visite du COLLÈGE ROBESPIERRE

ETUDE AMÉNAGEMENT et de FAISABILITÉ de l’Interface VILLE/PORT (Ville/port de Port Saint Louis / CFL ARCHITECTURE / ORGECO / BERIM)

et

Visite du COLLÉGE ROBESPIERRE (CONSEIL DÉPARTEMENTAL 13 / TERRA 13 / CFL ARCHITECTURE et RI2L ARCHITECTES (Architectes Associés)).

Présentation de l’Etude d’Aménagement et de Faisabilité de l’Interface Ville/Port

. Patrick LAGARRIGUE, Conseiller Technique auprès de M. le Maire, Vice-Président Métropole Aix Marseille Provence

. Philippe ATHANASSIOU, Directeur des Service Techniques, Mairie de Port Saint Louis du Rhône

. Gilles FERAUD et François CASALONGA, Architectes, CFL Architecture

. Dominique SIMIEN, Bet OGECO / Guy PESTRE, Bet BERIM

Concevoir les bases d’une telle étude de faisabilité à partir d’aujourd’hui et pour les années futures est un défi pour ce territoire en mouvement, dont le devenir s’inscrit dans un climat très singulier de développement, entre la Camargue et la ZIP de Fos ; entre l’agglomération de Montpellier-Nîmes/Arles et celle de Marseille- au cœur de l’arc méditerranéen et au débouché du Rhône. Les tendances démographiques vont-elles continuer avec l’intensité des flux migratoires au rythme de ces trente dernières années ? Les prévisions annoncées ne sont-elles que des projections mécaniques qui confondent offre et demande ou correspondent-elles à une volonté et une utilité locale explicite ?

Les évolutions économiques sont-elles garanties avec la part d’incertitudes sur la politique de développement industriel et portuaire, alors qu’elles déterminent en grande partie les mutations foncières qui préfigurent le territoire de demain ? Quel avenir peut être imaginé pour l’ensemble de ces territoires  naturels,  peu anthropisés ? La pression foncière, la pollution, impacte nécessairement ces espaces dont l’enjeu écologique, même s’il n’est pas majeur, doit être précisé et/ou valorisé. De ces 3 pôles, activités économiques / développement urbain / équilibre écologique, il convient de trouver mieux qu’un point d’équilibre : une complémentarité qui s’appuierait sur les bénéfices mutuels d’une action commune. Cette approche suppose une démarche politique partagée ; agir en s’adossant aux dynamiques de développement : la croissance de Distriport entraine mécaniquement celle de l’agglomération urbaine. Si l’une et l’autre se confrontent ensuite sur la disponibilité du foncier, leur origine est commune. De dégager une vision, un objectif partagé, des territoires vierges. Simples réserves foncières pour les uns, territoires naturels vierges faisant partie de l’âme de la ville pour les autres. (Source CFL Architecture – ORGECO).

11h00/15Transfert et parcours en car à travers la Commune de Port Saint-Louis jusqu’au Collège Robespierre.

Sur le chemin, regard sur la CRÉCHE « L es MOUSAILLONS » (sur pilotis) Agence RI2L, Frédéric RILL & Christian GHIGO, Architectes (commentaires depuis le car).

11h30LE COLLÈGE ROBESPIERRE / Avenue Louis ARAGO – 13230 Port Saint Louis du Rhône.

Maître d’ouvrage : Conseil Départemental 13 – Michel GONZADI, Chef de Projet, Service Construction Collège

Mandataire : TERRA 13 –  Marc de BELLEFON, Chargé d’Opérations
Architectes : CFL ARCHITECTURE et RI2L Architectes, Frédéric RILL (Architecte Associé) Et Marc RICHIER, Paysagiste / BET : BERIM – AG2ID / HC Acoustique / ECCI / Sol Essais.    

Collège de 600 élèves / SEGPA Hygiène de 50 élèves / Demi-pension 450 repas / Gymnase et équipements sportifs / Amphithéâtre / 60 places de parking / Surface 10 000 m2 SHON / Travaux 19 900 000 € HT / Livraison 2018.   

Constitué d’une arène, d’un gymnase, d’un stade et d’un parc public, l’ilot désigné pour le collège est un ilot d’équipements publics interactifs par excellence : la porosité est permanente, les espaces sont ouverts, les échanges continus. Le collège s’ouvre sur la ville et joue avec l’espace public.

Deux bâtiments parallèles, en béton blanc, vont marquer la composition d’ensemble : Le bâtiment enseignement, en retrait face aux arènes, marque l’entrée à l’établissement, grâce à un espace public confortable qui permet l’accès à l’amphithéâtre. Le bâtiment gymnase, le long de l’Avenue Gabrielli, intègre l’accès de service et le parking de l’opération. Entre les deux, le bâtiment du CDI offre une longue façade sur l’Avenue Vidal, parée d’une ligne de hauts roseaux métalliques, protégeant de la vue et du soleil direct. Cette composition sert aussi bien le fonctionnement du collège que l’organisation de l’ilot :

Une façade urbaine est créée, un passage urbain piéton est mis en scène, les fonctions du collège sont organisées.

En toiture terrasse sur le bâtiment CDI, les logements de fonctions sont accessibles depuis l’Avenue Vidal et sont constitués de 6 maisons de Ville, en retrait des nus de façade, avec de larges jardins paysagers permettant une protection  acoustique et visuelle vis à vis du collège.

La clarté du projet est au service des fonctions,  de l’ilot, de la ville. La simplicité de la réponse et la logique des accès permet une intégration optimale de l’équipement dans la ville. Enfin, le confort thermique et visuel offert aux utilisateurs a été un choix réfléchi et responsable qui servira à la qualité globale de l’enseignement. (Source CFL Architecture).

Lundi 14 MAI 2018 – DÉBAT AMO « Opération Grand Centre-Ville de Marseille »

19h00 Office du Tourisme, 11 La Canebière, 13001 Marseille

Avec

M. Gérard CHENOZ,

Adjoint au Maire de Marseille, Délégué aux Grands Projets d’Attractivité

Vice-Président du Territoire Marseille-Provence, délégué à l’Economie

Président de la SOLEAM

Président du Groupe « Réussir la Métropole » Ville de Marseille

et 

M. Jean-Yves MIAUX, Directeur Général SOLEAM

L’Opération Grand Centre Ville, conduite par la SOLEAM dans le cadre d’une concession d’aménagement que lui a confiée la Ville de Marseille en 2011, est de compétence métropolitaine depuis le 1er janvier 2016. Initiée par la Ville de Marseille, dans la continuité de l’engagement municipal renforcé pour le Centre Ville de février 2009, cette opération se développe jusqu’à fin 2025 sur un périmètre de 1000 hectares, du 1er au 7ème arrondissement, et s’inscrit à présent au sein d’une démarche conjointe Métropole et Ville de Marseille, avec le double enjeu d’apporter au centre ville attractivité et qualité de vie.

C’est une opération de renouvellement urbain qui se concentre pour l’essentiel sur des quartiers historiques riches d’un potentiel de renouvellement et d’attractivité  et cible 35 « pôles de projet » définis comme prioritaires pour agir simultanément :

. Sur l’habitat et le logement: objectif de 2000 logements réhabilités par leurs propriétaires (aides de l’ANAH, de la Ville, de la Région, du Département, de la Métropole) et création de 1400 logements neufs ou restructurés en locatif ou en accession, avec un objectif de traitement d’ensemble durable.

. Sur l’activité et les équipements de proximité : 10 000 m2 d’équipements déjà réalisés ou programmés (city stade et locaux sportifs à Korsec, groupes  scolaires, équipements intergénérationnels) ainsi que plus de 7000 m2 de locaux d’activité.

. Sur l’embellissement de l’espace public (plus de 56 000 m2 requalifiés), le ravalement des façades et la mise en valeur du patrimoine.

A l’origine de l’opération, il a été repéré un certain nombre d’îlots dégradés ou obsolètes qui nécessitent l’intervention prioritaire de la puissance publique, compte tenu de leur état de vétusté, de leur potentiel ou de leur situation stratégique à l’interface d’autres projets structurants. L’opération s’inscrit en effet pleinement dans la dynamique des grands projets : la piétonisation du Vieux Port, le réseau de tramway, Euroméditerranée  (ZAC St Charles, parc  Bougainville), Quartiers Libres à la Belle de Mai, etc…

L’objectif de la Métropole est d’accélérer la transformation des quartiers centraux en les plaçant au cœur du processus d’aménagement et de développement durable à mettre en œuvre sur l’ensemble du territoire marseillais.

Ainsi, cette opération s’appuie sur un investissement majeur en matière d’habitat, d’urbanisme, d’équipements et d’espaces publics, le budget global s’élevant à 235 millions d’euros TTC.

Par des chantiers lancés progressivement selon une programmation glissante, l’opération « Grand Centre Ville » doit permettre, sur la période 2011-2025, le renouvellement urbain à partir des pôles de l’Hyper centre, du secteur Flammarion, de St Mauront et de la Belle de Mai, ainsi que la requalification de 56 520 m2 d’espaces publics.

 

Vendredi 27 AVRIL 2018 – Visite du LYCÉE SIMONE VEIL

D’une capacité d’accueil de 855 élèves, le Lycée « Simone Veil » concerne une construction neuve, composée d’un externat, d’un gymnase, d’un plateau sportif et 6 Logements de fonction. Il a nécessité plus de deux ans de travaux pour une première rentrée de 240 élèves en Septembre 2017.

Maître d’ouvrage : Région Provence-Alpes-Côte d’Azur
Maître d’ouvrage délégué : AREA Provence-Alpes-Côte d’Azur, Chef de projet, Lydia Labbé (Antenne Sud)
Maître d’œuvre : Corinne VEZZONI et Associés
Bureaux d’études : ARTELIA (BET pluridisciplinaire) / SERIUS (BET cuisine) / EGIS (BET aménagement) / FONTANEZ (BET acoustique) / MARTEL & MICHEL (paysagistes).

Calendrier : Lancement des travaux mars 2015 – Livraison Août 2017
Surface : 13 974 m2 SU / Coût travaux : 25 M€ HT / Coût total opération : 37 M€ TTC

Démarche : BDM (Bâtiment Durable Méditerranée) niveau argent

La totalité des élèves fréquenteront l’établissement à partir de la rentrée 2019. De la seconde à la terminale, les sections sont à la fois générales, technologiques et professionnelles. On y trouve également une filière Sciences et Technologie de Laboratoire (STL) et Hygiène Propreté et Stérilisation (HPS). À terme, deux BTS devraient également être intégrés, en Sciences et Métiers de l’Environnement et en Biotechnologie. Les équipements de l’établissement comprennent les ateliers propres à ces disciplines, les locaux d’enseignements dévolus aux formations générales et technologiques ainsi que toutes les fonctions nécessaires à la vie Lycéenne à savoir, CDI, salle polyvalente, restauration, gymnase et aires sportives.

L’Architecte a volontairement élaboré les plans des bâtiments dans le respect de leur environnement et de leur histoire agricole de sorte à ce qu’ils n’impactent que la moitié de la surface du terrain alloué. L’autre moitié pouvant être restituée telle qu’elle était à l’origine, composée de vergers, d’amandiers et peut-être en attente d’un autre usage futur.

La partie correspondant aux bâtiments a été édifiée en restanques successives suivent la topologie naturelle du terrain pour que chaque toit serve de salle de classe, d’espace de récréation ou de jardin. Les usages ont été superposés pour compacter les bâtiments. Le toit du  gymnase servant de lieu de vie pour le village, qui, jusqu’à présent, n’en avait pas, et entre autres, de place pour le marché. Ce choix d’aménagement des bâtiments permet aussi de collecter les eaux de pluie qui servent ensuite à l’arrosage des jardins. Sur le plan énergétique, les salles de classe, comme les couloirs extérieurs, sont exposés plein sud pour bénéficier d’une meilleure luminosité. Des patios végétalisés et des percées ont été créés pour permettre une perspective et une belle respiration à l’établissement. Les bâtiments sont en béton brut, teintés d’ocre dans le respect de la couleur de l’église de Saint-Mitre qui jouxte le lycée. Les parements intérieurs des éléments sont ainsi « brut-fini », laissant le béton apparent sur les murs et plafonds. Le même béton teinté poli en phases successives, est également utilisé pour l’ensemble des revêtements de sols. Ces dispositions nécessitent des soins particuliers pour la mise en œuvre des coffrages et des bétons.

Les espaces paysagers extérieurs sont extrêmement marqués :

– soutènements successifs par murs en gabions,

– aménagement du lit d’un talweg pour les eaux pluviales,

– paroi épinglée en limite Est du projet.

