2 VISITES dans le Département des Hautes Alpes – Vendredi 7 novembre 2014

2 VISITES dans le Département des Hautes Alpes

Vendredi 7 novembre 2014

. Le Collège de TALLARD

TAL_vu du ciel N-O bis

. Le Barrage de SERRE PONÇON – EDF

IMG_9308 bis

1/ Le Collège « Marie Marvingt » 15 Av de Provence – 05130 Tallard

Maître d’Ouvrage : Conseil Général des Hautes Alpes, Pôle Aménagement et Développement

Maître d’Ouvrage Mandataire : Citadis

Architecte : Atelier Kleber, Sarl d’Architecture Valérie DECOT & Jean-Luc ROLLAND

Principale : Mme Elodie HOFFMANN

Paysagistes : Agence Larue / Structure : Sarl Marciano / Bet Bois : Gaujard Technologies

Bet Fluides Ssi : Sarlec / Bet CuIsine : IMR / Economiste /Opc : CEC Méditerranée / Acousticien : Echologos

Collège de 450 élèves / Demi-pension de 400 rationnaires / Gymnase et plateau sportif extérieur / 4 Logements de fonction.

En 2014, restructuration de l’espace restauration des primaires et création d’une salle à manger des Professeurs (Extension).

Surface : 7 871 m² Shon / Coût des Travaux : 14 675 252 € TTC, VRD et Parvis compris.

Livraison : Rentrée 2009/1010 – Extension Mars 2014

Cibles HQE : Gestion et qualité de l’eau / Gestion de l’Energie / Gestion des Déchets d’activité / Gestion de l’entretien et de la maintenance / Confort visuel.

Performances : Objectif énergétique BBC. Bâtiment à ossature mixte béton/bois et façades bois. Puits Canadiens. Chaufferie bois. ECS solaire. Toitures végétalisées.

Dans ce contexte exceptionnel de la Vallée de la Durance, ce collège innove par sa disposition tout en rez-de-chaussée.

Dissimulé sous une plaque horizontale plantée de graminées, le projet échappe à toute vue lointaine, laissant intacts les panoramas emblématiques qui font la majesté du site.
Les attendus environnementaux du programme ont conduit naturellement à utiliser le bois.

Ainsi la structure, en douglas, est d’une grande simplicité avec sa grille porteuse en façade, sur une trame systématique de 1,20 m. Elle fait appel, en couverture, aux composants bois innovants Lignotrend qui autorisent des portées importantes et les porte-à-faux impressionnants de l’auvent d’entrée.

Le projet est isolé par 180 mm de fibre de bois en façade et de 25 à 40 cm de laine minérale en toiture, sous la végétalisation.

DSC02770 ter TAL_gymnase en longeur red bis TAL_circulation centrale red bis TAL_parvis entree red bis DSC02774 ter

2/ La Centrale et le Barrage de Serre-Ponçon – 05190 ESPINASSES

Accueil à La MDEE « MAISON de L’EAU et des ENERGIES » (Espace d’information interactif).

Intervenants :

Denis LUNEAU, Directeur Energie Efficace, EDF – COMMERCE DCR MEDITERRANEE

Jean-Michel PAPOLLA, Chef du groupement d’Usines de Serre-Ponçon

Visite de La Centrale Hydroélectrique souterraine – Une prouesse technique et humaine

Il y a 50 ans naissait le Barrage de Serre-Ponçon :

. Le plus grand barrage en Terre d’Europe,

. La plus grande retenue artificielle de France,

. 1,2 milliards de m3 d’eau

. 1er Producteur d’énergie renouvelable en Région Paca.

L’idée d’un barrage sur la Durance remonte à l’année 1856.

C’est en 1912 que Mr IVAN WILHELM, ingénieur des Ponts et Chaussées d’origine alsacienne, publie un ouvrage où il montre la nécessité de réguler le cours de la rivière. De plus, un barrage permettrait de constituer un immense réservoir d’eau pour l’agriculture.

Après de nombreuses études, il s’avère qu’à Serre-Ponçon, on ne peut construire un barrage en béton car le fond rocheux est enfoui sous 110 mètres d’alluvions.

EDF choisit de réaliser un barrage en terre car ce type de construction accepte plus facilement les déformations en cas de tremblement de terre. Situé en zone sismique, le barrage de Serre-Ponçon est prévu pour résister à une secousse de force 7 sur l’échelle de Richter.

Aujourd’hui, l’aménagement Durance Verdon est le site de référence en matière de gestion multi-usage de l’eau : production d’énergie, « château d’eau » de la Provence avec 200 millions de m3 dédiés à l’agriculture, à l’alimentation en eau potable, lieux d’activités nautiques, gestion du territoire et des crues…

La centrale hydraulique de Serre-Ponçon produit environ 700 millions de KWh par an, soit approximativement la consommation du Département des Hautes Alpes.

Serre-Ponçon est aussi le réservoir à partir duquel commence le Canal EDF de la Durance. Véritable colonne vertébrale énergétique, ce canal transporte l’eau stockée dans la retenue de Serre-Ponçon et court sur plus de 250 km, jusqu’à l’usine de St Chamas (rives de l’Etang de Berre).

IMG_8516 ter IMG_2258 ter