Pour autant les soins apportés par les concepteurs au traitement paysager permettront d’agrémenter les espaces extérieurs tout en ménageant une vue panoramique ouverte vers le Sud. En juin 2015, l’évaluation de l’opération dans le cadre de la démarche environnementale Bâtiment Durable Méditerranéen (BDM) a obtenu le niveau argent avec 65 points/100. Le projet répond également aux exigences environnementales de la ZAC de Ste-Marthe, Il a été remarqué pour :
– la qualité de la gestion des eaux pluviales sur le site (forte contrainte au départ),
– l’originalité d’utiliser le toit du gymnase comme espace public (place de marché),

– Le parti pris de fortement végétaliser le site, notamment avec des toitures plantées,
– Une insertion du site réussi dans le quartier grâce à une desserte qui tient compte du schéma de circulation du Nord-Est de la Ville, et un développement des transports en communs, des modes doux. 

10h00   RV devant le Lycée « Simone Veil », 44 Rue des Pâquerettes – 13013 Marseille

Présentation de l’opération et visite / Intervenants :

Marie-Florence BULTEAU-RAMBAUD,  Conseillère  Régionale, déléguée à l’Apprentissage et à la formation Professionnelle, Conseil Régional Paca

. Laurent GELLÉ-LACROIX, Directeur Général, AREA Paca

. Corinne VEZZONI, Architecte, C. VEZZONI & Associés

. Eric LARATTE, Directeur Antenne Sud, AREA Paca

. Lydia LABBÉ, Chef de Projet, Antenne Sud, AREA Paca

Vendredi 23 MARS 2018 – Présentation et visite de l’opération « L’HEXAGONE » Luminy

Un nouveau « Learning Center » pour le Campus Universitaire d’Aix-Marseille

Contrat de Partenariat / Equipe :

BOUYGUES Bâtiment Sud-Est mandataires

MARCIANO ARCHITECTURE / Rémy Marciano, Architecte (L’HEXAGONE)

SCAU Architectes (bâtiment TPR1 TPR2)

BET WSP / BET SIAREM / BET INDDIGO / BET DEMENINGE
Surface Hexagone : 5 900 m2
CALENDRIER : Études : 2016 / Livraison : 2018

L’hexagone est rénové dans le cadre du contrat de Partenariat Luminy 2017 pour créer un espace de 5 900 m2 accueillant la nouvelle bibliothèque du campus de Luminy, un centre de services (reprographie, restauration rapide…), des locaux pour les associations étudiantes, un lieu de rencontres et d’activités, ainsi qu’un centre de formation avec l’installation des services du CIELL (centre de formation en langues), du SUIO, du SUAPS et du CRSU (comité régional du sport universitaire). Ce nouveau bâtiment dénommé « Learning center » mettra à disposition des étudiants et des enseignants, des équipements technologiques aidant les nouveaux formats pédagogiques. De manière autonome, les universitaires pourront se réunir sur des plages horaires très larges et dans des espaces bénéficiant de réseaux électroniques adaptés.

Structure évolutive, elle acceptera les adaptations des réformes pédagogiques. Ce bâtiment sera le lieu d’accueil privilégié des étudiants en centralisant l’ensemble des services qui leurs sont destinés. Ce sera aussi un endroit festif et central du campus, jouxtant le techno sport, catalyseur de rencontres.

10h00 : Rendez-vous au 163 Av de Luminy – 13009 Marseille / Stationnement à gauche en entrant dans le campus.

Rassemblement dans la BASE VIE du chantier (Plan d’accès joint).

10h15 : Présentation du projet et Parcours sur le site.

. Fabrice GIMONET Directeur de Projet, BOUYGUES Construction

. Bertrand MALLET  – Directeur de Programme, Opération Plan Campus, Aix-Marseille Université

. Rémy MARCIANOArchitecte

Pour l’Architecte Rémy MARCIANO, il a imaginé la transformation de « L’HEXAGONE » en « Learning center », bâtiment innovant et appropriable pour le campus universitaire de Marseille. Il veut ce lieu généreux qui privilégie l’appropriation par tous les publics.  Au-delà du programme, les espaces de transitions, patios, terrasses, gradins et circulations sont conçus comme de vrais lieux d’accueil, de rencontres, de détente, dans une continuité naturelle d’un paysage généreux aux portes des calanques.

Par son caractère ouvert et traversant, il offre un parcours à travers tout le Campus.

Ses façades poreuses à l’image des roches calcaires des calanques, composées de brise-soleil blancs au rythme vertical, dialoguent directement avec la nature exceptionnelle de Luminy.

Ouvert aux modes d’apprentissage et d’échange d’aujourd’hui et de demain, ses espaces sont adaptés aux nouveaux comportements (nomadisme, e-learning, MOOC) en lien notamment avec le numérique et les nouvelles technologies.

Le Learning Center propose aussi des espaces originaux, des lieux plus « accueillants » que sont le patio et les terrasses, « les bubble work », etc… La bibliothèque Universitaire à 360° offre une grande qualité de confort avec des espaces de consultation bénéficiant de la lumière naturelle ombragée par les brise-soleil et une terrasse pour les amateurs de lecture en plein air…

12h30/45  – Déjeuner au Restaurant « Les Terrasses du Phocéen » (Restaurant du Club de Tennis de Luminy) – Rue Henry Cochet – 13009 Marseille

 

Vendredi 02 Février 2018 – Visite de l’opération d’aménagement d’AIX-LA DURANNE

Habitat, équipements publics, espaces naturels et activités sur 270 hectares  (1992- 2025)

Une opération majeure marquée par son pragmatisme et ses évolutions

Concessionnaire de la ZAC et de l’éco quartier : SEMEPA (Société d’économie mixte d’équipement du Pays d’Aix)

Responsable de l’opération : Thierry COLOMBERO, Directeur Adjoint du Groupe SEMEPA

Architecte en chef : Paolo COLAO

Et visite du Chantier du 2Eme  Groupe scolaire d’Aix-La Duranne. Opération de conception réalisation, premier équipement public du Pays d’Aix développé avec la technologie BIM.

Mandataire : MEDIANE CONSTRUCTION – Philippe DEVEAU, Président Directeur Général.

Architecte : Agence CFL Architecture

10h00 – Accueil café à l’Espace polyvalent Arbois-Duranne (rond-point de l’Aigle de Bonelli, quartier The Camp et Technopole Arbois-Méditerranée)

10h30 – Présentation des origines et des évolutions de l’opération. Enjeux, problématique : du développement économique à la naissance d’un quartier de ville.

Comment, au-delà du renouvellement urbain, répondre pour partie à la nécessité pour la ville d’Aix d’offrir sur l’ensemble de la commune environ 800 logements nouveaux par an (dont 250 à la Duranne).

Les différentes étapes du projet urbain.

Evolution progressive, maturation, consultations publiques, remises en question au fil d’une opération d’aménagement qui rassemble aujourd’hui environ 8 000 habitants, beaucoup de jeunes familles, 25% de logements sociaux,  plusieurs centaines d’entreprises et des projets phares tels que le Technopole de l’environnement Arbois-Méditerranée, la pépinière d’entreprises Clean Tech et le campus du futur The Camp.

11h00 – Parcours en bus en différents points du quartier :

Hauts de La Duranne (développement à 2 ans) / futur parc et futur Collège.

Evolution de l’écoquartier (Talweg et Coteau).

Zone d’activités, du tertiaire, des nouvelles technologies, des start-ups.

Secteur Technopole / The Camp.

Axes routiers, dessertes, mobilités.

11h30Aix-La Duranne (partie Est) : Le Grand Vallat :

Espaces publics, Promenade du Grand Vallat, Crèche, Mairie annexe, Plaine des sports.

Projet du Village provençal, autour d’une bastide remarquable.

Requalification du site industriel d’origine (Adrian) et Aix Campus Areva, quartier d’habitation avec Nexity.

12h00Visite du Chantier du 2Eme  Groupe scolaire d’Aix-La Duranne :

Présentation du projet Conception-réalisation et de son déroulement en un temps record, technologie BIM, pour une ouverture à la rentrée 2018.

12h30 – Trajet en bus jusqu’au parking du départ (Espace polyvalent).

13h00 – Déjeuner au Restaurant du BEST WESTERN HOTEL de l’ARBOIS (Stationnement sur place).

Au restaurant, Mot d’accueil de Mr Jean-Marc PERRIN, Adjoint au Maire d’Aix-en-Provence en charge d’Aix-La Duranne, Conseiller départemental des Bouches-du-Rhône.

Lundi 18 Décembre – ASSEMBLÉE GÉNÉRALE 2017 et SOIRÉE ANNUELLE

19h00/20h00 – Assemblée Générale 2017 de tous les Membres AMO Provence Méditerranée

Ordre du Jour :

Bilan annuel 2016/2017 :
. Compte-rendu des Activités 2017
. Les nouveaux Adhérents en 2017
. Les Visites, Les Commissions de travail et les autres initiatives (voyage annuel).
. Approbation des Comptes 2016 et Budget estimatif 2017
. Élection (et /ou renouvellement) des Membres du Conseil d’Administration d’AMO.

A partir de 20h00, Soirée Annuelle AMO 2017 (avec accompagnants) dans un décor « Bistro chic New-Yorkais » terrasse chauffée ! Dans une ambiance de partage et d’amitié !

Cocktail dinatoire et ambiance musicale !
Lieu : Bistrot LEONE (Angle Bd Baille et Rue Marengo) 21 Bd Baille – 13006 Marseille

Vendredi 08 Décembre – Visite UNIV’R LONGCHAMP (Marseille 1er)

Visite de l’ensemble Immobilier ; une nouvelle impulsion d’un site chargé d’histoire    

Maîtres d’Ouvrage : EIFFAGE IMMOBILIER Sud-Est et la Caisse des Dépôts 

Architectes : CARTA Associés,  Jean-Michel BATTESTI Architectes & Associés

RV au N° 45 Rue Commandant Mages -13001 Marseille

Accueil dans la Salle Polyvalente.

Univ’R Longchamp traduit concrètement la volonté d’Eiffage Immobilier et de la Caisse des Dépôts d’être acteurs de l’aménagement urbain aux côtés de la Ville de Marseille.

L’enjeu est de reconstituer un lieu de vie de qualité en réponse aux enjeux urbains marseillais, favorisant la mixité intergénérationnelle et la présence de services de proximité, pour assurer le confort des habitants et des usagers tout en respectant la vocation sociétale historique du lieu.

Bien plus qu’une opération immobilière, Univ’R Longchamp relève le défi de rétablir un trait d’union entre les différents quartiers du secteur et s’articule autour de trois grands axes :

Réaliser un lieu de vie intergénérationnel, 

Développer les services de proximité, 

Réintroduire des espaces verts en coeur d’îlot. 

L’ambition du projet a emporté l’adhésion de la Ville de Marseille, désireuse de favoriser la rénovation et le développement de ce terrain en friche en attente de renouveau.

Un investissement mené depuis 10 ans par Eiffage Immobilier et la Caisse des Dépôts pour transformer un terrain de 1,2 hectare en un véritable cœur de ville.

Intervenants :

Alain ARGILLIER, Directeur, EIFFAGE Immobilier Sud-Est

Hervé GATINEAU , Directeur des Grands Projets, EIFFAGE Immobilier Sud-Est

Stephan BERNARD, Architecte, CARTA Associés

Jean-Michel BATTESTI, Architecte, JM BATTESTI Architectes & Associés

 Programme, soit 22 000 m2 d’espaces de vie (travaux en cours) :

. 228 logements et activités en pieds d’immeuble

. 1 Résidence pour étudiants de 117 Chambres

. 1 crèche privée de 42 berceaux

. 4 500 m2 de commerces répartis sur deux espaces différents dont une moyenne surface alimentaire  . Plus de 500 places de stationnement en sous-sol

. 9 000 m2 d’espaces minéraux et végétaux

. 1 maison de la petite enfance de 10 chambres (pour l’Association des Dames de la Providence)

. 1 école élémentaire et maternelle qui sera réalisée par la Ville de Marseille.  1 Salle polyvalente 1 halte détente / 1 service de gardiennage.

Comme l’indiquent les Architectes, le projet se développe sur un site composé d’un îlot, laissé intact lors de l’urbanisation du 19ème siècle dans le premier arrondissement de Marseille, aux abords de la gare Saint-Charles et du Palais Longchamp.

Le terrain d’assiette présente la particularité d’être situé en contre-haut de l’espace public. Le site est constitué comme un oppidum tenu par des murs de soutènement en bordure de voie.

L’ensemble du programme mixte est édifié autour d’un cœur d’îlot paysager, avec notamment un espace semi-public ouvert sur la ville. Cet espace, d’environ 9 000 m² et dont l’ouverture diurne sera contrôlée par la future copropriété, permettra de traverser l’îlot du Nord au Sud et d’Est en Ouest.

Le terrain de 12 000 m² s’inscrit dans un tissu de centre-ville dense et constitué. L’enjeu est d’opérer une reconversion urbaine de cette parcelle tout en respectant les caractéristiques de son Histoire et l’organisation du bâti environnant.

Ce projet, conçu comme un éco quartier, consiste en la réalisation d’un ensemble immobilier complexe divisé en deux phases de  construction distincte.  Au-delà du geste architectural, c’est tout un pan de l’histoire marseillaise qui s’écrit sur cet îlot, à  l’origine propriété de l’Abbé Fissiaux

12h45/13h00                    Déjeuner-Buffet sur place dans la « Salle Polyvalente ». 

DÉBAT – « Le Métier de Bailleur Social »

JEUDI 30 NOVEMBRE 2017 à 19H00

Office du Tourisme – 11 La Canebière – 13001 Marseille

Avec

Pierre CICCOTTO – Directeur de l’Economie Mixte, de l’Evolution Territoriale et des Projets Urbains en Paca – HABITAT en REGION 

Frédéric GAIGNON – Directeur Administratif et Financier – LOGIREM 

Jean-Luc B0NDON – Directeur du Développement, de la Maîtrise d’Ouvrage et du Renouvellement Urbain – ERILIA

. Introduction par Pierre CICCOTTO, Directeur de l’Economie Mixte, de l’Evolution Territoriale et des Projets Urbains en Paca – Habitat en Région Services et présentation d’Habitat en Région, structure de réflexion collective, rassemblant de nombreux organismes de logement social. Présentation des divers outils dédiés au logement social – Les modes de gouvernance – Les relations avec les collectivités et l’Etat.

. Le contexte financier par Frédéric GAIGNON,  Directeur Administratif et Financier – LOGIREM. Les financements de fonctionnement – L’utilisation des fonds propres – Les subventions – Le financement des développements et de l’entretien du patrimoine.

. L’opérationnel par Jean Luc BONDON,  Directeur du Développement, de la Maîtrise d’Ouvrage et du Renouvellement Urbain – ERILIA. La stratégie du développement – La maintenance et l’entretien du patrimoine – Le montage d’opérations – Le contexte réglementaire – Exposé sur la base d’un exemple concret.

. Actualités sur les dernières mesures gouvernementales concernant le logement social.

. Débat  – Questions / Réponses

 

08 au 11 NOVEMBRE 2017 VOYAGE ANNUEL à MUNICH

Voyage d’étude annuel AMO Provence – MUNICH (Allemagne)

POUR UNE VILLE URBAINE, COMPACTE ET VERTE

Organisé grâce au soutien des Industriels, Membres AMO Provence

ELECTRICITÉ de France / ENEDIS / GRDF

PRO BUREAU AMENAGEMENT- STEELCASE / JACOB DELAFON

KNAUF AMF / LAFARGE / LEGRAND / DELTA LIGHT

SONEPAR MÉDITERRANÉE / FORBO / SOPREMA / HOYEZ SA                                          

Programme étudié par Claudine ANGLÈS « Ailleurs Culture » 

Capitale du Land de Bavière, Munich est parmi les métropoles les plus dynamiques d’Allemagne. L’intervention d’Architectes de dimension nationale et internationale marque de façon nouvelle le caractère de la ville, capable d’accueillir chaque année des milliers de nouveaux habitants ainsi que d’attirer de grandes Entreprises nationales ou multinationales. A la pointe dans le domaine scientifique, de grands projets universitaires s’associent à des projets d’architecture ambitieux et innovants. Munich est également pionnière dans les défis majeurs que sont la gestion des ressources, l’énergie, le climat, la mobilité et la communication.                               

JOUR 1 – Mercredi 08 Novembre 2017 / 14H50 : Arrivée à l’aéroport Franz-Josef-Strauss.

Accueil par 2 guides Architectes francophones et transfert en car vers le centre. Arrêt en chemin dans le pôle Universitaire de Garching. Situé à 15km au nord de la ville, le site est en plein développement et compte de nombreux instituts scientifiques reliés entre eux par des espaces publics et des espaces verts. Un métro, dont les bouches sont végétalisées, permet de rejoindre le centre-ville en 20mn. Inclus depuis 2006 dans  les « Universités d’élites », 13000 étudiants y suivent un cursus universitaire. Regard sur quelques bâtiments remarquables :

Station de métro “Garching Forschungszentrum” – Architectes Léon Wohlhage Wernik, Berlin – 2006

  • Auditorium Interims Audimax – Architectes Deubzer König Rimmel, Munich – 2011
  • Faculté de Mathématique et d’informatique – Architectes BMBW, Munich – 2002
  • Extension du siège de l’observatoire européen austral (ESO) – Architectes Fehling and Gogel, Berlin, Auer + Weber + Associated, Munich – 2013
  • «Maison de l’Astronomie» de l’ESO, incluant le Planetarium Supernova – Architectes mm+, Ouverture printemps 2018, puis, route vers le quartier de Schwabing, situé au nord-ouest du centre historique de Munich.

Du car, vue sur le stade Allianz Arena, Architectes Herzog & de Meuron 2005, dont la couleur des 700 coussins d’air se transforme les soirs de match. Ancien quartier bohême et populaire, Schwabing est en plein essor et mute vers un quartier tertiaire. D’importants projets de logements y voient le jour comme le wagnisART installé dans une ancienne caserne – Architectes Schindler & Walter Hable, 2016. 5 bâtiments sont connectés entre eux par des passerelles. Visite du projet. A Parkstadt Schwabing, des sociétés internationales comme Microsoft, Amazon, OSRAM et IBM y installent leurs sièges. Des architectures de verre et d’acier émergent au milieu d’espaces verts.

Parcours en car :

  • Microsoft Headquarters, Architectes GSP, 2015
  • Amazon et OSRAM (“THE M.PIRE”), Architectes Helmut Jahn (Murphy/Jahn, Chicago), 2008- 2010
  • Highlighttowers, Architectes Helmut Jahn (Murphy/Jahn, Chicago), 2008

 Vers 19H15 : Installation à l’HOTEL (hôtel 3* supérieur), situé à environ 15mn à pied de la zone piétonne du centre historique.

20H00 : Rendez-vous dans le hall de l’hôtel et départ à pied.

20H15 : Dîner – Restaurant à proximité + Nuit.

 JOUR 2 – Jeudi 09 Novembre 2017

08H30 : Rendez-vous dans le hall. Départ en car pour le «City Planning Department» de Munich.

09H00 : Rencontre avec le Directeur de l’agence de l’Urbanisme, pour une présentation des grands projets de la ville et des enjeux environnementaux.

10H30 : A pied pour une première découverte du centre historique qui réunit de magnifiques monuments anciens, modernes et des réalisations architecturales contemporaines.

  • Place du marché avec le Viktualienmarktet l’ancienne Halle aux blés rénovée Schrannenhalle datant de 1850
  • Angerhof
    Projet mixte de bureaux, logements, parkings et commerces
    Architectes Steilde, Munich 2008
  • Jewish Centre
    Comprenant une synagogue, un centre communautaire et un musée
    Architectes Wandel Hoefer Lorch, Saarbrücken, 2007
  • Alter Hof – Rénovation et extension d’un ensemble historique, Architectes Auer + Weber + Associated, Munich & Peter Kulka Architects, Cologne, 2006
  • Palais de l’Opera
    Architectes Hilmer, Sattler & Albrecht, Munich, 2013
  • Marienplatz et sa cathédrale, cœur de la vieille ville

13H00 : Déjeuner dans l’un des plus vieux restaurants du centre réhabilité en 2015, Architectes Hild & K, Munich.

Transfert en car pour la visite de l’église Herz- Jesu (du Sacré-Cœur-de-Jésus), Architectes Allmann Sattler Wappner, Munich, 2000. Cette église toute en transparence à la forme cubique, offre un très fort contraste avec le quartier environnant où elle est implantée. Elle est construite en bois, verre et béton.

Transfert vers le quartier de Maxvorstadt. Détruit pendant la seconde guerre mondiale,  il a vu naître l’idéologie nazie. Il est aujourd’hui le quartier des Arts où se succèdent des bâtiments devenus emblématiques et qui abritent des collections d’exception :

· Galerie Lenbachhaus

2 lieux d’expositions pour la collection permanente Der Blaue Reiter (le cavalier bleu), mouvement expressionniste fondé à Munich en 1912, et pour des expositions temporaires. Norman Foster y a harmonieusement fusionné la villa d’inspiration toscane du XIXème siècle à un cube couleur or. Rénovation et extension –  Architectes Norman Foster 2013

  • Centre de documentation sur le National Socialisme – NS Dokumentation Centre. Construit à l’emplacement de la Maison Brune, quartier général du nazisme, le bâtiment cubique est épuré et rayé de noir. Il retrace la montée du nazisme qui prit ses fondements dans la ville même de Munich. Architectes Georg Scheel Wetzel, Berlin, 2015
  • Musée Egyptien “HFF” – University of Television and Movie. Les collections du musée national d’art égyptien  s’exposent dans un bâtiment souterrain de 400m2, conçu tout en longueur en béton, verre et acier. Architectes Peter Böhm, Köln, 2013
  • Ancienne Pinacothèque Leo von Klenze, 1836, Hans Döllgast 1957
  • Nouvelle Pinacothèque Bâtiment post-moderniste, Architectes d’Alexander von Branca 1981
  • Musée Brandhorst. Ce musée d’art contemporain offre une façade qui semble animée grâce à des lamelles en céramique de 23 couleurs différentes. Il utilise l’énergie solaire. Architectes Sauerbruch & Hutton, Berlin 2009
  • Pinacothèque des Modernes. Cet édifice qui s’étend sur 12000m2 réunit quatre musées différents: Peinture, Art graphique, Architecture et Design. La rotonde de verre ainsi que le toit vitré favorise l’éclairage naturel de cet immense bâtiment de béton blanc. Architectes Stephan Braunfels, Berlin 2002.

19H45 : Rendez-vous dans le hall pour un départ en car pour le diner.

JOUR 3 – Vendredi 10 Novembre 2017

Rendez-vous dans le hall. Départ en bus jusqu’à Sendlinger Tor, l’une des portes appartenant aux anciennes fortifications de la ville du XIVème siècle.

Continuation de la découverte du centre historique avec notamment ses beaux passages couverts à la décoration moderne.

  • Eglise des Frères Asam
    Architectes Frères Asam, 1734
  • Passage Hofstatt
    Architectes Marcel Meili, Markus Peter, Zürich, 2013
  • Garage Salvator
    Architectes Peter Haimerl, Munich 2006
  • Passage Five Yards
    Architectes Herzog & de Meuron, Bâle, 2003
  • Siège de Siemens
    Architectes Henning Larsen, Copenhague, 2016

Parcours de visites en car et à pied :

  • l’Eco-quartier Ackermannbogen

Ackermannbogen est une parfaite illustration de quartier privilégiant  des bâtiments éco-responsables, des espaces verts, des moyens de déplacement doux et des énergies renouvelables. Anciennes casernes militaires à seulement 3 kilomètres du centre historique, ce nouveau quartier propose à ses 5000 habitants de tous âges et horizons sociaux, une autre approche du « vivre ensemble ».

Des logements subventionnés par la mairie jouxtent de petites villas de plein-pied avec jardin, des panneaux solaires alimentent 300 appartements en électricité et des travaux d’intérêt communs effectués par chaque habitant (jardinage…) permettent de créer du lien social.
Visite du quartier avec notamment l’ensemble de logements coopératifs «Wagnis 4» (A2freising architekten et cityplanner, 2013).

  • Puis, en car pour le BMW Welt « le monde de BMW », Architectes Coop Himmelb (l) au, Vienne, 2007. Représentant le prestige de la marque, ce bâtiment de 16000m2 de verre et d’acier dont le toit est couvert de panneaux solaires, abrite entre autres le centre de recherches et d’expositions des modèles BMW.
  • 12H45 : Déjeuner au sein de ce bâtiment futuriste.
  • Départ à pied pour le siège social de BMW, tour de bureaux composée de quatre cylindres accolés – Architectes Karl Schwanzer, Vienne, 1972.

Situé de l’autre côté de la route, une passerelle en béton permet d’y accéder, ainsi qu’à son musée. Surnommé la soucoupe, le musée a rouvert en 2008 avec une nouvelle scénographie spectaculaire présentant les différents modèles de la firme bavaroise. Ses escaliers en colimaçon hélicoïdaux sont inspirés du Musée Guggenheim de New York. 

  • La journée se terminera avec la visite du Village Olympique, un complexe sportif construit pour les Jeux olympiques de 1972. Le toit d’acier et de verre en forme de tente du Stade Olympique, et la tour de télévision de 290m de haut sont les symboles modernes de la ville.

 Regard sur :

  • l’ancien quartier des athlètes dont les bungalows ont été reconvertis en logements étudiants; Architectes ARGE Werner Wirsing & bogevischs buero, Munich, 2012
  • la résidence étudiante. Architectes Günther Eckert, Münich, 1972, knerer & lang, Dresden 2012
  • le stade et la piscine Olympique. Architectes Behnisch & Partner, Frei Otto, Stuttgart 1972

17H15 : Retour à l’hôtel en car / Dîner libre + Soirée libre.

 

JOUR 4 – Samedi 11 Novembre 2017 (LIBRE)

Matinée libre + Déjeuner libre.

19H45 – Décollage à destination de Marseille, sur vol direct.

21H25 – Arrivée à l’aéroport de Marseille Provence.

Vendredi 20 Octobre 2017 – Visite d’un VILLAGE de VACANCES URBAIN (Ex maternité de la Belle de Mai)

Organisée en collaboration avec « Les Villages Clubs du Soleil »

Maître d’Ouvrage : SCI (45% Caisse des Dépôts et consignations / 55% Villages Clubs du Soleil).

Assistant à maîtrise d’ouvrage: MBC

Architectes : FRADIN WECK Architecture

10h30 : Accueil des participants23 Rue François Simon13003 Marseille (Salle Séminaire / Pause Café)

Intervenants :

Hubert MAZELLA – Directeur de l’Etablissement

Jacques FRADIN – FRADIN WECK Architecture

L’opérateur du tourisme social et solidaire réalise 124 chambres (360 lits) dans l’ancienne maternité qui était située au cœur du quartier en renouvellement urbain de la Belle de Mai, en face de la Friche de la Belle de Mai, sur un terrain arboré proche de la Gare Saint-Charles.

Le groupe Villages Clubs du Soleil est né à Marseille en 1960 sous un statut associatif avec comme vocation de proposer des vacances aux plus modestes.

Aujourd’hui, c’est une nouvelle diversification qui voit le jour avec la création du concept de « village en ville ». L’opérateur du tourisme social et solidaire accueillera des familles mais aussi les seniors et l’activité d’affaires qui devrait lui permettre de conserver un panel de mouvements réguliers.

La Ville de Marseille, propriétaire du site, a signé un bail emphytéotique de 45 ans avec le groupe Villages Clubs du Soleil qui versera un loyer annuel de 20 000 euros en augmentation progressive. Cette rénovation a été réalisée sous maîtrise d’ouvrage d’une société civile et immobilière (SCI) détenue par la Caisse des dépôts et consignations (45%) et les Villages Clubs du Soleil (55%). Un prêt bancaire apporte le financement complémentaire.

C’est l’histoire d’une opération réalisée en quatre ans, entre le moment de l’idée et la livraison. Un délai raisonnable pour un projet de réhabilitation d’une ancienne maternité qui a demandé une belle force de conviction.

 Cette restructuration concerne un ensemble composé d’une partie principale en R+2 sur rez-de-chaussée et rez-de-jardin (datant du début du XIXe siècle), et d’extensions, à l’est, l’ouest et au nord, réalisées dans les années 1970.

Pour les Architectes, c’est « un projet neuf qui doit s’adapter à des lieux et à une morphologie du bâtiment », planchers, charpente, cloisonnement et toiture ont été repris en totalité.

La principale intervention architecturale est la terrasse qui court tout le long de la façade sud. A travers un long bandeau de verre donnant sur le jardin, il permet de relier tous les services et d’asseoir le bâtiment. Surmonté d’un belvédère et de terrasses réservées aux chambres, il abrite le restaurant et le bar donnant sur le jardin.

Le rez-de-jardin, partiellement enterré de 80 cm, a été mis en valeur après décaissement du sol naturel, par la construction de surfaces complémentaires servant de socle à l’opération.

Pour le reste, la maîtrise d’œuvre a cherché à préserver au maximum le parti architectural d’origine. Les volumes et les ouvertures principales au Sud ont été conservés en doublant leur nombre dans une trame régulière pour retrouver une façade équilibrée et pouvoir accueillir les 124 chambres de deux à quatre lits (soit 360 lits).

Pour apporter de l’harmonie à l’ensemble, les façades ont été recouvertes d’un enduit lissé et les menuiseries extérieures sont en aluminium thermo-laqué de teinte gris anthracite.

Superficie du terrain: 2,6 ha / Montant de l’investissement: 13 millions d’euros HT

Montant des Travaux : 9 000 000 € HT / Surface : 8 846 m2 / 18 mois de travaux (ouverture Février 2017).

Vendredi 29 SEPTEMBRE (10h00 à 13h00) VISITE « Les DOCKS LIBRES 1 et 2 »

Aménageur, investisseur, financeur : NEXITY

Acteurs politiques et techniques : Ville de Marseille, Marseille Provence Métropole et Marseille Rénovation Urbaine

Concepteurs :

. CARTA Associés (Architecte, concepteur de la 1ère tranche de l’opération et co-concepteur de la 2ème tranche)

. François LECLERCQ & Associés (Architecte, co-concepteur de la 2ème tranche du projet, Architecte-Urbaniste du périmètre Euroméd 2).

Portage du foncier : EPF Paca (Etablissement Public Foncier) pour le compte de la Collectivité.

10h00  « Accueil Café » au Siège NEXITY – 5 Rue René Cassin – 13003 Marseille

Accueil :

Lionel SEROPIAN, Directeur Général, Immobilier Résidentiel Promotion Provence – NEXITY

Stephan BERNARD, Architecte Associé, CARTA Associés. 

François LECLERQ, Architecte François LECLERCQ & Associés

Cette opération est située dans le 3ème arrondissement de Marseille, au cœur d’une opération urbaine globale portant sur un territoire de 25 hectares hérité d’un riche passé industrialo-portuaire, aux portes des périmètres de l’Opération d’Intérêt National EUROMEDITERRANEE 1 et 2. Le Projet initié en 2007 dans le cadre d’un concours remporté par NEXITY et élaboré en étroite collaboration avec l’Etablissement Public Foncier PACA, la Ville de Marseille, la Communauté Urbaine de Marseille Provence et l’EPA EUROMEDITERRANEE, développe un ensemble immobilier mixte de 70.000 m2 à dominante de logements, dont des résidences à vocation hôtelière et étudiante, des bureaux, des locaux commerciaux en pied d’immeuble, une crèche et des ateliers.

LES DOCKS LIBRES se composent de deux ilots ouverts et plantés qui tendent à assurer le lien entre un tissu existant en pleine mutation (Quartier de Saint Mauront) et la ville nouvelle émergente (EUROMED).

L’ilot sud (Les Docks Libres 1) sur le boulevard National s’organise suivant un registre volumétrique alternant des bâtiments dont la hauteur maximale accompagne celle du bâti existant.

L’ilot nord (Les Docks Libres 2) organise le reste du programme en alternant les variations volumétriques (R+8 au R+17).

L’ouverture de l’ensemble est assurée par une passerelle aérienne qui met en relation les deux entités.

LES DOCKS LIBRES ont pour ambition d’amorcer la reconquête urbaine d’un quartier de ville.

Le bien-être des habitants, la mixité sociale et l’accessibilité sont au cœur de sa conception afin de contribuer à la dynamique de ce territoire.

Programmation globale :

. 331 Logements hôteliers / Etudiants / Jeunes actifs

. 293 logements sociaux et intermédiaires

. 648 logements en Accession

5200 m2 tertiaire / Commerces / Activité

 

10h30 – 12h00 Visite des DOCKS LIBRES 1 et 2

Les Docks Libres 1 (Livraison entre 2015 et 2017)

285 logements en accession libre

151 logements sociaux locatifs

130 logements en résidence étudiant

100 logements en résidence hôtelière à vocation sociale

39 logements PLS

Une crèche / des bureaux / des commerces / des ateliers d’Artistes.

Les Docks Libres 2 (en cours de réalisation)

424 logements en accession libre en TVA 20% et 5,5%

103 logements locatifs sociaux vendus en bloc à Immobilière 3 F

Des commerces

12h10 – 12h40   Visite du programme « Le VILLAGE URBAIN » situé au n° 47 Rue Auphan boulevard Charpentier (3ème)

Architectes : Agences FRANCOIS LECLERCQ & ASSOCIES / ZAKARIAN – NAVELET

Le projet initié par la Ville de Marseille dans le cadre d’une consultation lancée en 2011 par l’EPF, développe 113 Logements sur l’ilot Sud et 71 sur l’ilot Nord.

Située à 200 m du métro « National », elle est proche du secteur d’Euroméditerranée et de toutes les commodités dans un quartier en pleine rénovation urbaine. Les livraisons s’échelonnent de juin 2017 à Juin 2018.

13h00 – 14h00  Retour au Siège de NEXITY et buffet « déjeuner » sur place à disposition du groupe AMO.

SOIRÉE ESTIVALE du 06 JUILLET 2017 – CLUB PERNOD

Depuis sa magnifique terrasse avec vue panoramique sur le Vieux-Port !

Le CLUB PERNOD accueille cette année les Membres d’AMO pour leur « Soirée Estivale » !!

Dégustation de « spiritueux » de la gamme PERNOD…

Assortiments de produits de la mer…

Le véritable « tataki » cuisiné sur plancha…

Macarons et perles de Tropézienne…

Ambiance de partage et d’amitié animée par le duo de variétés internationales « CANDY FROZEN »

Vendredi 23 JUIN 2017 (10h00 à 12h45 + Buffet), sur le site de Smartseille / Euroméd II Présentation de 2 programmes

Avec EIFFAGE Immobilier – Promoteur et Maître d’Ouvrage, présentation de : 

« Cocoon’Ages – Chers Voisins » (Résidence Intergénérationnelle)

Assistant à Maîtrise d’Ouvrage : Récipro-Cité

Acquéreur et bailleur social : LOGIS MEDITERRANÉE, filiale du Groupe Logement Français

Architectes : Sophie JARDIN et Laurent MATHOULIN – Architectes Associés

Et

Résidence ERILIA (Logements sociaux)

Acquéreur et bailleur social : ERILIA

Architectes : Célina PIGEAT – ATELIER 82

1/ Cocoon ’Ages :

Logis Méditerranée, en partenariat avec Eiffage Immobilier et Récipro-Cité, implante à Marseille, au sein de smartseille l’îlot démonstrateur de l’ÉcoCité Euroméditerranée, la première Résidence intergénérationnelle « Cocoon’Ages-Chers Voisins ».

Dans le projet innovant de Smartseille, la résidence prend place dans l’îlot D. Elle associe une programmation urbaine, architecturale et paysagère, pensée pour faciliter le lien social, avec l‘innovation d’une ingénierie sociale à gouvernance participative, au service des habitants. Recipro-Cité, société d’ingénierie sociale spécialiste de la mixité intergénérationnelle, partenaire d’Eiffage Immobilier dans le cadre du développement de l’offre Cocoon’Ages®, assurera l’offre de services-animation de la résidence. Le gestionnaire animateur favorisera la solidarité et le développement de liens entre les habitants via la création de différentes activités organisées dans les espaces communs. Eiffage prendra en charge pendant deux ans cette prestation de services pour donner l’impulsion à ce «vivre ensemble».

Réalisée par Eiffage Construction l’opération d’une surface de plancher (R+1) de 9 340 m2, pour une livraison prévisionnelle en 2019, comprend :

. 94 logements intergénérationnels Cocoon’Ages gérés par Logis Méditerranée,

. 47 logements intermédiaires vendus à SNI, Sté Nationale Immobilière

.  1 crèche de 50 berceaux,

.  1 local de 300 m 2 en rez-de-chaussée aménagée par la ville de Marseille comme cantine scolaire,

.  1 commerce de 150 m2

« Chers Voisins » est un dispositif d’habitat intergénérationnel solidaire à destination du logement social, porté par une Association du même nom. Il est le fruit d’une collaboration entre le Groupe Logement Français et Récipro-Cité, Sté d’ingénierie sociale et territoriale spécialisée dans le vivre-ensemble, et l’Université Jean-Moulin Lyon 3. Les ambitions sociales de « Chers Voisins » s’articulent autour de 3 enjeux :

. Promouvoir la Solidarité intergénérationnelle, notamment à l’attention des personnes âgées ou fragiles.

. Renouer le lien social de proximité en encourageant la convivialité de voisinage.

. Redonner aux ménages du pouvoir d’achat en travaillant sur les économies du « faire-ensemble ».

Le dispositif « Chers Voisins » est aujourd’hui en place dans plusieurs Résidences du Groupe Logement Français en Île de France, Rhône-Alpes et Paca, au bénéficie de plus de 3 000 Habitants.

Eiffage immobilier a engagé une vingtaine de projets avec Récipro-Cité en France. Pour Logis Méditerranée, ce dispositif est déployé sur 99 logements de la commune de Roquevaire depuis novembre 2016.

L’opération à Marseille, dont le montant des travaux s’élève à près de 17 millions d’euros HT, est la première à sortir de terre.

2/ Résidence ERILIA – 49 Logements sociaux (R+1 à R+7)

3585 m2 SDP / 39 Droits à stationner

49 logements, soit 7 T2 (14%), 30 T3 (61%), 11 T4 (22%), 1 T5 (2%)

Labels : BDM – NF Logements – Handitoit (3u).

Tablophone/ Contrôle d’accès / Conciergerie de 350 m2 avec services sédentaires et services nomades

Livraison : 3èm TR 2017

10h00 – Rendez-vous MAISON de PROJET (Rue du Devoir – 13015 / à côté de l’Hotel B&B) Coordonnées GPS 43°19’28.9’’N 5°21’51.4’’E / Stationnement autorisé parking Hotel B&B spécialement pour la visite AMO.

Présentation générale « Smartseille et ses projets – L’écoquartier démonstrateur »

. Hervé GATINEAU, Directeur des Grands Projets, EIFFAGE Immobilier

1/ Résidence Cocoon ’Ages – Chers Voisins  avec les acteurs concernés   

Sandrine BORDIN, Présidente du Directoire, Logis Méditerranée

S. JARDIN & L. MATHOULIN, Architectes Associés

2/ Résidence ERILA avec les acteurs concernés (et visite)

Djilali DEROUICHE, Directeur Adjoint Chargé de la Maitrise d’Ouvrage, ERILIA

Célina PIGEAT, Architecte, Atelier 82

12h45 à 14h45 « Buffet champêtre » dans la MAISON de PROJET, Rue du Devoir (à côté de l’Hotel B&B).

DÉBAT AMO le Jeudi 08 JUIN 2017 à 19h00 (Office du Tourisme) avec Eric FERRARI – Président, FAYAT Bâtiment

Animé par Gilles Féraud, Architecte, CFL Architecture (Vice-Président d’AMO)

JEUDI 08 JUIN  2017 à 19H00

Thème du débat : 

Face au développement de nouveaux modes de dévolution des marchés de travaux de plus en plus variés, échanges avec Eric FERRARI – Président, FAYAT Bâtiment

Et les professionnels d’AMO représentés par :

. Daniel DELUY, M2DC Concept, Architecte

. Gérard CERRITO, CCD Architecture, Architecte

. Bernard  CASSE, INGECO (Economiste)

. Véronique VIDAL, OBRA Ingénierie (Ingénierie)

 LIeu : Office du Tourisme – 11 La Canebière – 13001 Marseille

(Utiliser Entrée n°3 – extrémité droite, bâtiment vue de face) – Salle des conférences au 3ème étage). (Parking Place Général de Gaulle à proximité).

Les nouveaux modes de dévolution des marchés de travaux : procédure PPP (Partenariat Public Privé), CR (Conception-Réalisation), CREM (Conception Réalisation Maintenance), marchés en AOT (Autorisation d’Occupation Temporaire), etc.,  ont changé les habitudes des acteurs de la construction.

Les Professionnels d’AMO ont souhaité questionner un acteur de la région sur ses nouvelles méthodes face à ces nouveaux enjeux.

Les thèmes abordés :

. Le choix des équipes de maîtrise d’œuvre/ suivant quels critères ?

. Quelle organisation en interne, quel type de cellule  spécifique dédiée, comment sont encadrées les études ?

. Quels sont les avantages et inconvénients de ces nouveaux modes de marchés ?

. Comment l’incontournable dimension BIM s’est-elle intégrée en interne dans l’Entreprise ?

. Ces mode de marchés ont-ils modifié la méthodologie de chantier de l’entreprise : organisation / planning / gestion des sous traitants… ?

. Les programmes et toutes tailles de projets sont- ils compatibles avec ces  nouveaux modes de dévolution de marchés (logements, équipements publics, hôpitaux) ?

. Quels bilans retire-t-il de ce type d’expérience ?

Vendredi 02 JUIN 2017 à 10h30, présentation et visite de L’UHSA – UNITE HOSPITALIERE SPECIALEMENT AMENAGÉE de 60 Lits sur le site du CHS Edouard Toulouse

Maître d’Ouvrage : AP-HM – Assistance Publique Hôpitaux de Marseille

Programmiste : ICADE

Opération CONCEPTION-REALISATION

Mandataire Groupement Entreprise Générale : LEON GROSSE

Architecte : BONNIER Architectes (Aix)

Bet Lots Techniques & VRD : AD2i Ingénierie (Aix)

Bet HQE : EODD (Lyon)

Bet Structures : Ingénierie 84 (Cavaillon)

Bureau de Contrôle : VERITAS (Aix)

Coordonnateur S.P.S. : YSEIS (Maison Alfort)

10h30   Rendez-vous au PEP, Poste d’entrée Principale de L’UHSA (Immeuble Blanc).

Pause Café sur place offerte par LEON GROSSE Site du CHS Edouard Toulouse, Bd Pierre Dramard – 13015 Marseille

Depuis Marseille, Autoroute Nord A7 – Sortie 32 « Hôpital Nord » / Prendre à droite et au premier Rond Point, Bâtiment blanc en contre-bas du Rond-Point. Stationnement à proximité.

L’UHSA est une unité de soins hospitalière pour les personnes détenues (hommes, femmes, mineurs) de tout ou partie d’une région pénitentiaire.

Les patients sont admis sur indication et décisions médicales pour des épisodes de décompensation psychiatrique. La durée de séjour est nécessairement limitée.

Les soins sur site pénitentiaire demeureront le pivot du dispositif.

A noter que l’UHSA n’est pas une prison-hôpital et qu’elle n’accueillera que des personnes sous écrou incarcérées.

Implantée à Marseille, cette UHSA de 60 Lits répondra aux besoins de la Région Paca et Corse. Dans une Seconde tranche, elle sera complétée par la réalisation d’une UHSA de 40 lits à Nice.

Surfaces du projet : S.U. totale : 3006 m2/ S.D.O. totale : 4078 m2 / S.H.O.N. environ : 4280 m2 Début des Travaux GO : Août 2015 / Fin des Travaux GO : Septembre 2016.

Fin des Travaux TCE : Mars 2017 – Montant du projet TCE : 12 693 000 € HT

Intervenants :

Mme Ingrid LEROY : Chef de Projet, AP-HM (Maître d’Ouvrage)

Mr Benoît BONNIER : Architecte

Mr Nicolas MENARD : Directeur Travaux, LEON GROSSE

Mr Guillaume WEISS : Chef de Projet, LEON GROSSE

Présentation sur place au rez de chaussée, autour des panneaux, et parcours de visite dans le bâtiment.

Jeudi 11 et Vendredi 12 MAI – Parcours à travers les réalisations et les projets d’aménagement de la Ville de GRENOBLE

Séjour organisé en collaboration avec Gérard CERRITO, CCD Architecture, Membre du Bureau d’AMO, Architecte Conseil de l’Etat, Département de l’Isère (38). 

JEUDI 11 MAI

12h10 – Départ St Charles TGV

12h24  – Arrêt à la Gare de l’ARBOIS / récupération des Aixois

16h08 – Arrivée à GRENOBLE

Dépôt des bagages à l’Hôtel et parcours à pied à travers le quartier vivant de la CASERNE de BONNE (Eco quartier). Ancienne Caserne libérée en 1994 par l’armée, la position centrale de cette friche militaire d’une superficie de 8,5 hectares représentait  un enjeu d’aménagement et une opportunité très importante pour la ville de Grenoble. Un marché de définition fut lancé en 2000.  Outre la volonté d‘élargissement du centre-ville vers les grands boulevards, un des objectifs prioritaires fut de mener une démarche exemplaire en matière de qualité architecturale et environnementale.

19h00 –  Arrivée « Quai Stéphane JAY », montée en téléphérique sur la Colline de la BASTILLE

La Bastille est un fort militaire du xixe siècle culminant à 476 mètres d’altitude sur les derniers contreforts du massif de la Chartreuse, et dominant de 264 mètres la ville de Grenoble. Accessible en téléphérique, à pied ou en voiture, ce puissant rocher calcaire, qui donne aussi son nom à la colline, est le premier site touristique de l’agglomération grenobloise. Vue panoramique sur Grenoble commentée par Mr Serge GROS, Directeur du CAUE de l’Isère (en fonction de ses disponibilités).

VENDREDI 12 MAI

09h15 – Accueil sur le DOMAINE UNIVERSITAIRE de Grenoble  – Direction de l’aménagement durable. 

Intervenant : Mr Jean -François VAILLANT, Directeur de l’aménagement durable

Un lieu aux portes de la ville et totalement ouvert sur le paysage des montagnes. Plan d’urbanisme confié en 1959 par le nouveau doyen Louis WEIL à Georges BOVET qui fixera les principes d’organisation et de style d’architecture très influencés par le mouvement moderne. (Pilotis, toits plats, béton brut de décoffrage, pare soleil, patios).

Désignation en 1990 dans le cadre d’Université 2000 d’un nouvel urbaniste, Peter AHRENDS qui renforcera l’ambiance végétale et le statut de parc du Domaine universitaire et en proposant d’urbaniser l’axe central autour du tramway, de renforcer son dynamisme que l’Opération campus de 2011 accentuera encore. De ces objectifs naîtrons notamment sous le crayon de Clément CACOUB le lieu emblématique de la place centrale ainsi que la bibliothèque des sciences et l’amphi « Weil » tous deux ayant reçu le label Patrimoine du XXe siècle.

Le projet stratégique « Grenoble Université de l’Innovation » constitue le cadre dans lequel s’inscrivent les différents projets d’aménagement, d’enseignement et de recherche, tant sur le Domaine universitaire que sur le site de la Presqu’île scientifique. Le programme de développement immobilier engagé grâce à l’Opération Campus à Grenoble concerne 46 équipements en construction ou en rénovation sur la Presqu’île de Grenoble et sur le Domaine universitaire. Il compte de nombreux projets pour la qualité de la vie de Campus (logements, restauration, équipements sportifs, etc.) mais aussi de grands projets structurants pour la recherche et la formation.

14h15 – Accueil par la « SEM InnoVia Grenoble Durablement », Société d’Économie Mixte d’Aménagement de la Ville de Grenoble.

RdV au Bâtiment CANOPEA / Présentation des projets autour de la maquette et parcours pédestre sur site.

Intervenant : M. Fabrice GLEIZE, Directeur du développement, SEM InnoVia Grenoble Durablement.

La vocation de la SEM InnoVia Grenoble Durablement est d’être un partenaire opérationnel de la Ville de Grenoble pour les opérations d’aménagement à caractère économique. Présentation de « Grenoble Presqu’île », considérée comme le « poumon économique » de la Métropole grenobloise. Forte de l’expérience des grands projets urbains grenoblois (Ecoquartier de Bonne & Bouchayer-Viallet…) et de l’expertise technologique du pôle d’innovation grenoblois, la Presqu’île s’est vue attribuer le projet EcoCité expérimentale. Tout est mis en œuvre pour réduire l’empreinte écologique et viser un bilan carbone neutre, en proposant des solutions innovantes.
En intégrant, dès la conception du projet, les questions relatives à la mobilité (tramway notamment) et à la maîtrise de l’énergie, c’est l’avenir de la ville qui s’écrit à Grenoble Presqu’île. Visite du secteur CAMBRIDGE – Architecte en chef / Urbaniste, Agence De PORTZAMPARC.

17h07 – Départ Gare de GRENOBLE  TGV N° 96642 / 18h05  – Correspondance à Valence

19H30 – Arrivée à la Gare de l’ARBOIS / Dépôt des Aixois

19h48 – Arrivée à MARSEILLE Gare St Charles

Vendredi 07 AVRIL 2017 à 10h30 – Présentation et visite de 4 programmes édifiés dans la « Cité de la Méditerranée »

« Le MAJOR » Maître d’Ouvrage : PITCH Promotion

« AMARRAGE » Maître d’Ouvrage : PITCH Promotion en Co promotion avec CONSTRUCTA

« Le CASTEL » Maître d’Ouvrage : EIFFAGE Immobilier

Architectes : Patrick Poissonnier, Alain Ferran & Associés

« SCHUMAN-MAZENOD » Maître d’Ouvrage : PITCH Promotion / Assistant à Maîtrise d’Ouvrage : LC2I / Architectes : MAP Architecture

Se développant entre l’entrée du Vieux-Port et Arenc,  la « Cité de la Méditerranée » est l’un des programmes les plus ambitieux d’Euroméditerranée, qui s’inscrit dans le cadre de nouvelles relations entre ville et port.

Le réaménagement de la façade maritime est un enjeu urbain majeur, car il permet de redynamiser le centre ville et le port en recréant des connections entre ces deux sites.

 10h30: Rendez-vous devant l’immeuble « LE MAJOR » 9 Rue Mazenod, 13002 (Rue située aux pieds des escaliers derrière la Major) (Stationnement à proximité ou parking « Mucem » ou «Terrasses du Port » ou « République »). Pause Café offerte par P. Poissonnier, A. Ferran & Associés.

Intervenants : Nicolas GEX, Directeur d’Agence, Pitch Promotion et Patrick POISSONNIER, Architecte Associé, Agence P. Poissonnier – A. Ferran & Associés.

. « Le MAJOR » est né de la réhabilitation d’un bâtiment du XIXe siècle, appartenant à la compagnie de navigation Frayssinet. Entre porche monumental, matériaux bruts et lignes plus contemporaines soulignées par des terrasses avec vues, persiennes et loggias élancées tout au long des appartements en attique, elle acquiert son cachet unique et emblématique. Les appartements, du 2 aux 4 pièces, sont à la hauteur de l’architecture, offrant de beaux espaces dans les pièces de vie, les chambres et de larges ouvertures. A mi-chemin entre le Vieux-Port et Arenc, les commerces, services, écoles, équipements sportifs, et de Loisirs sont accessibles.

SHON : 6 573 m2 / Programme : 86 Logements / Livraison 4 Tr 16 / Certifié NF Logement – Certification BBC.

Vue depuis l’esplanade Jean-Paul II (Major) 

 . « AMARRAGE » (Immeuble en béton blanc Rue Mazenod)

Cette résidence apparait comme un navire d’élégance. Contemporaine et d’un blanc immaculé, elle reflète la lumière naturelle qui ensoleille la ville. Dotée de balcons et de loggias en retrait, elle offre des vues d’exception sur la cathédrale Sainte-Marie Majeure, la Mer et la cité phocéenne. Dès le 4ème étage, les appartements dévoilent de belles hauteurs sous plafond, pour une vraie sensation d’espace intérieur. Les appartements, dotés de beaux volumes, profitent de vues dégagées sur la Major et la Méditerranée.

SHON : 6 736 m2 / Programme : 26 Logements de grands standing et 180 Chambres  Etudiants / Opération en Co promotion avec Constructa / Livraison : 1 Tr 17 / Certifié NF Logement – HQE pour la Résidence Etudiants.

11H15 « Le Projet « SCHUMAN/MAZENOD » Réhabilitation et construction neuve / 4 Bâtiments pour un projet.

Ce projet fait l’angle entre le Bd R.Schuman et la Rue Mazenod et la Rue JF Leca. Il s’agit de la moitié d’un ilot.

4 immeubles composent le bâti actuel du foncier. La Rue R.Schuman sera recomposée avec d’un côté un immeuble de bureaux réhabilité, et sur l’angle Schuman/Leca un nouvel immeuble de logements. A l’angle Mazenod /Leca, d’anciens ateliers SNCM seront réhabilités dans le respect d’une architecture remarquable d’origine. Dans le prolongement du bâtiment classé, d’autres ateliers seront démolis en faveur de logements collectifs.

11h45  « LE CASTEL » RV au N° 61 Bd des Dames – 13002 / Rassemblement : Bureau des Ventes (Espace Musée) Projection film et parcours dans les étages jusqu’à la terrasse.

Intervenants :

. Hervé GATINEAU, Directeur des Grands Projets, EIFFAGE Immobilier Méditerranée

. Maxime DUHARD, Directeur Travaux, EIFFAGE

. Maximilien DUBAJ, Responsable de Programme, EIFFAGE Immobilier Méditerranée

. Alain FERRAN, Architecte Associé, Agence P. Poissonnier – A. Ferran & Associés.

À l’angle du boulevard des Dames et du quai de la Joliette se dresse l‘ancienne agence de la Compagnie Générale Transatlantique. Ce bâtiment Art Déco réalisé en 1929 par l’Architecte Gaston Castel se caractérise par sa large façade et ses ferronneries remarquables de la Maison SUBES. Le projet s’inscrit pleinement dans l’expression de minéralité souhaitée par Gaston CASTEL. Les façades classées seront conservées et restaurées. De même que la Tour horloge, symbole de la modernité et de la ponctualité de la Compagnie Générale Transatlantique. Les trumeaux volontairement décalés en quinconce sont repris et déclinés dans la trame de façades en surélévation afin d’obtenir un seul bâtiment en volumétrie et expression.

Le bâtiment d’origine, d’une surface de 13 600 m² SDP, sera agrandi par reconstruction et surélévation, pour atteindre une surface totale de 23 400 m² SDP environ. Le délai de réalisation est estimé à une durée de 30 mois environ (livraison prévue fin 2018).

SYNTHESE DU PROGRAMME (SDP) :

LOGEMENTS 8.100 m² (115 logements)  / BUREAUX 9.100 m² (Bureaux neufs 6.200 m² – Bureaux restructurés 2.900 m²)

COMMERCES 1.310 m² / RÉSIDENCE TOURISME 4* 4.900 m² (131 chambres) / PARKING (3 NIVEAUX) 228 places.

12h45: Déjeuner Restaurant « Le CAFOUCH AUX SAVEURS » 20 Rue Mazenod – 13002 Marseille

Vendredi 03 Mars 2017 à 10h – Présentation et visite Le futur PALAIS des SPORTS du PAYS d’Aix 2017 – l’ANNÉE de l’ARÉNA

Visite organisée avec le soutien du Groupe SEMEPA

Maîtrise d’Ouvrage

Groupe SEMEPA / SPLA Pays d’Aix Territoires pour le compte de la ville d’AIX EN PROVENCE

Equipe «Conception-Réalisation»

Mandataire : FAYAT Bâtiment

Architectes : AUER-WEBER et Christophe GULIZZI

BET : CTE – ARTELIA

et VRI, SEREC, KANJU, ALTIA, R2M, AXIMA Concept, INEO Provence et Côte d’Azur

Le futur Palais des sports du Pays d’Aix sera achevé en Octobre 2017.

Autour de l’Aréna, seront également opérationnels le nouveau Pôle d’échanges, l’échangeur des 3 Pigeons en sortie d’autoroute et les travaux sur la RD 59.

Parmi les 4 projets en concurrence, c’est celui des Agences d’Architecture Auer-Weber et  Christophe Gulizzi qui a retenu l’attention du jury.

Située en entrée d’Aix-en-Provence, au sud de Luynes, le long de l’A51 reliant Aix et Marseille, la future ARENA du Pays d’Aix offrira au territoire et au monde sportif métropolitain un geste architectural audacieux et susceptible de donner une forte identité à l’équipement. La décomposition des structures offre une dynamique, une allégorie architecturale du mouvement et du sport. Mais le projet est aussi respectueux de son site, soucieux de l’intégration paysagère des aires extérieures, en harmonie avec la topographie du lieu. Le projet lauréat se caractérise aussi par sa très grande multifonctionnalité, gage d’un fonctionnement et d’une rentabilité supérieures dans la durée.

Un point de repère dans le paysage avec ses 3 kms d’anneaux de façade en aluminium laqué. Elle aura une capacité modulable pouvant aller jusqu’à 6 000 places assises en configuration handball (PAUC Handball club résident) et jusqu’à 8 500 places en configuration spectacle.

Une salle attenante de 1 000 places  sera dédiée pour les rencontres de l’équipe réserve et d’autres clubs, ainsi que pour l’organisation de conventions ou d’assemblées générales.

Outre une grande salle de réception pour les partenaires, le palais des sports du Pays d’Aix disposera de loges donnant sur les deux salles.

L’Aréna sera livrée en octobre 2017, au terme d’un chantier XXL ayant duré 21 mois, mené tambour battant par les entreprises du Groupement FAYAT Bâtiment.

Ce Palais des sports propose une architecture porteuse d’émotion qui participe à l’image des ambitions de la ville d’Aix-en-Provence. Ainsi, l’idée classique de façades disparait ici au profit d’une stratification de bandes dynamiques, superposées. Ces rubans d’aluminium laqué se fondent dans le paysage et imposent délicatement une géométrie et un statut de bâtiment public. Le parvis, partiellement couvert, est une place publique, un belvédère sur le paysage où l’on se retrouve pour partager un moment convivial. Evidemment, l’enjeu de ce projet dépasse la simple fonctionnalité d’un bâtiment. Visible et porteur d’une identité, c’est une icône. C’est un objet d’identification. C’est un écrin fonctionnel, modulable et évolutif, au cœur d’un dispositif territorial

10h00   Rendez-vous « Espace d’Accueil » (Suivre fléchage / Chemin des 3 Pigeons et tourner à gauche juste avant la centrale LAFARGE). Base vie à droite.

Parking après la Base Vie sur la droite et revenir à pied vers l’espace d’accueil.

Présentation de l’opération par les acteurs concernés et visite de l’opération

Intervenants :

. Maître d’Ouvrage / Groupe SEMEPA / SPLA Pays d’Aix Territoires :

Henri DOGLIONE, Vice Président du Groupe SEMEPA

Jean-Louis VINCENT, Directeur

Thierry COLOMBERO, Directeur Aménagement, Développement

Jean-François ROUCOLE, Directeur Adjoint de l’Aménagement

. Architecte / Christophe GULIZZI, Architecte

. Mandataire / Pierre NACIO, Directeur du Projet, Entreprise FAYAT

 

Vendredi 27 JANVIER 2017 à 10h – Présentation et visite BIBLIOTHÈQUE UNIVERSITAIRE POLE DE RECHERCHE ET ENSEIGNEMENT EN ECONOMIE Aix-Marseille Université

En présence de Gérard CHENOZ, Adjoint au Maire de Marseille, Délégué aux Grands Projets d’Attractivité et Président de la SOLEAM

Maîtrise d’Ouvrage : SOLEAM, mandataire de la Ville de Marseille, pour le compte d’Aix-Marseille Université

Maîtrise d’Œuvre : FRADIN WECK ARCHITECTURE – Espagno Milani – WSP – INGECO

OPC : R2M / Contrôle technique : VERITAS / CSPS : QUALICONSULT / CSSI : Exitis

Macro-lot bâtiment : Travaux du Midi

CVC – Plomberie – Désenfumage : Viriot Hautbout / Electricité : 3 EI

Le quartier Saint-Charles / Porte d’Aix, imaginé par l’E.P.A.E.M., poursuit une transformation radicale avec, notamment, un projet de recherche et enseignement qui va apporter une réelle plus-value à tout le quartier et renforcer ainsi l’attractivité du Pôle Saint-Charles.

Située entre le Bd Maurice Bourdet (face à la gare) et la Rue des Petites Maries, la bibliothèque interuniversitaire Aix-Marseille concerne un bâtiment de 7 800 m2 (terrain de 3 797 m2), qui accueillera 820 postes de travail pour accueillir environ 5 000 étudiants.

La Ville de Marseille (56 %) mais également l’État (18 %), la Région Paca (14 %) et le Département des Bouches-du-Rhône (12 %) ayant pu finalement réunir le budget de 24,9 millions d’euros, le projet de bibliothèque a connu une soudaine accélération au cours des derniers mois, malgré le fait que l’immeuble soit situé au centre d’une parcelle soumise à de très nombreuses contraintes techniques, avec des niveaux différents et des exigences de soutènement.

Budget de l’opération : 24,9 M€ TTC, dont 19 M€ TTC de travaux.

L’équipement est réalisé sur 5 niveaux sur sous-sol partiel, comprenant une bibliothèque interuniversitaire sur deux niveaux (rez de jardin et rez de chaussée) et des laboratoires de recherche sur 3 niveaux (R+1 à R+3) au cœur de l’îlot Bernard Dubois.

Le bâtiment sera géré par AMU, Aix-Marseille Université et rassemblera les usagers centrés sur le thème de l’économie :

Enseignement : Faculté d’Eco Gestion, AMSE (Aix Marseille School of Economics)

Documentation : Bibliothèque

Recherche : GREQAM (Groupement de Recherche en Economie Quantitative d’Aix Marseille

Prospective : Protisvalor, Direction du Partenariat avec le monde socio-économique.

10h00 : Rendez-vous « Entrée principale » de l’opération au N° 5/9 du Bd Maurice Bourdet (face à la gare).

Métro St Charles / Stationnement conseillé « Parking Saint-Charles » ou « Parking de l’Hôtel Holiday Inn » en mentionnant à l’interphone « Groupe AMO visite Bibliothèque » (prévoir 6,50 € pour la matinée).

Présentation de l’opération par les acteurs concernés et visite du chantier.

Intervenants :

Jean-Yves MIAUX, Directeur Général – SOLEAM

Frédéric BERTRAND, Directeur Technique – SOLEAM

Jacques FRADIN, Architecte (FRADIN WECK Architecture

Olivier BROUWEZ, Architecte Associé (FRADIN WECK Architecture / Aix)

JEUDI 19 JANVIER 2017 – « PETIT DEJEUNER d’AMO » sur le thème La Métropole : Compétences, Missions et Enjeux

Organisé grâce au soutien de la CAISSE d’EPARGNE PROVENCE ALPES CORSE

Accueil à 08h30 par

Philippe VESCO, Président d’AMO Provence Méditerranée

Pierre CICCOTTO, Président de la Commission AMO « Carrefour d’Echanges »

DEBAT avec Domnin RAUSCHER, Directeur Général Adjoint de la Métropole, Conseil de Territoire 1 (Ex MPM)

En charge de la stratégie d’aménagement, de l’urbanisme, des politiques de l’habitat, des espaces naturels et du littoral et des politiques portuaires – Métropole Aix-Marseille Provence.

Thème : La Métropole – Compétences / Missions / Enjeux

Animé par Pierre CICCOTTO, Directeur de l’Economie Mixte, de l’Evolution Territoriale et des Projets Urbains en Paca, HABITAT en RÉGION, Président de la Commission AMO « Carrefour d’Echanges »

Lieu : AUDITORIUM de la CAISSE d’EPARGNE, 3 Cours Pierre Puget, 13006 Marseille

Jeudi 15 Décembre : AG Amo Provence et Soirée Annuelle 2016

Ordre du Jour : Bilan annuel 2015/16

. Compte-rendu des Activités 2015/2016

. Les nouveaux Adhérents

. Les Visites – Les Commissions de travail et les Autres initiatives (voyages).

. Approbation des Comptes 2015 et Budget 2016.

A partir de 20h : Soirée annuelle AMO 2016

Soirée annuelle de tous les Membres AMO dans une ambiance de partage et d’amitié ! Les amis et accompagnants sont les bienvenus pour cette soirée annuelle conviviale !

Elle sera animée par un cocktail dinatoire dans une belle ambiance musicale avec « Les Frères et Lady Soul » !!!

Restaurant « Le 13 » – 13 Quai de Rive Neuve – 13007 Marseille

Vendredi 09 Décembre – Le chantier de construction du parc Atelier LUMA – Arles

Présentation et visite du Chantier de construction du Parc des Atelier LUMA – ARLES / Fondation LUMA

« Entre prouesses architecturales et art de construire »

Maître d’Ouvrage : Fondation LUMA / Architecte : Frank GEHRY

Véritable prouesse architecturale signée Frank Gehry, la tour de 56 mètres de haut sera un espace dédié à la création contemporaine, et ce, grâce à la Fondation Luma crée par Maja Hoffmann.

Sur ce site qui a accueilli pendant près de deux siècles les Ateliers de production et de réparation des locomotives à vapeur de la Compagnie de chemin de fer de l’axe PARIS-LYON-MARSEILLE, Maja HOFFMANN, Présidente de la Fondation LUMA, crée LUMA Arles, pour porter le développement d’un nouvel espace, dont la vocation sera de favoriser l’émergence et la production de nouvelles formes d’art.

A son ouverture en 2018, LUMA Arles s’étendra sur plus de 10 hectares sur lesquels s’articuleront un Parc Jardin public conçu par l’Architecte de paysages BAS SMETS et un bâtiment Ressources culminant à 56 mètres, dessiné par FRANK GEHRY. Les six bâtiments industriels conservés sur le site, comme celui des Forges, ont été ou seront également réhabilités dont cinq d’entre eux par l’Architecte ANNABELLE SELLDORF.

Sur le chantier de construction, démarré en septembre 2014, plus de 80 ingénieurs et 250 compagnons œuvrent aujourd’hui à relever les défis de l’Architecte FRANK GEHRY.

L’un des plus grands enjeux consiste à superposer les étapes de conception et de construction. Les contraintes architecturales et techniques d’un chantier si ambitieux, extraordinairement complexe, oblige L’Entreprise à innover sur de nombreux plans : la réalisation en 3D des plans d’exécution, l’utilisation d’une maquette numérique pour réaliser la synthèse dimensionnelle… Outre sa singularité architecturale, ce bâtiment doit répondre aux normes antisismiques, aux réglementations liées aux ouvrages de grande hauteur recevant du public. A tout ceci, s’ajoutent de fortes contraintes environnementales.

Les Acteurs :

Maîtrise d’Ouvrage : Fondation LUMA, assistée de MY AMO.

Architecte : Frank GEHRY

Maîtrise d’Œuvre : SETEC, T/E/S/S, TERREL – SOCOTEC (Bureau de contrôle)

Entreprise :

Le Groupement VINCI Construction France composé de ses trois filiales GTM Sud, Dumez Méditerranée et Dumez Sud, intervient sur le bâtiment ressource LUMA. Présente sur le site depuis l’automne 2014, VINCI Construction France s’est d’abord vu confier une mission d’assistance à la maîtrise d’œuvre avant la phase de travaux pour finaliser certaines études de conception, la présynthèse, la désignation des principaux lots (façades, lots techniques), le lancement des études d’exécution et la préparation du chantier. Elle mène aujourd’hui les travaux de construction de la structure béton/métal du bâtiment ainsi que l’ensemble des corps d’état architecturaux. Associé à EIFFAGE CONSTRUCTION MÉTALLIQUE pour la partie dite « enveloppe » (façade métallique) et VINCI Energie/ Crudeli pour les lots techniques, VINCI Construction France assure l’ensemble du pilotage, de l’ordonnancement, de la planification ainsi que la synthèse de l’ensemble des corps d’état de l’opération.

Jeudi 01 Décembre – Débat : Les modes de dévolution en « Conception-Réalisation »

Face au développement des modes de dévolution en « CONCEPTION – REALISATION » dans des types de marchés de plus en plus variés, échanges avec :

Raymond FONDEVILLE, Entreprise FONDEVILLE et Loïc BRIARD, Directeur Agence GCC (Génie Civil Construction)

. Point de vue de Raymond FONDEVILLE et Loïc BRIARD sur les opérations en CONCEPTION/REALISATION.

Sont-ils favorables à ce mode de dévolution des marchés par rapport aux appels d’offres classiques de travaux dans le cadre de mission de conception MOP, et si oui pourquoi.

. Quels sont les avantages pour l’Entreprise.

. Quel pourcentage de leurs chiffres d’affaires représentent les opérations en CONCEPTION/ REALISATION.

. Comment sont organisées les Entreprises FONDEVILLE & GCC dans le cadre de ces opérations (cellules spécifiques dédiées aux CONCEPTION/ REALISATION, encadrement des études, etc…).

. Comment sont montées les équipes : choix des Architectes et de l’ingénierie ? Suivant quels critères.

. Quel rôle est accordé à l’Architecte au sein de l’équipe.

. Quel bilan tirent FONDEVILLE & GCC de leurs expériences en CONCEPTION/ REALISATION.

. Tous les programmes et toutes tailles de projets sont- ils compatibles avec cette dévolution de marchés (logements, équipements publics, hôpitaux).

Mercredi 23 Novembre – Débat avec Mme Laure-Agnès CARADEC

Conversation avec Madame Laure-Agnès CARADEC en ses qualités de

Conseillère Départementale des Bouches du Rhône.

Adjointe au Maire de la Ville de Marseille,

Déléguée à l’Urbanisme / Projet métropolitain / Patrimoine municipal et foncier / Droit des Sols.

Présidente de l’Établissement Public d’Aménagement Euroméditerranée.

Vice-Présidente et Membre du bureau de la FNAU [Fédération Nationale des Agences d’Urbanisme].

Présidente de l’AGAM [Agence d’urbanisme de l’Agglomération Marseillaise].

Présidente du CAUE [Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement].

Thème :

« Sa réflexion et sa vision sur le contenu et la forme du développement urbain de Marseille au sein de la métropole – La manière dont elle envisage l’intervention des opérateurs locaux ».

Vendredi 18 Novembre 2016 – Présentation de La Tour « LA MARSEILLAISE »

Un projet fédérateur et métropolitain

Maître d’Ouvrage : CONSTRUCTA URBAN SYSTEMS (Groupe CONSTRUCTA)

Architectes : ATELIERS JEAN NOUVEL  

Quais d’Arenc  – 13002 Marseille

Stationnement parking Quais d’Arenc : Entrée Rue de Chanterac (sortie pédestre sur le parvis, prendre à droite, longer le bâtiment Le Balthazar (AG2R) et prendre encore à droite bd Mirabeau. Entrée chantier (voir plan d’accès joint)  Contact : Ghislaine : 06 14 34 24 07

Les Acteurs :

– Maîtrise d’Ouvrage : Constructa Urban Systems (Groupe Constructa)

. Mr Emmanuel Duchange, Directeur Général

. Mr Grégoire Cousin, Directeur Technique et Programmes

. Mr Pierre-Alain Martin, Responsable de Programmes

. Mr Olivier Gachet, Responsable Technique

. Mme Adèle Chirol, Responsable Marketing & Communication Projet

. Mme Laëtitia Nezri, Assistante Projet

Maîtrise d’Œuvre : Ateliers Jean Nouvel / Architectes d’exécution : Tangram Architectes

– Entreprises : DUMEZ Méditerranée, Les Travaux du Midi et GTM Sud (VINCI Construction)  (Autres lots : CRUDELI, SNEF et KONE)

– AMO et BET : AEDIS, ALTO Ingénierie, ARCORA, SIDF, GLI, AVEL, Ingénieurs & Paysages, SERIUS, Bureau Veritas, SOCOTEC, ARTELIA, TPF i, CASSO et SIR.

– Les Actionnaires : La CEPAC (Caisse d’Epargne Provence Alpes Corse), la Caisse des Dépôts et Swiss Life.

– Euroméditerranée

Au cœur d’Euroméditerranée se dessine la nouvelle « Skyline » de la Cité Phocéenne : la tour de bureaux « La Marseillaise », imaginée par Jean Nouvel et portée par le Groupe CONSTRUCTA, s’élèvera jusqu’à 135 mètres (IGH = Immeuble de Grande Hauteur). Elle incarnera la capacité du territoire à attirer de grandes entreprises, puisqu’elle dotera Marseille et la Métropole, d’un lieu d’exception à la hauteur de ses ambitions. C’est le deuxième projet des « Quais d’Arenc », après l’immeuble de bureaux « Le Balthazar », qui sera constitué de 4 bâtiments (dont trois tours).
Elle abritera, sur 31 niveaux, 35 000 m² de bureaux, 1 Crèche, 1 RIE, et des surfaces commerciales en RDC.

Capacité d’accueil : 2 500 postes de travail

Surface développée (SHON) : 39 560 m²

Durée du chantier 3 ans ½ : Début des travaux Janvier 2015 / Livraison prévue 2ème trimestre 2018.

L’investissement avoisine les 200 millions d’euros.

Les certifications environnementales sont multiples : HQE niveau excellent / LEED gold / Label RT 2012 + une boucle d’eau de mer thalasso-thermique (travaux Thassalia – Cofely, filiale de GDF SUEZ) qui favorisent une rationalisation des coûts d’exploitation et une vraie compétitivité en matière de coût au poste.

La tour « La Marseillaise » est le premier IGH ayant recours à ce type de technologie, qui prévoit d’utiliser l’énergie thermique marine pour alimenter en chaud et froid le bâtiment. Cette solution moderne, économique et durable lui permet d’être une des tours les plus performantes de France. Bâtiment éco-conçu, équipements à haute performance et matériaux résolument durables sont ses atouts pour garantir une réalisation respectueuse de son environnement.

Pour Mr Marc Pietri, PDG de Constructa, la Tour « La Marseillaise » fut une étape décisive dans la concrétisation d’une opération initiée il y 12 ans avec l’achat du terrain. Début 2015, c’est un taux de location de 70% des surfaces proposées et le soutien des investisseurs qui a permis de démarrer  les travaux.

Les taux d’occupation sont répartis entre le regroupement des services de la Métropole Aix-Marseille Provence sur près de 16 000 m² pour installer 1 000 collaborateurs ainsi centralisés sur un même site, Orange sur 2 niveaux (soit 2 165 m²), Constructa sur 1 niveau (soit 1 378 m²), la Cepac sur 1 niveau, pour installer son centre d’affaires (soit 1 378 m²) et la CCIMP avec le WTC Marseille Provence sur 2 niveaux (Soit 2 277 m²) pour installer un business center et le « Provence Business Sky Lounge ».

Un chantier d’exception :

  • 3 500 pièces uniques de brise-soleil aux teintes différentes en BFUHP (Béton Fibré à Ultra Haute Performance), soit 1 200 m² de BFUHP
  • Surface de façade vitrée : 17 000 m²
  • Noyau de la tour en béton, planchers collaborant structure mixte acier béton
  • Fondations profondes : 85 pieux d’1,5m de diamètre sur 30m de profondeur
  • 15 ascenseurs
  • 2 500 tonnes de charpente métallique
  • 600 compagnons mobilisés au plus fort du chantier.

Les usagers accèderont à l’immeuble par un parvis central, véritable rue à échelle humaine éclairée de nuit, ouvrant sur des commerces. Un hall magistral de 12 mètres de haut, baigné de lumière, desservira les 31 niveaux constitués de plateaux moyens de 1 300 m², divisibles en deux.

Un partenaire privilégié de Constructa gèrera ainsi :

  • un restaurant inter-entreprises de 2 800 m² d’une capacité de 1 500 couverts ouvert à tous les locataires
  • une structure d’accueil de la petite enfance de 26 berceaux, réservée aux locataires de la tour
  • une salle de sport
  • un accueil principal avec hôtesses, doublé d’un poste de sécurité et d’un système de vidéosurveillance
  • une conciergerie proposant pressing, point poste, réservations et autres paniers du marché
  • un room service pour les déjeuners de travail dans les étages et l’organisation d’événements.

Ce projet emblématique pour Marseille a fait l’objet d’une « Convention pour l’emploi » entre partenaires pour favoriser les retombées locales et, génèrera plus de 900 emplois, soit : 670 emplois liés au chantier, 100 emplois pour la mise en œuvre de la boucle d’eau de mer pour alimenter en chaud et en froid les immeubles d’Euroméditerranée, 50 emplois pour la maintenance technique et la sécurité, 60 emplois pour l’entretien, le nettoyage, etc…

« Vue de l’extérieur, elle espère imprimer le ciel marseillais de ses lignes, confondre transparences et reflets, habiter ce morceau de ciel quadrillé de quelques pâles ombres et opales lumières, d’arbres et de personnages dont nous ne sommes jamais sûrs qu’ils existent vraiment puisqu’ils sont au ciel ». Jean Nouvel, Architecte

 

VOYAGE ANNUEL d’ETUDE du 18 au 22 octobre 2016 – OSLO

VOYAGE ANNUEL d’ETUDE 2016

AMO Provence Méditerranée

Du 18 au 22 Octobre 2016

OSLO

Organisé grâce au soutien particulier de

ELECTRICITÉ de France / ERDF / GRDF

PRO BUREAU AMENAGEMENT- STEELCASE / JACOB DELAFON

KNAUF AMF / LAFARGE / LEGRAND / DELTA LIGHT

SONEPAR MÉDITERRANÉE

Programme étudié par Claudine ANGLÈS « Ailleurs Culture »

programme-oslo-2016

Les grands projets de la Commune de MIRAMAS (Bouches du Rhône) VENDREDI 07 OCTOBRE 2016

Présentation de la volonté municipale, des priorités et des grands projets de la Commune de MIRAMAS (Bouches du Rhône) avec Monsieur Frédéric VIGOUROUX, Maire de Miramas

img_9015-bis

Présentation des priorités et des grands projets d’aménagement

Intervenant       Monsieur Frédéric VIGOUROUX – Conseiller Départemental, Maire de Miramas

Miramas est une ville moyenne de 25 368 habitants.

Au nord de la Ville, le quartier la Maille II a vu le jour dans les années 1970 pour répondre aux besoins de logements et au développement de la ville nouvelle Fos-Istres-Miramas.

Imaginé par l’Architecte André Lefèvre, le quartier s’est développé pendant les années 80, offrant aux résidents de nombreux atouts : appartements et extérieurs spacieux, espaces publics nombreux. Mais au fil du temps, le bâti et les espaces collectifs de la Maille II se sont dégradés (vétusté, infiltrations, insécurité…).

Dès 2003, consciente de la situation, la Ville a souhaité s’engager dans un programme de rénovation urbaine.

En 2009, une convention était signée avec l’ANRU pour transformer durablement le quartier et faire de la Maille II, un éco-quartier tourné vers l’avenir et adapté aux besoins des habitants :

La MAILLE II  / ANRU 1  – (Urbanistes STOA / Durée de l’opération : 2009 – 2015)

. Coût : plus de 100 millions d’euros d’investissement.

. Fin des travaux : fin 2015.

. Financement : San Ouest Provence, Agence Nationale de Rénovation Urbaine (ANRU), Agence Nationale de l’Habitat (ANAH), Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, Région PACA, bailleurs sociaux (13 Habitat, NLP, Ouest Provence Habitat, Domicil), Caisse des dépôts et consignations.

Une opération pilote qui a permis de lancer un vaste mouvement de rénovation de tous les quartiers d’habitat social de Miramas, du nord au sud, en lien avec tous les bailleurs concernés :

Les Molières 2 (Famille et Provence) ; Cité Capitaine (Néolia) ; Le Mercure (13 habitat) ; Molières – Square de Gaulle ; Demeures des Molières ; Cités Sncf (ICF) ; Le Monteau (NLP) ; La Carraire (13 Habitat) ; Million, Cité jardin et qui va se prolonger par une nouvelle opération labellisée par l’ANRU : La Rousse (Logirem).

. Le Stade couvert d’athlétisme OUEST Provence / CHABANNE / Dumez Méditerranée, (Groupe VINCI), Co traitant SMC2 (Charpente et couverture textile). 

17 000 m² de locaux dédiés à l’athlétisme, aux sports de salle et aux spectacles. Equipement unique du sud de la France, entre Gênes et Barcelone, lancé à l’initiative de la Fédération Française d’Athlétisme.  Homologué pour les compétitions internationales, la recherche universitaire, la formation et l’entraînement des sportifs de haut niveau, des pôles espoirs, des élèves des métiers du sport, des scolaires…

Capacité de 5 500 à 7 500 spectateurs / Coût : 20 Millions d’euros HT d’investissement.

Financement : San Ouest Provence, Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, Région PACA, Fonds national de développement du sport / Livraison: 2017 / Gestion : Métropole.

La volonté municipale est de développer un campus des métiers du sport autour de ce projet,  en lien avec le Lycée Jean Cocteau, le Centre de formation d’apprentis Futurosud et les Universités environnantes (Marseille, Avignon).

. Le Village de Marques « Les Portes de Provence  –  MacArthurGlen / MAP Architecture  / Eiffage

Réalisé et géré par le leader européen en la matière : le groupe anglais MacArthurGlen, le Village de marques de Miramas sera le 1er du sud-est de la France.

Il sera situé à l’Ouest de Miramas, dans la Zac de la Péronne-Boule Noire, le long de la déviation routière de Miramas (RN 1569) à 5 minutes de l’autoroute A54, mais aussi à moins d’un kilomètre à pieds de la gare SNCF de Miramas.

Le projet se réalisera en plusieurs tranches pour atteindre à son terme 20 000 m² de surface de vente.

Il comportera alors 100 boutiques et 6 moyennes surfaces (450 à 600 m² de surfaces de vente) essentiellement spécialisées dans l’équipement de la personne, plus 8 points de restauration.

. Parcours pédestre dans  La MAILLE II / ANRU 1 (Urbanistes STOA / Durée de l’opération : 2009 – 2015)

Rénovation et transformation complète du quartier de la Maille II (plus de 700 logements, plus de 2 000 habitants) de 2009 à aujourd’hui, réalisée avec une concertation étroite de la population, locataires comme propriétaires, et labellisée opération nationale cofinancée par l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine (ANRU) et éco-quartier.

117 logements sociaux démolis, 186 logements reconstruits, 388 logements réhabilités, 315 logements sociaux concernés par la résidentialisation.

Une école complètement reconstruite (2 700 m², 5 classes de maternelle et 7 classes de primaire), la création de salles de sport et d’un bassin d’apprentissage de natation.

L’installation au cœur du quartier de la Maison de l’Enfance et de la Jeunesse (regroupement de tous les services municipaux dédiés à la petite enfance, à l’éducation et aux loisirs jeunes…)

Pour les Logements, opérateurs concernés : 13 Habitat, DOMICIL, Nouveau Logis Provençal

 

 

SOIRÉE ESTIVALE AMO 2016 – MARDI 12 JUILLET 2016

Au « MARCHÉ des DOCKS » – Atrium 10.8

Accès dans les Docks par l’entrée de la Place Henri Verneuil – 13002 Marseille

(Stationnement conseillé, Parking « Q Park » / Parking « Espercieux » / Parking « Arvieux »)

Cette année, AMO vous accueillera dans un nouvel espace de vie, sur des notes de déco « Wood & Industrielle », situé dans l’Atrium 10.8…

Dernier né du lieu, Le « Marché des Docks » est un carrefour de saveurs régionales et de produits artisanaux.

Un marché vivant en journée, avec son primeur, son boucher, ses pâtes fraiches maison, son café, ses pizzas artisanales, ses fromages fins, qui ouvrira exceptionnellement ses portes en nocturne pour notre unique plaisir avec bien d’autres surprises gustatives dans ses différents corners tenus par les Maîtres des lieux !

Nous vous accueillerons pour une soirée aux couleurs de l’été, dans une ambiance de partage et d’amitié, animée par les « BLUES BROTHERS TRIBUTE » !!!!

 

 

MERCREDI 06 JUILLET à 19H à la Villa GABY, 285 Corniche Kennedy à Marseille – Soirée SCHINDLER, Membre Industriel AMO Provence

AMO Provence s’est associée à la Sté SCHINDLER, pour vous accueillir le MERCREDI 06 JUILLET à 19H à la Villa GABY, 285 Corniche Kennedy à Marseille.

Pour vous permettre d’être libre de concevoir, d’imaginer, de créer… La Sté SCHINDLER vous présentera sa nouvelle génération de mobilité à la pointe de la technologie, dans le cadre de son « Schindler Tour » 2016, qui sillonne les routes de France.

 

Le Grand PORT Maritime de Marseille « Les BASSINS EST et L’ÉLARGISSEMENT des ACCÈS NAUTIQUES pour la CROISIÈRE » 24 Juin 2016

Présentation et parcours dans Le Grand PORT Maritime de Marseille – « Les BASSINS EST et L’ÉLARGISSEMENT des ACCÈS NAUTIQUES pour la CROISIÈRE »

VENDREDI 24 Juin (09h30 à 12h15 + déjeuner)

Visite organisée en collaboration avec le GPMM – Grand Port Maritime de Marseille

Le Port de Marseille Fos est le 1er Port français et le 2ème Port de Méditerranée :

Idéalement situé sur les rives de la Méditerranée, le Port de Marseille Fos, 1er Port français, est la porte d’entrée naturelle du sud de l’Europe. Il se positionne comme une alternative aux ports du Nord de l’Europe.
Sur une zone aussi étendue que la ville de Paris, il dispose d’espaces et d’infrastructures pour accueillir à la fois des activités maritimes, logistiques et industrielles.

Port généraliste, il traite tous types de marchandises : hydrocarbures et vracs liquides (pétrole, gaz et produits chimiques), marchandises diverses (conteneurs et autres conditionnements), vracs solides (minerais et céréales) ainsi qu’une activité passagers (lignes régulières et croisières) et réparation navale.

Il accueille des entrepôts sur deux zones logistiques à proximité des terminaux à conteneurs de Fos (Ikea, Maisons du Monde, Geodis/ Mattel…) ainsi que des industries (raffineries, sidérurgie, industrie chimique).
Comme tout Port de niveau mondial, il assure une activité de réparation navale avec 9 formes de radoub dont la plus grande de Méditerranée, la « forme 10 ».

C’est aussi un Port qui répond aux standards internationaux requis pour les activités de passagers,  croisière et ferries.  Plus  de  2  millions  de  voyageurs  transitent  par  le  Port  de Marseille Fos chaque année. En moins de dix ans, il est devenu le 1er  Port de croisières de France.
Le Port est constitué de deux bassins : les « bassins Est » localisés dans la ville de Marseille sur 400 hectares et les « bassins Ouest » situés à Fos (70 km de Marseille) sur 10 000 hectares.

Elargissement de la passe Nord :

L’élargissement de la passe Nord est un projet indispensable à l’accueil de grands navires de 300 mètres et plus dans les bassins Est à Marseille.

Elargir la passe Nord permettra d’améliorer les conditions de navigation dans les bassins Est ainsi que la sécurité des accès et la manœuvre des navires lors de leur entrée dans le Port.

En effet, l’accès au Port peut se révéler délicat pour les bateaux de grande taille lorsque le mistral est supérieur à 25 nœuds. Il répond ainsi à des enjeux de sécurité et commerciaux pour les terminaux croisières et conteneurs.

Le projet s’inscrit également dans les axes d’orientations du plan stratégique 2014-2018 du Port de Marseille Fos qui prévoit entre autre, le développement d’activités à fort potentiel de croissance telle que la croisière et la réparation navale.

Un chantier multi phases :

Les travaux, d’un montant de plus de 30 millions d’euros, vont se dérouler en plusieurs phases afin de ne pas gêner les activités des terminaux de croisière et du terminal de Mourepiane.

Le premier chantier vise à scinder la digue de Mourepiane et à la raccourcir de 50 mètres linéaire.

Objectif : faciliter les manœuvres des navires sur le cercle d’évitage de l’avant Port, notamment pour les navires qui accostent aux postes de croisières 162 et 163.

La seconde étape dans le projet d’élargissement de la passe Nord consiste à raccourcir la digue de Saumaty de 50 mètres (les travaux sont actuellement en cours) et à rallonger la digue du large de 60 mètres afin de protéger les bassins de Marseille de la houle et du vent. La mise en service est prévue au printemps 2017.

09h15 Stationnement des véhicules personnels au Parking des « Terrasses du Port »

09h30/10h30  Rassemblement du groupe au siège du GPMM – Grand Port Maritime de Marseille – 23 Place de la Joliette, 13002 Marseille – Salle de Réunion au 5ème ETAGE.

Pause Café offerte par le GPMM – Présentation Générale en salle.

Intervenants :

Alain DORMENVAL – Représentant le Maître d’OuvrageDirection des Opérations/Chef du Département Hygiène Sécurité Outillage.

Philippe BION – Représentant la Maîtrise d’œuvreDirection de l’Aménagement/Chef du Département Ingénierie.

Thierry PARISDépartement Ingénierie /Responsable de l’activité Travaux de Marseille

Pierre Antoine MIZZIDépartement Ingénierie/Responsable de l’activité Etudes

10h45/12h15 Récupération du Car (NAP Tourisme) positionné le long du parking des Agents du GPMM.

Parcours commenté pour la visite des « Bassins Est de Marseille ».